Parc national du Canada Wood Buffalo

Histoire culturelle

Troupeau de bisons
Troupeau de bisons
© Parcs Canada

Créé en 1922, le parc national Wood Buffalo visait à protéger les derniers troupeaux de bisons des bois des régions septentrionales du Canada. C'est de 1925 à 1928 que des bisons des plaines ont été expédiés dans le parc à partir de Wainwright (Alberta). Les bêtes « importées » sont rapidement descendues au sud de la rivière de la Paix jusque dans le delta Paix-Athabasca. En 1926, les limites du parc ont été étendues pour inclure ce nouvel habitat des bisons. Aujourd'hui, le parc national Wood Buffalo abrite l'un des plus gros troupeaux de bisons en liberté avec autorégulation du monde entier.

Les preuves archéologiques montrent que les Autochtones habitent la région de Wood Buffalo depuis plus de 8000 ans et y vivaient longtemps avant l'arrivée des négociants en fourrures au début du XVII° siècle. Les Européens ont baptisé les habitants de la région de plusieurs noms, les appelants Castors, Esclaves et Chippewyan. Les deux premiers groupes ont quitté la région lorsque le commerce des fourrures s'est déplacé vers l'ouest. Aujourd'hui, les communautés autour du parc sont surtout des Cris, des Chippewyans, des Métis et des Non-Autochtones.


Tannage traditionnel d’une peau d'orignal
Tannage traditionnel d’une peau d'orignal
© Parcs Canada / P. McCloskey

La chasse, la pêche et le piégeage de subsistance sont encore pratiqués dans le parc national Wood Buffalo, comme ils l'ont été pendant des siècles, et le piégeage commercial est un legs du commerce de la fourrure. L'utilisation de certaines ressources du parc à des fins traditionnelles par des groupes autochtones locaux constitue un aspect important de son histoire culturelle.

Il est vital de bien comprendre les données traditionnelles et scientifiques pour protéger l'intégrité écologique et culturelle de la région de Wood Buffalo. Le personnel du parc et les utilisateurs traditionnels travaillent en collaboration à cette fin.