Réserve de parc national du Canada Nahanni

Végétation

On a relevé 230 genres et plus de 700 espèces de plantes vasculaires dans la réserve de parc national Nahanni. Le parc renferme une diversité végétale plus riche que tout autre région de taille comparable dans la région continentale des Territoires du Nord-Ouest.

Crocus
Crocus

©Parcs Canada

Les raisons qui expliquent cette flore extrêmement riche sont complexes. La présence d'habitats hautement spécialisés, comme les substrats de calcaire humide, les zones brumeuses des chutes, les sources minérales chaudes et froides, ainsi qu'un terrain non glacé, est importante. Des zones de pergélisol discontinu et d'habitats périglaciaires ont également un rôle à jouer. En outre, vu l'étendue du parc, on observe de grandes différences dans le climat local et les systèmes météorologiques.

La végétation de Nahanni est dominée par la forêt boréale et présente toute la gamme de végétation possible, depuis les zones détrempées en basse altitude jusqu'à la toundra alpine. Les principales espèces d'arbres sont les suivantes : épinette blanche et épinette noire, pin tordu, pin de Banks, sapin subalpin, mélèze, peuplier baumier, peuplier faux-tremble et bouleau à papier. L'épinette blanche et le peuplier faux-tremble sont caractéristiques du fond des vallées, tandis qu'un mélange de pins et d'épinettes domine la montagne et les zones subalpines. Le pin tordu, qui prédomine dans l'ouest du parc, est à la limite nord de son habitat. Grâce à des feux de forêt qui surviennent de manière naturelle, cette mosaïque végétale complexe est conservée.

Le parc abrite la seule population connue d'aster Nahanni (Aster nahanniensis). Bryophytes et lichen abondent, comparativement à d'autres régions nordiques. D'autres caractéristiques végétales importantes comprennent deux grandes zones de toundra alpine sur le plateau Tlogotsho et des régions désertiques, certaines couvertes de neige et de glace en permanence, à l'extrémité ouest du parc.