Parc national du Canada Wapusk

Sécurité des visiteurs du parc national Wapusk

Systèmes de communications | Sauvetage
Dangers naturels | Comment minimiser les risques 

Dangers naturels

Météo | Faune | Terrain | Hypothermie et gelures | Eau potable

Météo

Mois
Moyenne quotidienne (°C)
janvier
-26.7
février
-24.6
mars
-19.5
avril
-9.7
mai
-0.7
juin
6.6
juillet
12
août
11.7
septembre
5.6
octobre
-1.7
novembre
-12.6
décembre
-22.8

Le climat accentue considérablement les dangers naturels qui guettent les visiteurs du parc. Le temps est variable et peut se gâter rapidement. Le vent s'élève souvent sans prévenir, et les températures peuvent grimper ou chuter de 15 degrés en l'espace de quelques heures. Il peut neiger à tout moment de l'année. Attendez-vous à ce que le mauvais temps vous retarde, et transportez de la nourriture, du combustible et des vêtements supplémentaires.

À Wapusk, elles sont imprévisibles et changeantes, et les tempêtes sont fréquentes. Vous devez apporter des vêtements convenant à un temps pluvieux et à un froid intense. Les conditions météorologiques arctiques sont très rigoureuses en hiver. La température demeure habituellement inférieure à -25°C pendant plusieurs semaines et, avec le facteur de refroidissement éolien, la température ressentie peut atteindre -50°C ou moins. Ainsi, la peau exposée gèle en moins de 30 secondes. Les risques d'engelure, d'hypothermie et d'ophtalmie des neiges sont toujours présents en hiver. Sachez reconnaître les signes et les symptômes de l'hypothermie et tenez-vous prêt à administrer les traitements nécessaires aux victimes.

Apprendre plus : Météo (Churchill)

Faune

Il n'y a pas que les ours qui constituent une menace pour les visiteurs. En effet, les caribous ou les orignaux en rut, les femelles qui ont un petit à leurs côtés. Les renards sont nombreux dans le parc national Wapusk et ils peuvent avoir la rage. Ne vous en approchez pas. Rappelez-vous : dans un parc national, il est illégal de toucher ou de nourrir des animaux ou encore de les attirer en leur tendant des aliments.

En été (de la fin juin au début août), les denses concentrations d’insectes piqueurs [mouches noires et de moustiques] peuvent représenter un réel problème. Portez un chapeau et une veste à l'épreuve des moustiques et apportez un insectifuge.

Sécurité des ours

Ours polaire Ours polaire
© Parcs Canada

Des ours polaires ainsi que des ours noirs et des grizzlis ont été observés dans le parc national Wapusk. On peut croiser un ours partout et en tout temps dans le parc. 

Les ours polaires sont dangereux en tout temps, mais particulièrement durant les périodes où les eaux sont libres de glace. Ils sont plus nombreux sur terre de juillet à novembre. Bon nombre de femelles demeurent dans leur tanière, à l'intérieur des terres, jusqu'en mars avant de retourner à la baie d'Hudson avec leurs oursons. Les gros mammifères peuvent être dangereux.

Les visiteurs doivent respecter les consignes de sécurité au pays des ours. Ils doivent connaître les procédures à suivre pour le rangement de la nourriture, le camping et l'hygiène personnelle et savoir comment agir en présence d'un ours afin de réduire au minimum les risques de problèmes. Renseignez-vous sur les mesures d'intimidation des ours qui sont permises dans le parc.

Apprendre plus :

Terrain

Région couverte de neige Région couverte de neige
© Parcs Canada

La glace de la mer, des lacs et des rivières peut être instable et dangereuse à n'importe quel moment de l'année. À l'intérieur des terres, les fondrières et la toundra recouvrent presque entièrement le parc, ce qui rend les déplacements quasi impossibles pendant une bonne partie de l'année. On ne peut s'y aventurer qu'en hiver.

Le terrain dans le parc varie beaucoup; de la forêt à des crêtes de plages élevées, des rivières coulante, la ligne de côte rocheuse et la toundra bosselée qui comportent tous des dangers inhérents. Un nombre des risques associés aux accidents de terrain sont accentués par les mauvaises conditions météorologique; dont le vent, la neige et la glace. La plupart des risques liés aux accidents de terrain sont de glisser ou de tomber grâce au terrain inégal et des dolines. Il peut s’avérer difficile de s’orienter dans une région plutôt dépourvue de relief et de buttes, les risques d’être désorientés ou de se perdre sont donc élevés.

Apprendre plus : Dernier état des glaces

Hypothermie et gelures

Hypothermie et gelures sont des risques potentiels auxquels s’exposent les visiteurs du parc tout au long de l’année. Définie comme la perte extrême de chaleur corporelle, l’hypothermie provoque la chute de la température centrale du corps et peut entraîner la perte de conscience et la mort. Bien que due au froid, elle peut aussi être précipitée par l’humidité, le vent et l’épuisement. Apprenez à traiter la maladie et prenez les précautions qui s'imposent pour la prévenir; faites des poses fréquentes et prenez fréquemment des collations et des boissons nutritives. Soyez à l’écoute de votre corps. Rappelez-vous que la toundra ouverte n’offre aucune protection naturelle contre les éléments.

Apprendre plus : Lésions dues au froid

Eau potable

Sauf aux deux camps clôturés de Parcs Canada et aux deux camps de recherche situés dans le parc (Nester One et Nestor Two), l'eau douce des rivières, des ruisseaux et des bassins d'eaux de fonte n'est ni testée ni traitée dans le parc national Wapusk. Grâce au grand nombre d’animaux sauvages dans le parc, nous devons considérer la présence de pathogènes hydriques.

Nous conseillons aux visiteurs de traiter toute l’eau avant d’en boire, de s’en servir pour se brosser les dents ou pour laver des aliments. Consultez le site Web de Santé Canada pour obtenir des renseignements sur les techniques de purification de l’eau visant à prévenir les maladies.