Pleins feux sur les parcs

Il n’y a pas de feu sans fumée

Veuillez activer Javascript dans les préférences de votre fureteur pour visioner le contenu et télécharger Adobe Flash Player.

Balado sonore 5 : Il n’y a pas de feu sans fumée

Narrateur : 
Agent des communications sur le feu, Grant Neville

Bonjour. Je m’appelle Grant Neville, et je vous présente le cinquième épisode de Pleins feux sur les parcs, « Il n’y a pas de feu sans fumée ».

Dans les parcs nationaux, nous devons continuellement mesurer les avantages de la gestion du feu par rapport aux risques associés à la réintroduction du feu sur un territoire où les humains sont présents. Alan Westhaver, spécialiste du feu, nous explique que le feu joue un rôle crucial dans l’écologie de ce parc. Lorsqu’il exerce son action de manière régulière, le feu stimule la croissance de l’herbe et des graminées, et il empêche la propagation des arbres, des arbustes et des plantes non indigènes.

Alan Westhaver :
Spécialiste du feu et de la végétation


Nous avons perdu de 60 à 75 % de nos prairies et la presque totalité de nos forêts ouvertes. Elles ont été envahies par la forêt au cours des six ou huit décennies où la suppression des incendies était pratiquée de façon systématique. C’est un changement radical pour ce paysage. Aujourd’hui, vous pouvez scruter le fond de la vallée et y voir un tapis presque ininterrompu de pins matures.

Narrateur : 
Agent des communications sur le feu, Grant Neville

Malgré l’importance du feu, la fumée produite par les incendies et les brûlages dirigés peut être nuisible. La qualité de l’air est compromise, et les citoyens acceptent difficilement les avantages du feu.

Kim Weir :
Témoignage personnel

Je suis Kim Weir, et j’occupe aujourd’hui un poste d’agente des communications sur le feu dans le parc national Jasper. Mais, en 2003, j’étais une simple citoyenne préoccupée par la situation. Je me souviens, cette année-là, de toute la fumée qui nous arrivait des incendies brûlant plus à l’ouest. Mon père en a beaucoup souffert. Il était asthmatique, et il avait déjà subi des chirurgies cardiaques. Je me contenterai de dire que la fumée a grandement nui à son jeu de golf cette année-là. Toute la fumée qu’il aspirait, surtout lorsque son pouls était élevé et qu’il avait un peu de difficulté à respirer, lui rendait la vie impossible. Il ne pouvait tout simplement pas jouer. Il a fait beaucoup moins d’exercice qu’à l’accoutumée, ce qui n’était probablement pas très bon pour sa santé.

Narrateur : 
Agent des communications sur le feu, Grant Neville

La fumée peut aussi avoir des impacts sur l’économie locale. Bien souvent, les feux se déclenchent pendant la période la plus chargée pour les entreprises locales.

Michal Wasuita : 
Propriétaire et exploitant d’entreprise

Bonjour! Je m’appelle Michal Wasuita. Je suis propriétaire et exploitant des chalets Pine Bungalow, dans le parc national Jasper. Nous avons en tout 72 chalets rustiques au bord de l’Athabasca, une rivière du patrimoine. Que se passe-t-il lorsqu’il y a des feux de forêt ou que la vallée se remplit de fumée? Eh bien, oui, je perds un peu de clientèle. Les personnes allergiques, celles qui n’aiment tout simplement pas la fumée – ces clients-là ont tendance à partir. Mais je vois la situation comme une occasion de sensibiliser les visiteurs, de leur expliquer ce qui se passe dans la vallée, pourquoi nous avons besoin du feu. Les forêts sont tellement denses ici... Dès que je vois de la fumée ou des conditions associées à un feu, je me réjouis : les incendies dévastateurs auront une occasion de moins de raser notre entreprise.

Narrateur : 
Agent des communications sur le feu, Grant Neville

Si la fumée pose un problème aux collectivités, pourquoi réaliser des brûlages dirigés? La raison est simple : les feux sont inévitables, peu importe comment ils sont allumés. Les incendies déclenchés par la foudre ou par des humains dans un paysage où le feu a été réprimé peuvent prendre des proportions gigantesques et devenir difficiles à maîtriser. Alan Westhaver, spécialiste du feu, a déjà eu affaire à des incendies de cette envergure.

Alan Westhaver :
Spécialiste du feu et de la végétation


Nous voyions des flammes de deux à trois cents pieds au-dessus de la cime des arbres et un front qui pouvait s’étendre sur des kilomètres. En avançant, le brasier formait un large front, et il était surmonté d’une colonne de convection qui ressemblait à une immense cheminée. Elle crachait de l’air et des gaz surchauffés et des braises à 30 000 ou 40 000 pieds. Les braises retombaient comme de la pluie devant l’incendie et mettaient le feu à n’importe quel combustible. Ces petits feux disséminés se rejoignaient et aidaient le front du feu à progresser dans la direction des vents dominants. C’était une force très impressionnante que personne ne pouvait arrêter.

Narrateur : 
Agent des communications sur le feu, Grant Neville

En recourant aux brûlages dirigés et à d’autres techniques pour réduire les accumulations de combustible, nous pouvons exercer un meilleur contrôle sur le feu que s’il s’agit d’un gros incendie qui prend de l’ampleur de lui-même.

Alan Westhaver :
Spécialiste du feu et de la végétation


Le feu est inévitable. Vous savez, tôt ou tard, ces forêts vont brûler. Les brûlages dirigés nous procurent plusieurs avantages. D’abord, ils nous permettent de choisir la date, l’endroit et les conditions, pour réduire le risque que le feu ne s’échappe ou ne menace les valeurs à protéger. Ensuite, en attendant les conditions favorables, nous pouvons aussi réduire les impacts secondaires de la fumée sur les lieux habités.

Narrateur : 
Agent des communications sur le feu, Grant Neville

La fumée ne présente aucune menace immédiate pour la santé lorsque l’air circule bien. Ses effets à court terme disparaissent dès que la fumée se dissipe. Cependant, si la fumée nuit à votre collectivité, vous devez bien comprendre les risques et prendre les mesures nécessaires pour vous protéger, vous et vos proches.

Greg VanTighem :
Chef du service d’incendie de Jasper

Les liens de collaboration sont excellents entre Parcs Canada, la municipalité et l’autorité sanitaire de la région. S’il y a de la fumée dans la vallée pour quelque raison que ce soit… Et la fumée peut en fait provenir de plusieurs sources : il pourrait s’agir d’un incendie qui brûle à l’ouest, en Colombie Britannique, et qui produit d’importantes quantités de fumée chez nous; il pourrait aussi s’agir d’un incendie dans le parc, d’un brûlage dirigé ou du brûlage de piles de débris ligneux dans le cadre du programme Prévenir… Un gage d’avenir. Dès qu’il y a de la fumée, nous rencontrons les représentants de l’autorité sanitaire, et, s’il y a lieu, nous publions des bulletins traitant des problèmes de santé qui pourraient être engendrés. Nous en profitons aussi pour donner des conseils au public sur les mesures à prendre.

Narrateur : 
Agent des communications sur le feu, Grant Neville

Les symptômes de l’irritation due à la fumée sont variés : douleurs aux yeux, maux de tête, maux de gorge, écoulements nasaux et toux.

Wen Li : 
Inspectrice en santé publique


Je m’appelle Wen Li, et je suis inspectrice en santé publique à Jasper. Lorsque la fumée devient dense et qu’elle rend l’air opaque, elle peut menacer la santé des personnes qui y sont exposées tous les jours – surtout celles qui souffrent d’affections préexistantes.
Les personnes qui courent le plus de risques sont les enfants, les personnes âgées, les fumeurs, les asthmatiques et les personnes ayant des problèmes cardiaques ou d’autres troubles cardiopulmonaires.
Si vous êtes une de ces personnes, réduisez votre activité physique, envisagez de fermer vos fenêtres et de rester à l’intérieur et buvez beaucoup de liquides.

Narrateur : 
Agent des communications sur le feu, Grant Neville

Le feu fait partie intégrante de nos collectivités forestières au même titre que les humains. Mais les feux qui préservent la santé des forêts peuvent aussi représenter une source d’inquiétude pour les propriétaires fonciers. En collaboration avec de nombreux résidents, Parcs Canada a adopté les pratiques du programme Prévenir… Un gage d’avenir pour réduire le risque de perte de biens et pour assurer la sécurité des familles. Pour en savoir davantage sur le programme Prévenir… Un gage d’avenir, consultez le site Web www.partnersinprotection.ab.ca (en anglais seulement).

Narrateur:
Vous écoutiez Pleins feux sur les parcs, un balado produit par l’équipe de gestion du feu de Parcs Canada.

Narrateur:
Cette série de balados est une production de Parcs Canada, l’agence du gouvernement du Canada
responsable des parcs nationaux, des aires marines nationales de conservation et d’un grand nombre de
lieux historiques nationaux du Canada. Pour en savoir plus sur Parcs Canada, télécharger d’autres
balados et accéder à la transcription des balados, visitez le site web de Parcs Canada au
www.parcscanada.gc.ca.

Le contenu de ce fichier balado est assujetti aux droits d’auteur de Parcs Canada 2011. Ce balado est
également disponible en anglais sur i-Tunes de même que sur le site web de Parcs Canada. This broadcast
is also available in English on i-Tunes as well as from Parks Canada’s website. Merci d’être à l’écoute.