Parc national du Canada des Hautes-Terres-du-Cap-Breton

La formation du Cap-Breton : Une oeuvre vieille d'un milliard d'années

Pour comprendre la géologie du Cap-Breton, il faut d'abord savoir comment les divers paysages géologiques (les terranes) de l'île en sont venus à former un ensemble. La tectonique des plaques - le mouvement et la collision des continents - a joué un rôle prépondérant dans la formation du Cap_Breton.

Carte du Cap-Breton actuel, illustrant l'emplacement du complexe de Blair River ainsi que des terranes de Bras d'Or et d'Avalon.
Carte du Cap-Breton actuel, illustrant l'emplacement du complexe de Blair River ainsi que des terranes de Bras d'Or et d'Avalon.
© Parcs Canada

L'île du Cap-Breton est formée de trois terranes. À l'extrémité nord-ouest, la boutonnière de Blair River renferme les roches les plus vieilles de toutes les provinces Maritimes. Le terrane de Bras d'Or, qui occupe l'essentiel de la moitié nord du Cap-Breton, est composé de roches sédimentaires et volcaniques qui se sont fusionnées au large de la côte nord-ouest du continent que nous appelons aujourd'hui l'Amérique du Sud. Le terrane d'Avalon, qui occupe la moitié sud de l'île, est fait de roche volcanique qui s'est formée sur la côte nord-ouest de ce qui est maintenant l'Afrique.


De 1 500 à 750 millions d'années - Des débuts violents
Carte du monde tel qu'il se présentait il y a 850 millions d'années. Le supercontinent Rodinie y figure.
Adapté de The Last Billion Years - A Geological History of the Maritime Provinces of Canada, avec l'autorisation de l'Atlantic Geoscience Society.
© Parcs Canada

Les roches les plus anciennes des provinces Maritimes forment la boutonnière de Blair River, qui se trouve à l'extrémité nord-ouest du Cap-Breton. Vous pouvez en voir des spécimens sur le mont North, lorsque vous vous éloignez de Pleasant Bay. Vieilles de 1 500 à 1 000 millions d'années, ces roches se sont formées par suite de la collision des plaques continentales qui ont créé le supercontinent Rodinie. Elles sont probablement un prolongement du Bouclier canadien, qui s'étend dans certaines parties du Labrador, du Québec, de l'Ontario et du Nunavut. Ainsi, ces roches font vraisemblablement partie du coeur du continent nord-américain.


De 750 à 450 millions d'années - Le fractionnement de la Rodinie et la formation de nouveaux continents
Carte illustrant l'emplacement des continents il y a 555 millions d'années : la Laurentie, l'Amazonie, le Protogondwana et la Baltique.
Adapté de The Last Billion Years - A Geological History of the Maritime Provinces of Canada, avec l'autorisation de l'Atlantic Geoscience Society.
© Parcs Canada

La Rodinie s'est rompue en quatre continents appelés Laurentie (LA), Amazonie (AM), Protogondwana (PG) et Baltique (BA). Ces continents étaient alors séparés par des océans qui prenaient de l'ampleur. L'océan Brazilide, qui séparait l'Amazonie du Protogondwana, s'est formé en premier. Quelque 150 millions d'années plus tard, l'océan Iapétus a commencé à s'immiscer entre les continents Laurentie et Amazonie.

Au fil des migrations de ces premiers continents, des arcs insulaires se sont formés au large des côtes du Protogondwana et ont poussé vers le haut les roches volcaniques du terrane d'Avalon. Les roches sédimentaires déposées au fond des mers au large de l'Amazonie, dans lesquels ont pénétré plus tard des roches ignées, ont créé le terrane de Bras d'Or.


Carte illustrant l'emplacement du continent Gondwana ainsi que des terranes d'Avalon et de Bras d'Or il y a 475 millions d'années.
Adapté de The Last Billion Years - A Geological History of the Maritime Provinces of Canada, avec l'autorisation de l'Atlantic Geoscience Society.
© Parcs Canada

Le terrane de Bras d'Or et le terrane d'Avalon ont été poussés l'un vers l'autre lorsque l'océan Brazilide s'est refermé, il y a environ 580 à 450 millions d'années, pour former le Gondwana.


De 450 à 360 millions d'années - La formation du Cap-Breton
Carte illustrant l'emplacement des premiers continents, l'Euramérique et le Gondwana, ainsi que des terranes d'Avalon et de Bras d'Or, il y a 435 millions d'années.
Adapté de The Last Billion Years - A Geological History of the Maritime Provinces of Canada, avec l'autorisation de l'Atlantic Geoscience Society.
© Parcs Canada

Pendant cette période, les continents se sont à nouveau entrechoqués. La collision de la Baltique et de la Laurentie a créé un nouveau continent appelé Euramérique. Traînés par la Baltique, les terranes de Bras d'Or et d'Avalon en sont venus à faire partie de l'Euramérique. La boutonnière de Blair River, formée un milliard d'années plus tôt à l'extrémité de la plaque laurentienne, s'est finalement trouvée coincée entre les deux terranes. Ensemble, tous trois ont formé le noyau de ce que nous appelons aujourd'hui le Cap-Breton.