Gestion de la végétation

Pourquoi devons-nous gérer la végétation dans les parcs nationaux?

Auparavant, nous voyions les parcs nationaux comme des endroits sauvages où il ne fallait pas intervenir, afin de laisser libre cours à la nature. Dans certaines circonstances cependant, il faut gérer activement la végétation si nous voulons préserver l'intégrité écologique du parc et permettre aux visiteurs d'en profiter. En 2000, la Loi sur les parcs nationaux a été modifiée de sorte à faire de l'intégrité écologique la toute première priorité dans tous les parcs nationaux

Qu'entendons-nous par « gestion de la végétation » ?

Lorsque la végétation est gérée activement, c'est qu'elle est manipulée ou modifiée à dessein par les humains afin d'obtenir certains résultats. En principe, les parcs nationaux sont gérés de manière à influer le moins possible sur les processus naturels. Toutefois, lorsque la structure et la fonction d'un écosystème donné ont été gravement modifiés, les parcs nationaux procèdent à la gestion de la végétation, pour rétablir l'intégrité écologique de l'endroit. La gestion de la végétation est aussi permise dans certains cas spéciaux, c'est-à-dire lorsque aucune autre solution raisonnable ne se présente et que :

  • des effets néfastes graves se répercuteront dans les terres avoisinantes des parcs;
  • les installations et la santé ou la sécurité du public sont menacées;
  • d'autres objectifs de gestion du parc ne peuvent pas être atteints.

Les mesures de gestion de la végétation entreprises :

Lorsqu'il faut procéder à la gestion active de la végétation, nous employons des techniques qui se fondent sur les études scientifiques les plus récentes et qui reproduisent le plus fidèlement possible les processus naturels. Nous suivons attentivement les effets des mesures ou des techniques que nous adoptons au fil du temps afin que les gestionnaires du parc puissent tirer la leçon des expériences déjà vécues et continuer d'améliorer leurs programmes de gestion de la végétation.

Préoccupations particulières