Parc national et lieu historique national du Canada Kejimkujik

Habitats d'eau douce

Lacs et rivières

vue aérienne des Îsles du lac Kejimkujik Îsles du lac Kejimkujik
© Parcs Canada/P. Hope  

eaux de la rivière Mersey La rivière Mersey
© Parcs Canada/P. Hope

La partie intérieure de Kejimkujik regroupe 46 lacs et étangs et plus de 30 rivières et cours d’eau, dont la plupart font partie du bassin de la rivière Mersey qui prend sa source au nord du parc. Il s’agit d’ailleurs d’un des plus grands bassins en Nouvelle-Écosse. Les lacs et les rivières aux eaux tranquilles de Kejimkujik se sont créés principalement pendant la dernière glaciation et représentent à peu près 15 % de la superficie du parc. Les lacs du parc contiennent une eau naturellement faible en minéraux qui présente une sensibilité élevée à l’acidité. La plupart de ces lacs contiennent des eaux sombres, peu profondes, acides et chaudes durant l’été. Ils sont reliés à des rivières intermédiaires, à des étendues d’eau stagnante et à des cours d'eau.

La flore de la plaine côtière de l'Atlantique comprend l’hydrocotyle à ombelle, une espèce menacée. La couleuvre mince du Nord, une espèce menacée, et la tortue mouchetée, une espèce en voie de disparition, ont élu domicile le long des rivages d’eau douce de Kejimkujik. Plusieurs espèces de poisson vivant en eaux chaudes comme la perchaude, le baret et la barbotte se retrouvent partout dans la région, alors que l'omble de fontaine (truite), qui préfère des eaux plus froides, recherche les remontées d'eau froide du printemps et les lacs profonds en été pour échapper aux températures plus élevées. De leur côté, les huards nichent sur les rives de la plupart des lacs les plus grands.

Les eaux sombres

Orteils en eaux sombres Orteils en eaux sombres
© Parcs Canada/P. Jefferson Hopper

Environ 12 % de la surface de Kejimkujik est constituée d'eau douce. Les eaux sombres de ces lacs et rivières révèlent une histoire hors de l’ordinaire. La plupart des cours d'eau sont alimentés par les eaux de ruissellement. Cette eau ruisselle sur de l'ardoise, du quartzite et du granite, des pierres dures et résistantes faisant partie de la géologie de Kejimkujik. En conséquence, les cours d'eau de Kejimkujik contiennent très peu de minéraux naturels. Avec si peu de substances nutritives à offrir, l’aptitude des eaux de Kejimkujik à soutenir la vie est donc extrêmement faible.