Facebook - Parcs sécurité montagne @Parcssecuritemtn

Ski hors-piste

La nature sauvage

Il n’y a pratiquement rien de plus attirant pour un skieur alpin ou un planchiste amoureux de la poudreuse qu’une pente vierge de traces à seulement quelques minutes d’un remonte-pente. Mais avant de passer sous la corde ou de contourner un panneau « Entrée interdite », réfléchissez un peu… Cela pourrait vous permettre de rentrer sain et sauf et de continuer à prendre des bains de poudreuse pendant plusieurs années encore.

 Les zones fermées dans les stations de ski sont clairement indiquées.Les zones fermées dans les stations de ski sont clairement indiquées.
© Parcs Canada / Brad White

Secteurs fermés et hors limites

Les pentes d’une station de ski qui portent la mention « FERMÉE » ne le sont pas seulement pour votre sécurité, mais aussi pour celle des autres personnes qui fréquentent la montagne, y compris les secouristes qui seront obligés de vous venir en aide si vous vous retrouvez en difficulté. N’y allez JAMAIS. Dans les parcs nationaux des montagnes, les zones hors limites sont tout ce qui se trouve à l’extérieur des limites des stations de ski. Bien que des déclenchements préventifs à l’explosif soient effectués et que d’autres mesures de prévention des avalanches soient prises sur les pistes des stations de ski, TOUS les secteurs situés à l’extérieur des limites sont non sécurisés, ce qui veut dire que lorsque vous sortez d’une station, vous entrez en terrain avalancheux. Ne prenez pas cela à la légère. En terrain avalancheux, chaque décision que vous prenez est importante. La mauvaise peut déclencher une avalanche et vous tuer, ou tuer votre meilleur ami. Pour prendre de meilleures décisions, lisez ce qui suit…

À vérifier avant de partir

Si ce n’est pas déjà fait, inscrivez-vous à un cours de sensibilisation aux avalanches. Ce cours vous permettra d’apprendre à identifier un terrain avalancheux, à comprendre les conditions et les facteurs qui causent les avalanches, à planifier et mener une excursion dans l’arrière-pays, à effectuer le sauvetage d’un compagnon et à utiliser les techniques de déplacement appropriées en terrain avalancheux. Avant de partir en excursion, consultez les prévisions météo et les bulletins d’avalanche. Consultez également le Guide pratique pour activité d’hiver dans l’arrière-pays. Ne partez pas sans vous assurer que tous les membres de votre groupe sont munis d’un appareil de recherche de victime d’avalanche, d’une pelle et d’une sonde, et qu’ils savent s'en servir. Pratiquez-vous! Rendez-vous au bassin de simulation d’avalanche le plus près de chez-vous. Ne vous entêtez pas à atteindre une destination précise sous prétexte que vous n’avez qu’un seul jour de congé et qu'il a neigé la veille, car c’est le moment le plus dangereux pour se trouver en terrain avalancheux. Passez à votre station de ski préférée et demandez l’avis des patrouilleurs professionnels qui y travaillent. Ils se feront un plaisir de vous aider à décider où aller, quand les conditions sont favorables.

  
Aimez la page Facebook de Parcs sécurité montagne et suivez le fil Twitter de @Parcssecuritemt pour obtenir en temps réel des mises à jour sur les fermetures de routes causées par les déclenchements préventifs d’avalanches.

Pour obtenir les conditions de neige et de glace, inscrivez-vous à la liste d’envoi du bulletin de l’Association des guides de montagne canadiens sur les conditions en montagne (en anglais seulement).

Le territoire qui n'est pas compris dans les limites des stations de ski n'est pas contrôlé pour les avalanches. Le territoire qui n'est pas compris dans les limites des stations de ski n'est pas contrôlé pour les avalanches.
© Parcs Canada