Gestion du parc

Naats’ihch’oh ou le mont Wilson
Naats’ihch’oh ou le mont Wilson
C. Bucher / © Parcs Canada


Faits en bref

  • La réserve à vocation de parc national Nááts’ihch’oh est le 44e parc national du Canada.
  • Cette nouvelle réserve à vocation de parc national a une superficie de 4 895 kilomètres carrés, ce qui en fait le 14e plus important parc national au Canada.
  • Combinée à la réserve à vocation de parc national Nahanni, la superficie des deux parcs totalise près de 35 000 kilomètres carrés, ce qui les place au troisième rang des plus grandes zones protégées par le réseau de Parcs Canada.
  • La réserve à vocation de parc national Nááts’ihch’oh et la réserve à vocation de parc national Nahanni protègent 86 pour cent du bassin versant de la rivière Nahanni Sud.
  • Les voyageurs sur la rivière Nahanni Sud, rivière du patrimoine canadien, peuvent commencer leur voyage dans les Moose Ponds de Nááts’ihch’oh (mont Wilson), le mont duquel la réserve à vocation de parc national tire son nom.

Le gouvernement du Canada est déterminé à protéger le patrimoine historique et naturel du Canada grâce à son réseau de parcs nationaux, de sites historiques nationaux et d’aires marines nationales de conservation. À cette fin, le 22 août 2012, le Premier ministre Stephen Harper a annoncé la création et les frontières du 44e parc national du Canada, la Réserve de parc national Nááts'ihch'oh, située dans les Territoires du Nord-Ouest.
Lire le communiqué de presse

La Réserve de parc national Nááts'ihch'oh servira de point de départ aux visiteurs de cette région sauvage. Les visiteurs pourront y admirer les spectaculaires paysages du cours supérieur de la rivière Nahanni Sud, de renommée mondiale, ainsi que faire de la randonnée, de l’escalade, du canot et de la descente en eau vive dans la nouvelle Réserve de parc national Nááts'ihch'oh et la Réserve de parc national Nahanni, qui a été récemment agrandie. Cette nouvelle réserve de parc national protège 70 pour cent de la partie supérieure du bassin versant de la Nahanni Sud dans la région visée par la revendication territoriale du Sahtu. Ensemble, la Réserve de parc national Nááts'ihch'oh et la Réserve de parc national Nahanni protègent environ 86 pour cent de tout le bassin versant de la Nahanni Sud. Dans les réserves de parc, l’habitat du caribou des bois, du grizzli, du mouflon de Dall, de la chèvre de montagne et du cygne trompette seront protégés.

D’une superficie de 4 895 kilomètres carrés, la Réserve de parc national Nááts'ihch'oh est adjacente à la Réserve de parc national Nahanni (qui a été significativement agrandie en 2009) et elle borde à l’ouest la frontière du Yukon. Les Shutagot’ine (Dénés) du district de Tulita se déplacent dans cette région, à laquelle ils accordent une grande importance en tant que territoire de chasse et lieu spirituel. Le mont duquel le parc tient son nom aurait de grands pouvoirs spirituels.

Le Plan sur les répercussions et les avantages a été signé en mars 2012 par le gouvernement du Canada et les Dénés et les Métis du Sahtu du district de Tulita en vue de la création de la Réserve de parc national Nááts'ihch'oh. Ce plan garantit que les communautés autochtones et du Nord pourront tabler sur des avantages économiques, culturels et sociaux durables pour favoriser leur croissance et leur prospérité. Ces avantages économiques, de concert avec l’atteinte d’un équilibre entre la préservation de l’habitat de la faune et la poursuite du développement des ressources naturelles dans le Nord, respecte les principes de la Stratégie pour le Nord du Canada.