Parc national du Canada du Gros-Morne

Secteurs interdits aux motoneigistes

Les secteurs interdits aux motoneigistes sont indiqués en rouge sur la carte
© Parcs Canada

Description des secteurs interdits

Stanford River-Lower Head : Ce secteur constitue le meilleur exemple d’un écosystême de dunes dans le parc et il abrite une plage sablonneuse intertidale. De plus, les falaises de calcaire à Lower Head sont des gisements fossilifêres exceptionnels. Un tuckamore côtier paisible se trouve entre Lower Head et les limites du parc.

Îles Stearin et Belldowns : Ces îles sont d’importantes zones de nidification pour les sternes communes et arctiques, ainsi que d’autres oiseaux de mer comme les eiders, les goélands et les mouettes tridactyles. Il s’agit des seules îles côtiêres importantes du parc.

Marais salés de l’anse St. Pauls : Ce secteur est composé de marais salés uniques et peu perturbés. Il abrite de nombreuses plantes rares de milieu humide et constitue un habitat important pour les oiseaux de rivage ou « de plage ».

Talus frontal de Western Brook Pond : Ce secteur abrite des communautés végétales composées de plantes arctiques-alpines que l’on ne retrouve pas habituellement dans les zones de faible altitude du parc.

Mont Killdevil : Les falaises situées prês du sommet du mont Killdevil abritent des communautés végétales rares. Sur la pente basse, on retrouve des bouleaux gris et une lande d’arbustes qui ont poussé à la suite d’un incendie. Les forêts issues d’incendie comme celle-ci sont rares dans le parc.

Heather Pond : Les falaises situées prês du sommet du mont Killdevil abritent des communautés végétales rares. Sur la pente basse, on retrouve des bouleaux gris et une lande d’arbustes qui ont poussé à la suite d’un incendie. Les forêts issues d’incendie comme celle-ci sont rares dans le parc.

Big Level : Cette lande constitue le terrain de mise bas traditionnel des caribous en plus d’offrir un habitat important pour le lagopêde alpin et le liêvre arctique. Le secteur comprend de grandes combes à neige qui abritent des communautés végétales rares et une vaste tourbiêre basse parsemée de carex, un type de végétation que l’on trouve dans les terrains mal drainés et en pente douce du plateau alpin.

Tablelands : Les Tablelands représente une caractéristique géologique d’importance internationale. C’est l’une des raisons pour laquelle le parc national du Gros Morne a été classé site du patrimoine mondial de l’UNESCO. La géologie inhabituelle a engendré une vie végétale unique et rare. Par ailleurs, il s’agit de la seule aire de nidification d’importance connue des grands chevaliers.

Secteurs d’activités non motorisées : Nous devons aussi nous assurer que les autres passionnés de l’hiver qui visitent le parc national du Gros Morne vivent l’expérience en pleine nature tant recherchée. Les adeptes du ski de fond et de la raquette trouveront la solitude et des paysages enneigés et paisibles, car les secteurs qui étaient généralement utilisés par ces adeptes ont été désignés comme des secteurs d’activités non motorisées. Ces secteurs comprennent : Burridges Gulch–Clifty Pond, et Mont Gros Morne–Crow Gulch–Big Hill.

Pistes de ski de fond : Des pistes de ski de fond se trouvent dans l’aire de fréquentation diurne de Trout River, entre l’étang Wigwam et l’étang Stuckless, au centre d’accueil, ainsi que dans les terrains de camping de Berry Hill et de Shallow Bay. Les motoneiges détruisent les pistes tracées et posent des risques pour les autres utilisateurs du parc.

 Retour