Parc national du Canada du Gros-Morne

Mont Gros-Morne (Sentier James Callaghan)

Mont Gros-Morne
Mont Gros-Morne
© Parcs Canada

Le mont Gros-Morne est le deuxième plus haut sommet de l'île de Terre-Neuve, après le mont Lewis. Morne est un mot créole qui veut dire petite montagne arrondie et isolée. Morne veut aussi dire triste et maussade, description tout à fait appropriée lorsque les nuages balayent le sommet de cette grosse montagne arrondie. Ce sentier a été nommé en septembre 1976, en l'honneur de James Callaghan, ancien Premier ministre britannique et ardent défenseur de l'environnement.

Un marcheur au sommet de mont Gros-Morne
La vallée en auge de l'étang Ten Mile
© Parcs Canada

Haut de 806m, le sommet du Gros-Morne a un habitat arctique-alpin qui évoque la toundra du grand nord. Une faune diversifiée vit au sommet : le lagopède des rochers , le lièvre arctique et le caribou des bois . Tout autour s'étend un relief spectaculaire ciselé par les glaciers: les longs fjords de Bonne Baie et la vallée en auge de l'étang Ten Mile.

Dans cet environnement fragile et spectaculaire, chaque action humaine peut avoir des conséquences imprévisibles: alors pensez à ceux qui viendront après vous.

Avant de partir

  • Il est préférable d'être bien préparé avant d'entreprendre cette balade.
  • Le sentier est 7km à l'est de Rocky Harbour. Ce sentier de 16 km aller-retour est une randonnée longue et difficile qui demande habituellement de 6 à 8 heures. Assurez-vous d'avoir le temps nécessaire.
  • Informez-vous au Centre de découverte ou au Centre d'accueil des prévisions de météo et de l'état du sentier.
  • La montagne est interdite aux randonneurs jusqu'au commencement de juillet afin de protéger la faune durant ces semaines cruciales de croissance et de reproduction. Par contre, les mordus peuvent quand même faire la petite randonnée de 4km jusqu'au pied de la montagne. Pourtant, appréciez à sa juste valeur la nature fragile et ne grimpez pas au sommet de la montagne avant le mois de juillet.
  • Pas de chiens! Les chiens ne sont pas autorisés sur le mont Gros-Morne, en raison des perturbations et du stress qu'ils peuvent engendrer pour les caribous, les lièvres arctiques et les lagopèdes des rochers. En outre, les rochers parfois pointus qui se trouvent sur la montagne peuvent lacérer les pattes de chien.
  • Veuillez rapporter avec vous tous vos déchets.
  • Les feux sont interdits dans l'arrière pays. Servez-vous de poêles portatifs pour réduire les dommages et les risques à l'environnement.
  • Résistez à la tentation de cueillir des plantes, des roches, des fossiles, etc. N'oubliez pas que d'autres visiteurs vous suivent.

Nous suggérons:

Marcheurs grimpent au sentier qui s'engage entre les rochers d'un ravin abrupt.
Grimper au mont Gros-Morne
© Parcs Canada / Lynch, W. / 1992
  • Des bottes ou chaussures de marche robustes.
  • Des vêtements chauds, notamment un coupe-vent ou un manteau (imperméables si possible), vu le temps imprévisible.
  • Au moins 1 litre d'eau par personne et de quoi grignoter (vous n'en trouverez pas sur la montagne).
  • Une carte (en vente au Centre de découverte ou au Centre d'accueil) et une boussole en cas de mauvais temps.

Description sommaire du parcours

Carte de sentier au mont Gros-Morne
Carte de sentier au mont Gros-Morne
©Parcs Canada
  • Au cours des premiers 4 km, le sentier monte graduellement jusqu'à un réseau de petits étangs au pied de la montagne; à 320m au-dessus du niveau de la mer, on peut admirer vers le sud Bonne Bay. Manque de temps ou d'endurance? Il n'y a qu'à rebrousser chemin de cet endroit.
  • De là, le sentier s'engage entre les rochers d'un ravin abrupt. Au gré de l'escalade, le sentier traverse plusieurs milieux naturels. Vous êtes ainsi à même de découvrir les changements rapides de conditions (chutes de température, manque d'eau, vents puissants et soleil de plomb) auxquels sont exposés les animaux et les plantes de chaque zone. Cette course dure au moins une heure et vous grimpez presque 500m d'élévation. Cette partie n'est pas recommandée aux jeunes enfants.
Un lagopède des rochers Un lagopède des rochers
©Parcs Canada / Parc national du Gros-Morne /Diapositive # B5-169/Sheldon Stone

Le faîte du Gros Morne est plat, couvert d'une végétation minuscule. Des cairns y signalent le tracé du sentier, qui traverse le sommet et surplombe l'étang Ten Mile. La vie étant déjà assez dure aux animaux et aux plantes, nous vous invitons à ne pas l'empirer en jetant des déchets, en abîmant la végétation ou en déplaçant les roches sur ou sous lesquels ils habitent.

  • Le sentier emprunte le flanc nord-est pour redescendre sur six kilomètres par le ravin Ferry, jusqu'à la première section du sentier.

Comme il vaut mieux prévenir que guérir, il vous appartient d'être prudents. Le sentier comporte des dangers, et les conditions météorologiques peuvent vite se gâter sur la montagne.

Camping primitif

Pour le randonneur qui veut passer la nuit à la belle étoile, il y a un lieu de camping primitif au ravin Ferry. Cet endroit a été aménagé pour trois tentes, et comprend des plates-formes, des tables de pique-nique, une toilette chimique, et un poteau pour hausser la nourriture hors de la portée des ours. Les feux de camp ne sont pas permis à cet endroit.

Les emplacements de camping primitif doivent être réservés à l'avance à toutes les facilités du parc national du Gros-Morne. Il y a un tarif pour le camping primitif.

Précédent