Facebook - Parcs sécurité montagne @Parcssecuritemtn

Parcs nationaux du Canada des montagnes

GROUPES SOUS LA TUTELLE D'UN RESPONSABLE

Symbole d'avalanche

TROUSSE D'INFORMATION DESTINÉE AU PUBLIC POUR LA PLANIFICATION DE DÉPLACEMENTS DANS L'ARRIÈRE-PAYS EN HIVER PAR DES GROUPES GARDIENS

Le Canada est une des grandes nations alpines du monde. Le pays est reconnu pour ses hautes montagnes, ses vastes forêts, ses glaciers immenses et ses rivières tumultueuses. Un tel milieu est particulièrement propice à l'apprentissage de la vie. C'est en effet un endroit qui a inspiré d'innombrables personnes et qui leur a permis d'apprécier tout ce que la vie avait à offrir. La société canadienne toute entière est profondément enracinée dans la nature.

L'importance de transmettre ce message aux jeunes d'aujourd'hui ne doit pas être sous-estimée. Donner l'occasion à un groupe d'enfants de profiter de cette nature sauvage dans leur propre pays est quelque chose dont ils se souviendront probablement tout au long de leur vie et il se peut même que cette expérience les marque au point de façonner leur avenir.

Toutefois, les responsabilités des personnes qui ont la tutelle de tels groupes sont gigantesques, car il y a des risques à gérer et de nombreuses décisions à prendre. Il incombe à quiconque invite les enfants à explorer la montagne de comprendre et d'accepter les responsabilités qui leur incombent à cet égard, qu'il s'agisse des parents, des organisateurs ou des leaders de groupes, des guides ou des gestionnaires des terres.

L'information qui suit porte sur les déplacements de groupes gardiens dans l'arrière-pays des parcs nationaux des montagnes. Les points abordés ci-après visent à apporter des éclaircissements sur la politique de Parcs Canada à ce sujet, en plus d'offrir de l'aide et des ressources en vue de la planification d'excursions en montagne emballantes, mais sans danger.

Qu'est-ce qu'un groupe gardien?

Officiellement, un « groupe gardien » est formé de membres d'un établissement ou d'un organisme dont au moins un n'a pas atteint l'âge de la majorité alors que ce mineur n'est pas accompagné d'un de ses parents ou de son tuteur*. Sont notamment visés ici les écoles, le mouvement scout, les églises, les cadets ou les centres communautaires où les jeunes se réunissent.

En d'autres termes, si un groupe est constitué dans un cadre quelconque et si des mineurs prennent part à l'activité organisée sans que leurs parents soient présents, il s'agit d'un groupe gardien. Ce mot de tutelle se rapporte au fait que le chef de groupe, en l'absence de parents ou de son tuteur*, agit in loco parentis (à la place des parents).

Sont donc exclus les groupes d'amis ou familiaux et seuls sont visés ceux qui ont la responsabilité d'enfants en l'absence des parents.

L'âge de la majorité est 18 ans en Alberta et 19 ans en Colombie-Britannique.

*tuteur : Personne désignée à ce titre par ordonnance judiciaire ou par testament, ou ayant légalement la charge permanente d’un enfant en vertu d’un régime provincial.

Planification de l'excursion et divulgation des risques

La planification avant une excursion dans l'arrière-pays est un élément absolument essentiel pour assurer une expérience inoubliable, sans compter qu'un groupe bien préparé qui a fait toutes ses recherches quant aux possibilités qui s'offrent à lui possède les meilleures chances de succès. Une participation qui va au-delà de celle des membres du groupe eux-mêmes est d'une importance vitale au moment de la planification d'une excursion dans le cas d'un groupe gardien. Parents et représentants de l'établissement ou de l'organisme ont eux aussi besoin de renseignements fiables afin de pouvoir prendre des décisions éclairées au nom de leurs enfants ou encore des étudiants de leur école.

Cela exige un effort supplémentaire de la part de toutes les parties intéressées afin d'expliquer le trajet en détail, les différentes possibilités qui s'offrent et les risques courus, en langage clair et concis qu'un parent, un chef de groupe ou un enseignant sans formation particulière pourra comprendre. À leur tour, ces personnes ont une responsabilité à tout le moins égale, sinon plus grande, de s'assurer qu'elles comprennent ce qu'on leur dit et de poser des questions pertinentes, au besoin, afin de pouvoir bien évaluer les risques auxquels le groupe est exposé.

Tous les parents souhaitent prendre de bonnes décisions pour leurs enfants en fonction de la tolérance de leur famille face au risque. Il est donc particulièrement important pour les établissements ou les organismes qui prévoient des excursions du type de celles décrites précédemment d'aider les parents à prendre des décisions à la lumière de données révélatrices.

Les liens qui suivent mènent à d'importantes sources d'information dont il faut tenir compte au moment de la planification de toute excursion dans l'arrière-pays en hiver. Guides, cartes et cotes de l'ÉETA doivent être consultés bien avant les déplacements prévus. Il faut prendre connaissance des données des bulletins météorologiques et de sécurité sur les avalanches de façon régulière pendant les semaines qui précèdent la date envisagée pour le départ, puis à nouveau juste avant ce départ. Que vous passiez par les liens précisés ici ou que vous utilisiez vos propres ressources, tous les aspects abordés ci-dessous doivent faire l'objet de recherches.

Politique et règlement de Parcs Canada sur les groupes gardiens

La politique et le règlement exposés ci-après ne s'appliquent qu'aux groupes gardiens et sont en vigueur du 15 novembre au 30 avril chaque année. Ils visent à s'assurer que les groupes visés profitent d'un leadership approprié en terrain qui convient alors que les conditions d'avalanche ne sont pas défavorables.

La politique pour les groupes précités se fonde sur les cotes de l'échelle d'exposition en terrain avalancheux (ÉETA). Les détails de cette échelle, ainsi qu'une liste de plus de 250 excursions dans les parcs nationaux, dûment cotées, peuvent être obtenus en s'adressant à tout centre d'accueil de Parcs Canada ou encore à :

Cotes de l'ÉETAPolitique sur les groupes gardiens
Simple 1 Uniquement en terrain simple (cote 1) les groupes gardiens peuvent se déplacer sans devoir répondre à des exigences précises en matière de leadership ou d'autorisations. Parcs Canada recommande aux groupes sous la tutelle d'un responsable d'éviter complètement de se déplacer dans les secteurs de l'arrière-pays où le risque d'avalanche est ÉLEVÉ ou EXTRÊME. 
Exigeant 2 Les services d'un spécialiste, reconnu par l'Association des guides de montagne canadiens ou par l'Union internationale des associations de guides de montagnes en plus de posséder un permis en bonne et due forme, sont requis pour tous les déplacements de groupes gardiens. Le groupe ne peut compter plus de dix personnes. Les déplacements en terrain avalancheux ne sont permis que lorsque le guide considère que la neige de la pente visée est stable ou très stable.
Complexe 3 Ces terrains sont interdits d'accès aux groupes gardiens, quelles qu'en soient les conditions.

Déplacements en terrain simple (cote 1)

Même si aucune autorisation précise n'est requise pour diriger un groupe gardien en terrain simple (cote 1), cela ne signifie pas pour autant que n'importe qui est en mesure de s'acquitter d'une telle tâche. Prendre la direction d'un groupe en montagne est toujours une responsabilité de taille, d'autant plus si ce groupe est constitué d'enfants. Quiconque envisage de mener un groupe dans l'arrière-pays doit avoir une bonne expérience de la montagne, en plus d'avoir suivi des cours de secourisme et de posséder des compétences de leadership incontestées.

Communications dans l'arrière-pays

Il est important de planifier les communications en cas d'urgence dans l'arrière-pays. En montagne, les téléphones cellulaires sont, plus souvent qu'autrement, inutilisables. Peu nombreux sont les endroits où il est possible de s'en servir. Cela signifie que les communications en cas d'urgence nécessitent une certaine planification.

1. Sachez d'avance si vous pourrez vous servir d'un téléphone cellulaire à l'endroit où vous souhaitez vous rendre. Il est fort probable que ce ne sera le cas que près de l'autoroute qui relie Banff à Lake Louise et aux alentours de Jasper.

2. Envisagez la possibilité de louer un téléphone satellite. Même s'il est impossible de s'y fier entièrement, un téléphone satellite fonctionnera à la plupart des endroits dans les parcs des montagnes, mais il se peut que les téléphonistes du service 911 ne s'y retrouvent alors pas très bien et c'est pourquoi les numéros qui suivent, à composer en cas d'urgence dans l'arrière-pays, vous sont fournis.

Assurez-vous que les piles sont bien chargées avant le départ et ayez avec vous une pile de rechange. N'oubliez pas de prendre aussi avec vous les numéros d'urgence que vous aurez au préalable transcrits.

Parc nationalNuméros d'urgence pour lignes terrestresNuméros d'urgence dans l'arrière-pays
Banff 911 403 762 4506
Yoho 911 403 762 4506
Kootenay 911 403 762 4506
Jasper 911 1 877 852 3100
Glaciers 1 877 852 3100 1 877 852 3100
Mont-Revelstoke 1 877 852 3100 1 877 852 3100
Lacs-Waterton 403 859 2636 403 859 2636

Si vous devez prendre contact avec les téléphonistes du service 911, mentionnez que vous vous trouvez dans l'arrière-pays du parc national - - - - - - - et que vous êtes victime d'une situation qui exige que vous parliez au service des gardes. Ils lui passeront alors la communication.

Liste de matériel

Il est essentiel de se préparer et de disposer du matériel approprié pour des déplacements dans l'arrière-pays. Le matériel et les vêtements que vous apportez avec vous à la montagne influent directement sur votre sécurité ainsi que sur votre confort. Cliquez ici pour prendre connaissance d'une liste de vêtements et d'articles conseillés.

Guides de montagne dûment autorisés

Les guides de montagne professionnels sont présents depuis longtemps au Canada, soit depuis la fin des années 1800 alors que le Canadien Pacifique avait commencé à en faire venir de Suisse afin d'accompagner ses invités. Cette présence est encore manifeste aujourd'hui alors que des guides de montagne canadiens répondent à des normes internationales rigoureuses et nombre de ces professionnels proposent leurs services dans les parcs nationaux. Si vous n'en êtes qu'à vos premières armes dans l'arrière-pays ou encore, si vous souhaitez simplement en apprendre davantage, envisagez la possibilité d'embaucher un guide de montagne professionnel.

Assurez-vous que votre guide est membre de l'Association des guides de montagne canadiens (en anglais seulement) et qu'il dispose des permis requis dans les parcs nationaux. Cliquez ici pour connaître la liste des services de guides membres de cette association qui sont autorisés à œuvrer dans les parcs nationaux des montagnes.(en anglais seulement)

Prévisions météorologiques

La préparation de déplacements dans l'arrière-pays exige en outre de prendre connaissance des prévisions météorologiques jusqu'à la journée même de votre départ. Les liens qui suivent vous conduiront aux données pertinentes à ce sujet pour chacun des parcs nationaux visés ici.

Information quotidienne sur les risques d'avalanche

Il est important de comprendre les conditions d’avalanche quotidiennes, mais la tâche peut se révéler complexe. Les avertissements d’avalanche sont publiés sous diverses formes pour différents niveaux de compréhension.

1. Les prévisions d’avalanche publiques présentent un aperçu graphique simple des conditions d’avalanche.
2. Les prévisions détaillées fournissent des renseignements plus précis sur la situation météorologique, le manteau neigeux et l’activité avalancheuse.
3. Les stations météorologiques et les profils stratigraphiques fournissent les données les plus détaillées. C’est sur cette information que sont fondées les prévisions d’avalanche.

Les bulletins d’avalanche de Parcs Canada

Cotes pour le terrain

Parcs Canada a mis au point un système en vertu duquel les cotes d'une échelle d'exposition en terrain avalancheux (ÉETA) ont été définies pour plus de 250 excursions dans les parcs nationaux des montagnes. Ces cotes permettent de connaître le degré de difficulté et d'exposition aux avalanches pour chacune des excursions présentées.

Cliquez ici pour une description détaillée de l'ÉETA et une liste des excursions cotées.

Guides et cartes

Il existe plusieurs excellents guides qui décrivent en détail les nombreuses excursions possibles dans l'arrière-pays des parcs nationaux des montagnes. De tels ouvrages, au même titre que les cartes topographiques de la région qui sera visitée, devraient absolument être consultés. Nous recommandons les guides suivants :

1. Summits & Icefields, Columbia Mountains – par Chic Scott
2. Summits & Icefields, Canadian Rockies – par Chic Scott
3. Ski Trails in the Canadian Rockies – par Chic Scott
4. Ski Touring in Rogers Pass – par J.P. Kors et John Kelly

Il est possible de se procurer les ouvrages précités et les cartes topographiques pertinentes dans la plupart des magasins de la région spécialisés dans la vente d'articles pour la montagne ou par l'entremise

Il est possible de se procurer les ouvrages précités dans la plupart des magasins de la région spécialisés dans la vente d'articles pour la montagne ou à :

Permis

Les guides accrédités qui dirigent un groupe groupe gardien sur un terrain coté classe 2 (exigeant) doivent détenir un permis de guide pour groupes supervisés valide. Nombre de compagnies qui font des affaires dans les parcs nationaux, détiennent déjà ces permis. Ces derniers sont valides pour toute la saison d'hiver - les groupes gardiens doivent simplement embaucher un guide accrédité qui détient ce permis.

Les groupes gardiens eux-mêmes n'ont pas besoin de permis et ne doivent pas remplir de papiers - ces groupes doivent simplement s'assurer que leur guide est accrédité et qu'il détient un permis. Ces permis sont gratuits.

Liste de guides accrédités pour guider des groupes supervisés dans les parcs nationaux. (en anglais seulement)