Parc national du Canada Fundy

Géologie

Géologie : l'histoire cachée de Fundy

Cachée par le sol et les forêts ou gardée par des falaises inaccessibles et balayées par les marées, la géologie du parc national Fundy est un secret bien gardé. On peut toutefois découvrir l'histoire ancienne de Fundy. En explorant les plages de la baie, en se promenant le long des profondes vallées fluviales et même en voyageant au-dessus des collines calédoniennes, on peut se faire petit à petit une idée de son histoire, aussi riche et variée que celle de la Terre elle-même.

La côte de la baie de Fundy

En explorant les plages et en découvrant les marées fascinantes de Fundy, regardez vers l'intérieur des terres. Vous verrez des falaises escarpées sculptées par les mouvements quotidiens des marées géantes de Fundy. En fait, l'eau a exposé le substratum rocheux de la planète sur presque tout le littoral du parc. La roche en place a beaucoup à dire.

Squaw's Cap
Les caps et les promontoires multicolores témoignent chacun d'une ère géologique différente
© Parcs Canada / Jacques Pleau

Autour d'Alma et de Herring Cove, c'est une histoire de rivières et de jungles. Les rochers gris et beiges qui forment les falaises impressionnantes d'Owls Head sont en grès. À l'origine, à l'ère carbonifère (il y a environ 325 millions d'années), ils étaient du sable et de la boue déposés par une vieille rivière imposante. Tout le long de cette rivière se trouvait une jungle tropicale luxuriante. On peut lire cette incroyable histoire en se promenant sur la plage près de la ville d'Alma. Les rochers ont une apparence de sable fin et contiennent de nombreux fossiles de plantes noires et de minces filons de charbon.

L'histoire est beaucoup plus ancienne à Point Wolfe, où les volcans et le mouvement des continents ont formé les plus anciens rochers du parc. Descendez l'escalier conduisant à la plage de Point Wolfe et vous apercevrez immédiatement des rochers gris et verts qui forment un escarpement bas le long du côté droit du bras de mer. La roche a été polie par les marées, mais on peut encore y déchiffrer l'histoire. Les volcans qui ont craché cendre et lave ont créé des îles au large pendant la période précambrienne (il y a un milliard d'années). Par la suite, pendant une collision entre les continents de l'Europe et de l'Amérique du Nord, ces îles volcaniques ont été repoussées sur la terre ferme. Voyez les veines de quartz blanc, les plis et les interstices qui se croisent dans le rocher et qui témoignent de cette transformation. Les rochers modifiés par la chaleur et la pression exercées par les collisions des continents portent le nom de roches métamorphiques.

Point Wolfe
Le relief à Point Wolfe nous dévoile un peu de l'histoire géologique de la région de Fundy : à l'arrière-plan, une moraine terminale résultant de l'action des glaciers, à droite, des conglomérats tirant sur le rouge et à gauche (on ne la voit pas sur la photo), de la roche volcanique métamorphisée.
© Parcs Canada / Michael Burzynski

Point Wolfe est un paradis pour les géologues. En face des rochers gris, des falaises de couleur rouille et marron se dressent en surplomb. Elles révèlent l'effritement de montagnes créées par les volcans anciens de l'époque précambrienne et la collision de l'Europe et de l'Amérique du Nord. À une lointaine époque, elles rivalisaient en splendeur avec les Rocheuses. Le passage du temps les a cependant usées. L'eau et la gravité ont empilé tous les débris à leur base. Ces blocs et ces pierres se sont par la suite cimentés pour former une nouvelle roche, appelée conglomérat de Hopewell. Si le nom de Hopewell vous semble familier, c'est que vous pensez probablement au parc provincial " The Rocks " à Hopewell Cape, où l'on trouve aussi ce conglomérat. Vous pouvez aussi le voir à Herring Cove. N'oubliez pas d'examiner toutes les roches et les galets arrondis et cimentés ensemble pour former cet amas. À une époque, ils constituaient l'armature de montagnes impressionnantes.

Les collines calédoniennes

Le parc national de Fundy ne se limite pas à sa côte! Le parc se compose en majeure partie de montagnes arrondies et ondoyantes qui forment les collines calédoniennes. L'histoire, dans ce secteur, est surtout enfouie sous les arbres et le sol, mais si vous explorez les quelque 100 kilomètres de sentiers de randonnée qui sillonnent le parc, vous y verrez une très grande variété de roches. De même, si vous circulez le long de la route provinciale 114, vous verrez des affleurements mis au jour par les tranchées de route. Ces roches sont les racines exposées de la vaste chaîne de montagnes dont nous venons de parler. L'érosion, au fil du temps, a réduit ces montagnes aux collines calédoniennes d'aujourd'hui. On y trouve du granit qui vient des entrailles de la Terre et des roches volcaniques.

Les collines calédoniennes ont joué un rôle important à une autre époque : la période glaciaire. Lors de la dernière période glaciaire, les collines avaient leurs propres calottes glaciaires. Quand la glace a fini par fondre, il y a environ 13 000 ans, elle a libéré tout le sable et le gravier qui s'y trouvaient emprisonnés depuis des années. Ce sol rocailleux et pauvre recouvre maintenant la surface de la terre. C'est l'une des raisons pour lesquelles l'agriculture n'a jamais été facile pour les premiers colons établis autour de Fundy. Le sol est trop pauvre. Dans certaines régions, la glace fondante a formé des rivières d'eau glaciaire. Ces rivières ont transporté de grandes quantités de sable et de gravier.

 Le théâtre en plein air
Cette dépression en « marmite » dans le secteur de l'administration constitue un vestige de l'époque glaciaire.
© Parcs Canada

L'étang MacLaren, près de l'amphithéâtre, à proximité de l'administration, date de cette époque. Quand un glacier a fondu et s'est retiré dans la vallée où se trouve le terrain de golf, des tonnes de sable et de gravier ont été emportées. À un certain moment, un immense bloc de glace s'est détaché du glacier et est resté en plan, abandonné dans le sillage de la glace fondante. Il a vite été enseveli par les sédiments. Finalement, la glace a fondu et le sable et le gravier se sont affaissés autour. La dépression s'est remplie d'eau. C'est ce qu'on appelle un kettle. Si vous explorez la région près de l'administration du parc, une série de panneaux d'interprétation relatent l'histoire de la période glaciaire.

Les vallées fluviales

Dans les terres, lorsque vous vous éloignez des imposantes falaises du littoral de la baie de Fundy, l'histoire géologique devient plus subtile. C'est en parcourant les vallées fluviales du parc national Fundy que vous découvrirez le mieux cette histoire.

Une shute sur le sentier Moosehorn
Les diverses caractéristiques géologiques créent un paysage à couper le souffle
© Parcs Canada / Brian Atkinson

L'eau en mouvement a ciselé les pages récentes de l'histoire géologique pour révéler toute sa longévité. Pendant les 10 000 dernières années, les rivières ont transporté des tonnes de roches et de sable qui se sont déversées dans les vallées creusées par les glaciers en retraite de la dernière période glaciaire. La rivière Upper Salmon et la rivière Point Wolfe existaient avant que la glace ne couvre la terre! Maintenant, graduellement, les eaux courantes transportent ce till glaciaire dans la baie de Fundy. Rendez-vous au ruisseau Kinnie où la vallée est encore pleine. À de nombreuses périodes de l'année, le ruisseau disparaît sous le sol, passant à travers une épaisse couche de gravier glaciaire.