Parc national du Canada des Monts-Torngat

Sécurité des visiteurs

Le parc national des Monts-Torngat est une aire de nature sauvage. Toute excursion dans ces lieux comporte des risques que vous devez connaître. Les conditions météorologiques, le terrain et l’éloignement sont les dangers les plus importants et les plus constants auxquels vous devrez faire face en tant que visiteur. Vous pouvez aussi rencontrer des animaux sauvages. Apprenez à mieux connaître les risques associés à une excursion dans le parc

Randonneurs dirigeant avec la carte Randonneurs dirigeant avec la carte
© Parcs Canada / Sheldon Stone

Êtes-vous prêt à entreprendre une excursion dans le parc national des Monts-Torngat?

  • Êtes-vous entièrement autonome et prêt à assurer votre propre sécurité? Votre état de préparation doit être proportionné au degré de difficulté des activités que vous prévoyez entreprendre.
  • Avez-vous en votre possession toutes les provisions et le matériel nécessaires et possédez­-vous le niveau de connaissances, de compétences et de forme physique requis pour les activités projetées?
  • Êtes­-vous prêt à prolonger votre séjour dans le parc si les conditions climatiques changent et que le fournisseur de transport ne peut vous prendre au moment prévu?
  • Avez-vous essayé d’obtenir plus de renseignements ou de conseils auprès d’employés qualifiés du parc si vous êtes incertain de votre niveau de préparation ou sur la nature des dangers et des risques inhérents aux activités que vous projetez?
  • Êtes-vous disposé à prendre en compte les conseils reçus et à agir en conséquence, à observer tous les règlements établis pour assurer votre sécurité?
Randonneurs dans le terrain rocheux Randonneurs dans le terrain rocheux
© Parcs Canada / Sheldon Stone
Il est conseillé d'utiliser des contenants inaccessibles aux ours dans les caches pour nourriture Il est conseillé d'utiliser des contenants inaccessibles aux ours dans les caches pour nourriture
© Parcs Canada / Sheldon Stone

Liste de vérification des préparatifs

Vous êtes responsable de votre propre sécurité. Une bonne préparation est la clé d’une excursion sécuritaire et agréable. Nous conseillons aux visiteurs du parc de bien planifier leur itinéraire et de dresser minutieusement la liste de l’équipement et des provisions nécessaires. Voici quelques recommandations pour la préparation de votre excursion. Veuillez noter que la liste proposée n’est pas exhaustive.

  • Munissez-vous d’un téléphone mobile GSN et familiarisez-vous avec son fonctionnement. (Il n’existe aucun point de vente ou de location de téléphone mobile GSN à Nain et à Kuujjuaq – Vous en trouverez à Goose Bay)/
  • Procurez-­vous des répulsifs à ours polaire efficaces et approuvés et apprenez à les utiliser. Par mesure de sécurité additionnelle, vous pouvez aussi recourir aux services d’un guide inuit autorisé à transporter une arme à feu (ce qui n’est pas le cas des visiteurs).
  • Si vous prévoyez aménager des caches de nourriture dans le parc, informez-vous auprès du personnel du type de récipient et des lieux de stockage autorisés. Vous devez enregistrer tous les emplacements auprès du bureau du parc.
  • Le choix des vêtements peut décider du succès ou de l’échec d’une excursion dans le Nord. Soyez prêt à affronter des conditions météorologiques variables, voire le froid et la neige, même en été.
  • Assurez­-vous d’avoir des provisions suffisantes. Déterminez quels sont vos besoins et prévoyez un surplus en cas de retard dû aux conditions météo.
  • Familiarisez-vous avec votre itinéraire – et informez-en aussi un ami de confiance ou un membre de la famille. Laissez le numéro de personnes à joindre en cas d’urgence. Le numéro de téléphone du bureau de la GRC de Nain est le 709-922-2862, celui du bureau de Parcs Canada de Nain est le 709-922-1290. Prévoyez un plan d’urgence en cas de retard dû aux conditions météo.
Glacier Cirque Glacier Cirque
© Parcs Canada / Angus Simpson

Exposé obligatoire sur les mesures de sécurité

Avant que vous n’entrepreniez votre visite du parc, nous vous présenterons un exposé sur les mesures de sécurité à prendre ainsi qu’une séance d’orientation générale sur toute condition particulière du parc, notamment la fermeture de zones et les règlements applicables. L’exposé couvrira les dangers potentiels du parc et les risques associés aux activités que vous avez prévues. Les visiteurs sont tenus d’assister à la présentation d’une vidéo sur les mesures de sécurité à respecter en ce qui a trait aux ours polaires. Si vous ne vous inscrivez pas en personne, veuillez communiquer avec le bureau du parc pour obtenir une copie de la vidéo. Les employés du parc sont en mesure d’indiquer des secteurs susceptibles de présenter un intérêt pour les visiteurs.

Excursionniste en train de traverser une rivière Excursionniste en train de traverser une rivière
© Parcs Canada / Sheldon Stone

Topographie

La topographie du parc alterne entre vallées de fjord, hautes montagnes escarpées, longues crêtes vallonnées, glaciers, rivières tumultueuses, chutes, falaises, pentes abruptes, côtes escarpées, zones de toundra plutôt dépourvue de relief et buttes, qui, tous, comportent des dangers inhérents. Nombre des risques associés aux accidents de terrain sont accentués par les mauvaises conditions météo, dont le vent, la neige et la glace. La plupart des risques liés aux accidents de terrain sont le fait de dérapages ou de chutes ou de la présence de matériaux instables comme les pierres, la boue ou la neige. Il peut s’avérer difficile de s’orienter à travers le dédale de vallées et de crêtes qui s’étire sur un vaste territoire, et les risques d’être désorientés ou de se perdre sont élevés.

Les glaciers peuvent présenter un danger potentiel pour le visiteur inexpérimenté. Bien que petits par comparaison à la norme, les nombreux glaciers des monts Torngat demeurent dangereux. Les crevasses, les fossés, les avalanches et les chutes de pierres potentielles sont autant de causes de blessures, voire de décès.

Randonneur habillé pour affronter le froid Randonneur habillé pour affronter le froid
© Parcs Canada / Sheldon Stone

Hypothermie

Hypothermie et gelures sont des risques potentiels auxquels s’exposent les visiteurs du parc tout au long de l’année. Définie comme la perte extrême de chaleur corporelle, l’hypothermie provoque la chute de la température centrale du corps et peut entraîner la perte de conscience et la mort. Bien que due au froid, elle peut aussi être précipitée par l’humidité, le vent et l’épuisement. Les kayakistes sont particulièrement à risque. En guise de prévention, portez un chapeau bien chaud quand le temps est frais, venteux ou humide; revêtez plusieurs couches de vêtements; faites des poses fréquentes et prenez fréquemment des collations et des boissons nutritives. Soyez à l’écoute de votre corps.
Rappelez-vous que la toundra ouverte n’offre aucune protection naturelle contre les éléments.

Ours polaire Ours polaire
© Parcs Canada / Heiko Wittenborn

Rencontre d’animaux sauvages

Les animaux sauvages peuvent être dangereux dans certaines conditions. Vous apercevrez sans doute des ours polaires et des ours noirs, et peut-être aussi des loups, des renards et des bœufs musqués. A l’étape de l’inscription au bureau du parc, nous vous présenterons une vidéo sur les mesures de sécurité à respecter en ce qui a trait aux ours polaires, ou nous vous la ferons parvenir par la poste si vous vous inscrivez autrement qu’en personne. Nous vous remettrons aussi une copie du dépliant de Parcs Canada intitulé La sécurité au pays des ours polaires .

Ours noir Ours noir
© Parcs Canada / Sheldon Stone

Les ours polaires sont de vrais carnivores et peuvent constituer un risque important pour l’homme. Les visiteurs qui se déplacent ou qui campent dans le parc se trouvent au pays des ours polaires et ont de fortes chances d’en rencontrer. Les ours polaires sont presque toujours présents le long de la côte du Labrador du Nord. En hiver et au printemps, ils descendent la banquise en direction du sud et chassent le phoque en bordure des floes. À mesure que la banquise se disloque, ils se dirigent vers la côte et amorcent leur remontée vers le Nord. Au cours des dernières années, les Inuits ont constaté la présence d’un nombre croissant d’ours polaires dans les limites du parc, surtout en bordure de la côte. Des ours ont même été aperçus loin dans les terres et en altitude. Les données historiques fournies par les colliers-satellites indiquent que les ours traversent la péninsule d’Ungava en direction de l’ouest à travers la partie sud du parc. Par conséquent, même s’ils sont généralement présents le long de la côte, vous devriez demeurer vigilant, même loin à l’intérieur des terres.

Les ours noirs sont surtout présents dans les secteurs intérieurs sud du parc, tout particulièrement au fond des vallées et sur les pentes de montagnes où abonde la végétation. La population d’ours noirs présente dans le parc est la seule population connue à vivre exclusivement au-delà de la limite des arbres. Opportuniste, l’ours noir peut se montrer agressif envers l’homme dans certaines circonstances. Accompagnée de ses petits, la femelle peut adopter un comportement défensif si vous vous en approchez de trop près ou si vous vous retrouvez accidentellement entre elle et ses petits.

Les renards et les loups peuvent être porteurs de la rage et manifester de ce fait un comportement agressif non caractéristique. Vous devriez toujours rester à bonne distance des animaux sauvages.

Les bœufs musqués présents dans le parc sont issus d’un troupeau captif relâché dans le Nord du Québec entre les années 1970 et 1980. Le bœuf musqué peut être extrêmement dangereux, et il ne faut pas s’en approcher. Cela est particulièrement vrai dans le cas des mâles en rut.

Protection contre les animaux sauvages

Les visiteurs doivent savoir qu’il est illégal de transporter une arme à feu dans le parc national. Vous devez vous familiariser avec l’utilisation des répulsifs à ours polaire et transporter avec vous des répulsifs autorisés. En revanche, nous vous conseillons de retenir les services d’un guide inuit qui, contrairement à vous, est autorisé à porter une arme à feu. La bonne planification de votre excursion et la bonne gestion de l’emplacement de camping peut contribuer à réduire les risques de rencontre avec des ours polaires. Les employés du parc sont en mesure de vous donner des conseils sur les répulsifs et sur les bonnes pratiques de gestion des emplacements de camping. N’hésitez pas à communiquer avec eux.

Vue vers la montagne Cirque depuis le mont Caubvick/d'Iberville Vue vers la montagne Cirque depuis le mont Caubvick/d'Iberville
© Parcs Canada / Heiko Wittenborn

Aucune aide immédiate possible

Vous devez savoir qu’en cas d’urgence au cours de votre excursion, une intervention pourrait exiger des jours. Des facteurs comme les conditions météo, votre position dans le parc et la disponibilité des bateaux, avions ou hélicoptères, qui ne sont pas basés à Nain ou Kangiqsualujjuaq , détermineront le temps de réponse de toute intervention.

Vous devez être préparé et apte à faire face à toute situation d’urgence susceptible de se produire, y compris les situations d’urgence médicale. Il est fortement recommandé d’intégrer à votre équipe une personne possédant des compétences avancées et de l’expérience en secourisme en milieu sauvage ainsi qu’une formation en auto-sauvetage.

Numéros d’urgence

En cas d’urgence, communiquez avec le bureau des gardes de parc en composant l’un ou l’autre des deux numéros d’urgence suivants : 1-877-852-3100 ou 1-780-852-3100. Ces numéros sont valides 24 heures sur 24.(REMARQUE : Il se peut que l’indicatif 1-877 ne soit pas accessible à partir d’un téléphone mobile GSN.)

Gendarmerie royale du Canada – Détachement de Nain : 709-922-2862

Soyez prêt à donner les renseignements qui suivent au répartiteur :

  • le nom du parc;
  • votre nom;
  • votre numéro de téléphone mobile GSN;
  • la nature de l’accident;
  • votre position – nom, latitude et longitude ou position UTM;
  • les conditions météo en cours – vent, précipitation, couverture nuageuse, température et visibilité.