Réserve de parc national du Canada Nahanni

Règlements du parc

L'objectif premier des parcs nationaux est de protéger pour toujours les aires naturelles représentatives d'importance nationale par un réseau de parcs nationaux et de favoriser la compréhension, l'appréciation et la jouissance de ce patrimoine unique par le public afin de le garder intact pour les générations futures. Pour que les parcs nationaux demeurent intacts, des règles et des règlements visant leurs utilisateurs ont été mis en place. La Loi sur les parcs nationaux confère à Parcs Canada le pouvoir d'adopter et d'appliquer de tels règlements.

Les règlements ci-dessous revêtent une importance particulière pour tous les usagers de la réserve de parc national Nahanni. On les donne ici sous forme de brefs énoncés informatifs, par souci de commodité. Pour obtenir la liste complète des règlements du parc et les derniers avis du directeur du parc, veuillez communiquer avec le bureau du parc .

Sommaire des droits, des restrictions et des règlements

  • Les visiteurs qui séjournent un jour, la nuit ou plusieurs jours dans le parc doivent payer des droits d’utilisation, qu’ils peuvent régler au bureau du parc ou à leur arrivée à la chute Virginia. Les secteurs de la chute Virginia et du lac Glacier sont les seuls endroits où la fréquentation diurne est permise.
  •  Les visiteurs qui séjournent une nuit ou plusieurs jours dans le parc doivent s’inscrire au bureau du parc, soit par téléphone ou en personne, avant d’entrer dans le parc. Lorsqu’ils quittent le parc, ils doivent confirmer leur départ dans les 24 heures suivant la date de départ indiquée à la feuille d’inscription. Les visiteurs peuvent confirmer leur départ par téléphone ou en personne, auprès du personnel du bureau du parc.
  •  Les visiteurs du parc doivent respecter tous les avis de fermeture des terrains de camping et des aires de fréquentation diurne. Les fermetures visent souvent la restauration des zones perturbées ou la protection du public à la suite d’observations d’ours dans la région.
  • Les zones de préservation spéciale (zone 1) sont fermées à tous les visiteurs du parc. Il est interdit de pénétrer dans un secteur désigné zone 1 sans détenir un permis ou être accompagné d’un employé du parc. Il existe 7 endroits à l’intérieur de la réserve de parc national Nahanni qui sont désignés zone 1 – zone de préservation spéciale.
  • Les voici :

  • Amoncellements de tuf calcaire des sources thermales Rabbitkettle;
  • Sources thermales Wildmint;
  • Sources thermales Old Pots;
  • Grotte Valerie;
  • Lac Yohin;
  • Monticules sablonneux Sand Blowouts (les champs de sable);
  • Terres salines de la vallée Deadmen.

  • Il est interdit d’entrer dans une grotte dans le parc.
  • Il est interdit de faire des feux à ciel ouvert, que ce soit pour cuisiner ou pour se réchauffer, dans la réserve de parc national Nahanni. Tous les feux doivent être contenus dans une enceinte de sécurité portative, telle qu’une boîte à feu ou un panier à braise.
  • Il est interdit de jeter des déchets dans le parc. Tous les déchets doivent être rapportés.
  • Il est interdit de nourrir, de tenter de nourrir, d’appâter, d’attirer ou de toucher les animaux sauvages dans le parc.
  • Les visiteurs qui prévoient faire de la pêche sportive dans le parc doivent posséder un permis de pêche de la réserve de parc national Nahanni valide, et ils doivent respecter le Règlement sur la pêche dans les parcs nationaux du Canada.
  • Il est interdit d’enlever, de défigurer, d’endommager ou de détruire les objets naturels ou la flore du parc. Voici des exemples : ramures, fossiles, roches, plumes, fleurs et baies.
  • Il est interdit d’enlever, de défigurer, d’endommager ou de détruire des artefacts et structures culturels se trouvant dans le parc.
  • Un permis est nécessaire afin d’effectuer de la recherche portant sur les sciences naturelles ou humaines et des fouilles archéologiques.
  • Il est interdit d’enlever, de défigurer, d’endommager ou de détruire un bâtiment, une structure ou une installation du parc.
  • Tous les groupes encadrés (groupe relevant d’une institution et dont au moins un des membres n’a pas 18 ans et n’est pas accompagné d’un de ses parents) doivent posséder un permis valide pour groupes encadrés pour pouvoir passer une nuit ou plusieurs jours dans le parc.
  • Les commerçants souhaitant exploiter une entreprise dans le parc doivent posséder un permis d’exploitation de commerce valide.
  • Il faut obtenir un permis pour entreprendre des projets commerciaux de photographie, de film ou de vidéo.
  • L'accès par aéronef n’est autorisé que par permis aux sites d'atterrissage désignés seulement. Voici les sites d’atterrissage désignés : 
    l'accès au réseau
  • Les Autochtones sont autorisés à chasser, à trapper et à pêcher dans les limites de la réserve de parc national Nahanni conformément à leurs droits de récolte de subsistance traditionnels.
  • Il est interdit aux personnes non autochtones de chasser dans le parc, sauf si elles sont des clients accompagnés d’un guide de l’une des trois pourvoiries de chasse ayant un permis en exploitation dans le secteur de l’expansion de la réserve de parc national Nahanni.
  • À l’exception des personnes susmentionnées, nul n’est autorisé à utiliser une arme à feu dans le parc.
  • Les visiteurs du parc qui ne sont pas des résidants autochtones exerçant leurs droits de récolte de subsistance traditionnels ou des visiteurs accompagnés d’un guide d’une pourvoirie autorisée n'ont pas le droit d'avoir une arme à feu en leur possession dans le parc, à moins que l'arme ne soit pas chargée et qu'elle soit rangée dans un étui ou enveloppée et ficelée de façon à ce qu'il soit impossible de l'apercevoir. Il est interdit de transporter une arme à feu à l’extérieur d’un navire (canot, radeau) ou d’un aéronef, à moins que l’arme à feu ne soit transportée directement aux locaux (emplacement de camping) de la personne et ensuite de retour au navire ou à l’aéronef.
  • L’utilisation de véhicules à moteur dans le parc n’est autorisée que pour les Autochtones exerçant leurs droits de récolte de subsistance traditionnels.
  • À l’exception des personnes susmentionnées, nul n’est autorisé à utiliser une embarcation à moteur, un véhicule tout-terrain, une autoneige, ou un véhicule motorisé dans le parc.
  • L’accès aux routes existantes dans la réserve de parc national Nahanni est restreint et il est interdit au public de les emprunter à bord d’un véhicule à moteur.