Parc national et lieu historique national du Canada Kejimkujik

Kejimkujik Bord de mer

Femme et fille avec chien sur la plage La plage de la rivière St. Catherines
© Parcs Canada/D. Wilson

Une expérience authentique de l’Atlantique vous attend à Kejimkujik Bord de mer. Vous pourrez y faire de la randonnée dans un dédale de buissons denses en chemin vers la côte. Vous verrez petit à petit l’horizon s’ouvrir sur une vue panoramique de la côte atlantique avec des caps, des îles et des baies. Une fois sur la terrasse d’observation, vous ne pourrez vous lasser de contempler l’étendue de sable blanc de la plage de la rivière St. Catherines. Vous serez enchanté par ce croissant de sable scintillant et cette eau turquoise.

Mais les vraies aventures vous attendent sur le rivage. Vous y verrez des phoques se prélassant au soleil sur les îlots côtiers, une des dernières plages de nidification du pluvier siffleur (une espèce en péril), des nuées d’eiders à duvet et d’autres oiseaux de mer, des vagues s’écrasant sur les promontoires de granit, des orchidées en abondance et des traces de la ferme ovine de la rivière St. Catherines.

Kejimkujik Bord de mer saura vous revigorer!



Sécurité au Bord de mer

Pour vous promener en toute sécurité et protéger la faune du Bord de mer, veuillez garder à l’esprit les points suivants. 

  • Les sentiers ne sont pas des pistes cyclables. Par respect pour les randonneurs, veuillez laisser vos vélos à l’entrée du sentier, sur les supports.
  • Les chiens doivent être tenus en laisse en tout temps. Ils peuvent tuer ou harceler les animaux sauvages et effrayer les autres visiteurs. Par ailleurs, les excréments doivent être ramassés.
  • Restez sur les sentiers pour réduire les risques d’entrer en contact avec des tiques et d’endommager la végétation en la piétinant.
  • Il est important de se protéger du soleil en milieu côtier. Il est recommandé de porter un chapeau et de s’enduire de crème solaire.
    li /br
  • Les randonneurs doivent être prudents sur les caps rocheux. Des vagues de taille inhabituelle pourraient les entraîner dans la mer.
  • Il est dangereux d’approcher les phoques sur la plage. Par ailleurs, bien que l’on aperçoive rarement des ours noirs, qui se nourrissent souvent de baies et d’insectes, ils sont bien présents dans le parc. Soyez donc prudents. Respectez les animaux sauvages en les observant seulement de loin