Réserve de parc national du Canada Nahanni

Faune

Compte tenu de la latitude relativement élevée du parc, la faune de la réserve de parc national Nahanni est diversifiée. La principale caractéristique des espèces fauniques du parc est leur adaptation à un environnement rude, très saisonnier. La majorité des espèces s'adaptent soit en migrant vers un environnement moins difficile pour l'hiver, soit en hibernant. Quant aux espèces qui vivent sur place toute l'année, elles adoptent des mouvements saisonniers. C'est pendant l'été, relativement bref, qu'on peut le mieux admirer la faune diversifiée du parc.

Mammifières
Oiseaux
Reptiles et amphibiens
Poissons


Mammifères

On a relevé 42 espèces de mammifères dans le parc. Bien que les animaux eux-mêmes puissent être discrets, on voit souvent leurs traces et leurs excréments.

Le caribou
Le caribou
©Parcs Canada

Les ours noirs et les grizzlis sont communs à Nahanni, et la région du lac Rabbitkettle est reconnue pour être un important habitat saisonnier de l'ours. On trouve des loups dans les vallées fluviales et certaines observations faites sur le terrain portent à croire que l'orignal et le caribou sont leurs principales proies. Le parc abrite également plusieurs espèces de belettes, dont le carcajou (glouton), ainsi que divers rongeurs et chauves-souris. Parmi les mammifères de petite et moyenne taille, citons la musaraigne, le campagnol, le spermophile arctique, le rat musqué, le castor, la marmotte, le lièvre d'Amérique. On trouve aussi des mammifères prédateurs, comme le vison, la martre, la loutre, le lynx et le renard roux.

Un certain nombre d'ongulés occupent un large éventail de niches écologiques à l'intérieur du parc. L'orignal en est le représentant le plus commun et le plus largement répandu. On trouve un petit nombre de chèvres de montagne dans quelques zones alpines, mais elles vivent pour la plupart à l'extérieur des frontières du parc. On peut observer fréquemment le mouflon de Dall, mais lui aussi se déplace bien au-delà des limites du parc. Un faible pourcentage de caribous des bois vit dans le parc toute l'année. Le caribou occupe le parc surtout l'hiver. Les principaux habitats du caribou des bois pour la mise bas, l'été, et la saison des amours, en automne, se trouvent au-delà du parc, au nord-ouest. On a observé des cerfs-mulets dans l'est du parc, ainsi que des cerfs de Virginie, plus récemment. Les terres salines de Nahanni constituent une importante ressource saisonnière pour la majorité des ongulés.

Haut de la page

Oiseaux

Les oiseaux de Nahanni offrent une intéressante diversité, comprenant des espèces boréales, de la cordillère et de la grande plaine. Au total, on a recensé 180 espèces d'oiseaux, dont 21 p. 100 qui demeurent dans le nord toute l'année.

Deux des lacs du parc sont particulièrement importants pour les oiseaux aquatiques. Le lac Yohin et le lac Rabbitkettle sont en effet d'importants habitats de reproduction pour la sauvagine. Le lac Yohin accueille une petite population de cygnes trompette à l'époque de la nidification. La présence de ces majestueux oiseaux est à souligner, compte tenu de leur rareté au Canada. Au lac Rabbitkettle, on peut observer jusqu'à quatres espèces de huards, ainsi que des grèbes jougris.

L'épervier brun, la crécerelle d'Amérique, l'aigle à tête blanche et l'aigle royal fréquentent tous les rives de la rivière Nahanni sud. Le faucon pèlerin et le faucon gerfaut ont été observés à l'occasion.

Haut de la page

Reptiles et amphibiens

Il n'y a aucune espèce de reptiles connue dans le parc et très peu d'amphibiens.
Les grenouilles des bois sont les amphibiens dont l'aire de distribution est la plus vaste dans le nord. On croit qu'elles habitent des zones où les chutes de neige hâtives et importantes leur procurent une couche protectrice isolante pour l'hibernation. Il faudrait faire des études pour déterminer l'étendue de l'habitat de cet amphibien dans le parc.

Haut de la page

Poissons

On a dénombré 16 espèces de poissons dans le bassin de la rivière Nahanni Sud : touladi, dolly varden, ombre arctique, lotte, meunier rouge, grand brochet, grand corégone, poisson blanc, ménomini des montagnes, inconnu, chabot visqueux, méné de lac, vaseux de rapides, chabot à tête plate, perche-truite, queue à tache noire. La majorité de ces espèces sont observables dans le parc, bien que le chabot à tête plate, la perche-truite et la queue à tache noire ne soient pas courants.
Le touladi est présent partout dans le parc, habitant les eaux calmes plus profondes, moins turbides. Il est sensible à la surpêche étant donné son aire de distribution restreint, sa croissance lente, sa maturité tardive et sa capacité de reproduction limitée.

Le dolly varden vit dans la rivière Nahanni Sud et dans plusieurs affluents en amont et en aval de la chute Virginia. Les jeunes dolly varden naissent dans les cours supérieurs du bassin, puis migrent en aval pour atteindre le parc et même au-delà, à l'âge adulte.

L'ombre arctique est le poisson le plus commun. Il vit dans la plupart des petits cours d'eau et des lacs plus importants du bassin. Comme le dolly varden, il naît dans les cours supérieurs pour ensuite entreprendre sa migration vers l'aval.

Étant donné leur lieu de naissance et leur route migratoire, le dolly varden et l'ombre arctique sont particulièrement sensibles à la surpêche et aux aménagements effectués en amont, qui pourraient avoir des répercussions sur leur route migratoire et leurs lieux de ponte.

Le grand brochet est surtout confiné au lac Yohin et dans la partie inférieure des rivières Nahanni Sud et Flat.