Facebook - Parcs sécurité montagne @Parcssecuritemtn

Activités hivernales

Ski de randonnée et ski de haute  | Ski hors-piste | Escalade de cascades de glace et escalade sur terrain mixte

Les Rocheuses canadiennes et la chaîne Selkirk comportent des terrains très accidentés où le risque d’avalanche est bien réel, que vous soyez skieur, planchiste ou glaciériste. L’outil le plus important à apporter avec vous en montagne, c’est votre jugement. Les renseignements qui suivent vous informeront sur les MESURES DE PRUDENCE à prendre pour rentrer sain et sauf et pouvoir ainsi planifier un prochain voyage.

Les champs de glace Wapta, a la frontière entre les parcs nationaux Banff et Yoho, sont une destination populaire pour le ski de randonnée. Les champs de glace Wapta, a la frontière entre les parcs nationaux Banff et Yoho, sont une destination populaire pour le ski de randonnée.
© Lynn Martel

Le guide, c’est vous!

Avant de partir à la découverte de l’arrière-pays, faites des recherches et planifiez votre excursion afin de vous assurer que vous avez toutes les compétences et les connaissances requises. Consultez le bulletin d’avalanche du parc national de montagne que vous comptez visiter ainsi que l’Échelle d’exposition en terrain avalancheux afin de choisir le parcours le plus approprié en fonction des conditions en vigueur au moment de votre départ. Avisez quelqu’un de votre destination et de la date prévue de votre retour. Si vous planifiez entreprendre une longue randonnée à risque et qu’il vous est impossible d’en aviser un membre de votre famille ou un ami, vous pouvez faire votre inscription préventive au centre d’accueil du parc national de montagne que vous visiterez. Si vous vous inscrivez au départ, selon la loi, vous êtes tenu de signaler votre retour afin d’éviter des recherches coûteuses et inutiles.

Emportez toujours une carte, de la nourriture, de l’eau (ne comptez pas trouver des sources d’eau courante en hiver) et des vêtements de rechange. Si vous découvrez une source d’eau courante, n’oubliez pas que même si l’eau des parcs nationaux des montagnes est généralement pure, les eaux de surface non traitées peuvent toujours contenir des bactéries ou des parasites néfastes. Ne consommez jamais de neige couleur de pastèque. Faites bouillir et filtrez l’eau non traitée avant de la boire; emportez des comprimés de purification ou de l’eau traitée. Pour en apprendre davantage, consultez Boire de l’eau en plein air au Canada. N’allez nulle part sans votre équipement : trousse de premiers soins, bivouac ou petite bâche, carte, boussole et nécessaire de réparation. Apportez également un GPS, un téléphone cellulaire ou un téléphone satellite (sur lequel vous aurez enregistré les numéros d’urgence), mais ne comptez pas toujours avoir accès à un réseau.

Méfiez-vous des risques naturels. Même en hiver, les lacs et les cours d’eau en montagne présentent deux dangers : la noyade et l’hypothermie due à des eaux extrêmement froides. Soyez prudent lorsque vous traversez des cours d’eau ou que vous marchez ou skiez sur la rive. Faites attention aux ponts de neige, qui peuvent s’effondrer. Ne vous aventurez pas sur des terrains glaciaires si tous les membres de votre groupe ne sont pas équipés adéquatement et n’ont pas une connaissance approfondie des techniques de déplacement sur les glaciers et de sauvetage en crevasse. Familiarisez-vous avec votre équipement avant de partir : apprenez à vous en servir, assurez-vous qu’il est ajusté à votre taille et vérifiez une dernière fois la liste du matériel à emporter avant de quitter la maison.

Trousse d'information destinée aux groupes gardiens

Climat hivernal

En montagne, on dit à ceux qui n’aiment pas le temps qu’il fait d’attendre cinq minutes. Dans les parcs nationaux des montagnes, même durant les mois d’hiver, vous pourriez avoir à vous abriter du soleil sous un chapeau et à appliquer de la crème solaire puis, quelques minutes plus tard, devoir vous emmitoufler dans votre anorak et bien serrer votre capuchon pour protéger vos joues brûlées par le vent. En général, plus l’altitude est élevée, plus il fait froid, mais à l’occasion, une inversion de température peut renverser cette règle. Consultez toujours les prévisions météo locales  avant de vous aventurer dans l’arrière-pays et assurez-vous d’avoir ce qu’il faut pour vous protéger du froid comme de la chaleur, et de toutes les autres conditions possibles. Les enregistreurs de données sur la température de Parcs Canada sont des stations météorologiques qui recueillent des données sur la température de l’air, la vitesse et la direction des vents, les précipitations et l’épaisseur de la neige accumulée à des endroits représentatifs, généralement dans la zone alpine ou près de la limite forestière. Les données recueillies donnent une idée de ce qui peut être en train de se former dans les zones de départ des avalanches. Le prévisionniste d’avalanches utilise ces données pour prévoir le moment où des avalanches pourraient se déclencher de même que pour mieux comprendre les phénomènes météorologiques et leurs tendances. Pour avoir accès aux données brutes recueillies par les enregistreurs, veuillez cliquer sur le lien suivant : Les enregistreurs de données sur le temps (en anglais seulement)

Camping d'hiver sur les champs de glace Columbia, parc national Jasper. Camping d'hiver sur les champs de glace Columbia, parc national Jasper.
© Lynn Martel

Les visiteurs de l’arrière-pays les plus futés portent plusieurs couches de vêtements, ce qui leur permet de garder leur corps à la bonne température même lorsque les conditions changent. Imaginez vos vêtements comme un système dans lequel chaque pièce complète l’autre. Apportez toujours un vêtement chaud de plus, en cas de besoin. Un incident en apparence sans gravité, comme une entorse, peut vous obliger à vous arrêter soudainement et, par le fait même, réduire la capacité de votre corps de produire de la chaleur. Apportez toujours des vêtements pour vous protéger contre le vent, le froid, la pluie et la neige. Prenez également des lunettes de soleil et des lunettes de ski pour protéger vos yeux des rayons ultraviolets, qui sont d’autant plus dommageables en altitude lorsqu’ils se reflètent sur la neige. Pour connaître les articles que vous devriez toujours avoir avec vous, consultez le Guide pratique pour activité d’hiver dans l’arrière-pays. Généralement, le climat du parc national des Glaciers est plus doux et plus humide que celui des montagnes Rocheuses. Celles-ci ont généralement un climat plus sec, et les températures peuvent par moment y devenir excessivement froides.

Animaux

Sachez que les chiens et autres animaux de compagnie peuvent compromettre votre sécurité et la leur en provoquant et en attirant des animaux sauvages. Les ours, les couguars, les porcs-épics, les coyotes, les carcajous et même les petits prédateurs comme les martres ou les pékans sont tous capables de blesser ou même de tuer votre animal de compagnie.