Réserve de parc national du Canada de l'Île-de-Sable

 Chevaux sauvages sur les dunes de l’île de Sable
© Parcs Canada/P. Illsley
Une île sablonneuse sauvage, balayée par le vent, se trouve au large dans l’Atlantique Nord, sa forme de croissant caractéristique émergeant du vaste océan. Isolée et lointaine, l’île de Sable est l’une des îles les plus distantes des côtes du Canada. Des dunes mouvantes, parmi les plus grandes dans l’est du Canada, dominent le paysage. Les célèbres chevaux sauvages de l’île de Sable errent librement, alors que la plus grosse colonie de reproduction de phoques gris au monde fréquente les longues plages. Des étangs témoignent de la présence d’une lentille d’eau douce, essentielle au maintien de la vie, flottant sous l’île. Des plantes, oiseaux et insectes, dont certains ne se trouvent nulle part ailleurs sur terre, se sont adaptés à la vie sur l’île de Sable.

L’île de Sable a une longue et fascinante histoire humaine qui couvre plus que quatre siècles. Plus de 350 navires s’y sont échoués en raison de la mer agitée, du brouillard et des barres de sable submergées qui entourent l’île, ce qui a valu à cette dernière le surnom de « cimetière de l’Atlantique ». La première station de sauvetage au Canada, établie en 1801, a été construite sur l’île de Sable. C’est un endroit où s’émerveiller devant la survie dans un environnement inhospitalier.