Réserve de parc national du Canada Nahanni

Patrimoine naturel

Importance nationale et internationale | Faune | Végétation | Géologie et géomorphologie | Hydrologie | Le Réseau de rivières du patrimoine canadien | Les ours | L'écosystème de la grande région Nahanni


La réserve de parc national Nahanni renferme de remarquables éléments dont des rivières, des canyons, des gorges et de la toundra alpine typiques des régions sauvages boréales.

S'étendant sur une superficie totale de 30 050 km2, le parc est articulé autour des vallées de la Nahanni Sud et de la Flat, dans le sud-ouest des Territoires du Nord-Ouest.

Chutes Virginia
Chutes Virginia
©Parcs Canada

Au sein du réseau de parcs nationaux du Canada, la réserve de parc national Nahanni protège un exemple représentatif de la région naturelle des monts Mackenzie. Le parc chevauche deux grandes écozones : la taïga des plaines à l'est et la taïga de la cordillère à l'ouest. Il touche la zone écologique de la cordillère boréale au sud. Le parc couvre environ un septième de l'ensemble du bassin de la rivière Nahanni Sud.

Un des grands attraits du parc est la rivière Nahanni Sud. Petite et claire rivière de pierres dans les lointains monts Mackenzie, la Nahani Sud gonfle de manière spectaculaire et prend de la puissance le long de son cours de 580 km vers le sud-est. Les eaux limoneuses de la rivière font des méandres dans des vallées montagneuses de toute beauté et dévalent une série de profonds canyons avant de se calmer et de rejoindre la rivière Liard à Nahanni Butte. La Nahanni Sud tire sa renommée internationale de grande rivière sauvage de cet impressionnant changement de caractère ainsi que des lieux variés et spectaculaires au travers desquels elle fraie son chemin.

La rivière offre de nombreux attraits uniques au monde. Citons notamment les sources thermales de Rabbitkettle, à l'origine des plus imposants amoncellements de tuf calcaire connus au Canada; la chute Virginia, deux fois plus élevée que celle du Niagara; une série de canyons allant jusqu'à 1 200 m de profondeur; des grottes comme la Valérie, qui renferme près d'une centaine de très vieux squelettes de mouflons de Dall.

Le parc abrite une faune variée : mouflons de Dall, chèvres de montagne, caribous des bois, loups, ours noirs, grizzlis et cygnes trompette ont tous trouvé refuge à Nahanni.

Importance nationale et internationale

En 1978, la réserve de parc national Nahanni devenait le premier site du patrimoine mondial de l'UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture). Sa désignation comme site du patrimoine mondial permet de mettre en valeur l'importance du patrimoine naturel du parc à l'échelle nationale.

Le tronçon de la rivière Nahanni Sud protégé par le parc a été proclamé Rivière du patrimoine canadien en 1987, en reconnaissance de son caractère sauvage unique et de sa valeur récréative.