Parc national du Canada Aulavik

Pêche

Pêche de l'omble chevalier Pêche de l'omble chevalier
© Parcs Canada / Wayne Lynch

 

On connaît peu les populations de poissons du parc national Aulavik mais on croit qu'elles sont peu nombreuses en raison de l'environnement arctique rigoureux. Veuillez pêcher de façon responsable et suivre le règlement du parc. 

 

 

Permis de pêche

Tous les pêcheurs dans le parc national doivent posséder un permis de pêche de parc national en règle. Les permis de pêche du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest ne sont pas valides dans le parc national Aulavik.

Les pêcheurs peuvent se procurer un permis de pêche annuel et quotidien de parc national au bureau de Parcs Canada à Inuvik ou Sachs Harbour. Le permis de pêche annuel est valide pendant un an dans le parc pour lequel il est vendu.

Les jeunes de moins de 16 ans n'ont pas besoin de permis s'ils sont accompagnés d'un titulaire de permis âgé de 16 ans et plus. Leurs prises seront alors ajoutées à celles du titulaire. Ils peuvent également acheter leur propre permis et avoir droit à la limite maximale de prises.

Règlements de pêche

La prise et la limite de conservation quotidienne est de un poisson d’une espèce quelconque (omble chevalier ou touladi).

En vertu du paragraphe 35 (1) du Règlement sur la pêche dans les parcs nationaux, la pêche est réglementée dans le parc national Aulavik.

Lors de la pêche sportive il est interdit :

  • de pêcher sans permis de pêche du parc national;
  • de pêcher avec un hameçon à ardillon; les pêcheurs peuvent utiliser uniquement des hameçons simples sans ardillon;
  • de pêcher à l'aide des articles suivants ou de les avoir en sa possession à 100 m des cours d'eau des parcs :
    • appâts naturels ou attractifs chimiques;
    • articles de pêche en plomb (lests, turluttes, leurres ou mouches) de moins de 50 grammes;
    • leurres équipés de plus de deux hameçons multiples;
    • ligne de pêche pouvant capturer plus d'un poisson à la fois;
  • de pêcher avec plus d'une ligne à la fois;
  • de laisser la ligne de pêche sans surveillance;
  • de pêcher pendant la période commençant deux heures après le coucher du soleil et finissant une heure avant le lever du soleil;
  • de laisser les prises s'abîmer;
  • de vendre, d'échanger ou de troquer des poissons qu'on a capturés;
  • de déposer des poissons vivants ou des oeufs de poissons dans les eaux d'un parc ou de les transférer d'un endroit à l'autre à l'intérieur (ou à l'extérieur) d'un parc;
  • de déverser de la nourriture pour poissons dans les eaux d'un parc.

Définitions

Interdiction d'appâts naturels : les pêcheurs ne peuvent employer que les leurres en plume, en fibre, en caoutchouc, en bois, en métal ou en plastique. Les matériaux comestibles et les leurres odorants ou chimiques sont interdits.

Hameçon sans ardillon : comprend les hameçons dont l'ardillon a été replié sur le bout du crochet de façon à ne plus être fonctionnel.

Pêche à la mouche uniquement : seules les mouches artificielles peuvent être employées pour attirer ou attraper du poisson.

Mouche artificielle : hameçon simple ou double monté sur une hampe et couvert de soie, de fil métallique lamé, de bois, de fourrure, de plume ou d'autre matériau (le plomb est interdit), ou d'un agencement de ces matériaux, sans dispositif tournant attaché à l'hameçon ou à la ligne.

Tributaire : tout cours d'eau qui se jette dans un autre, y compris un tributaire se jetant dans un autre tributaire, à l'exception toutefois des lacs (à moins d'avis contraire).

Truite : Aux fins du présent sommaire, le mot « truite » comprend également les espèces d'ombles.