Parc national du Canada Wapusk

Leaders de notre planète : deuxième camp de leadership du parc national Wapusk

Heather MacLeod
Agente de la mise en valeur du patrimoine :
Parc national Wapusk et lieux historiques nationaux du Nord du Manitoba

Les participants du camp de 2010 près de Churchill Les participants du camp de 2010 près de Churchill
© Parcs Canada

Le parc national Wapusk était fier d’organiser son deuxième camp de leadership pour les élèves du secondaire, intitulé « Leaders de notre planète ». Tenu du 8 au 13 juillet 2010, l’événement visait à amener à Churchill et à Wapusk des élèves de diverses collectivités du Manitoba et à leur donner l’occasion d’apprendre, d’étudier et de faire l’expérience du rôle d’ambassadeur de l’environnement. La viabilité à long terme du parc national Wapusk dépendra de jeunes engagés sur le plan écologique, qui comprendront la pertinence dans leur propre vie de la présence du parc et de la gérance de l’environnement. Notre camp vise à donner à ces élèves une base de compétence en leadership qu’ils pourront ensuite exercer chacun dans sa collectivité.

Ce qui a commencé par une liste de noms d’élèves de plusieurs écoles du Manitoba s’est terminé par un groupe uni de campeurs heureux de Winnipeg et de la Nation des Cris de Norway House. La semaine a été bourrée d’activités pour les douze étudiants et les cinq animateurs. Nous étions quatre animateurs de Parcs Canada, en me comptant. Doug Braden, enseignant ressource de l’école Helen Betty Osborne de Norway House, s’est joint à nous pour accompagner les élèves lors des deux voyages de nuit de Thompson à Churchill et retour. Il a aussi apporté une contribution précieuse à la série d’exposés donnés au camp.

Les étudiants ont commencé leur aventure par un voyage de nuit en train, de Thompson à Churchill. À leur arrivée, tout s’est passé au pas de course : vérification des bagages, orientation, observation de baleines, visite du Fort-Prince-de-Galles, déplacement en voiture jusqu’au Centre d’études nordiques de Churchill, création d’un blog, exposé, cours d’art avec un aîné de Churchill! Et ce n’était que la première journée! Le jour suivant a commencé avec un tour d’hélicoptère, bref mais excitant, jusqu’au camp de recherche Nester One. Jon Talon, pilote d’hélicoptère d’Hudson Bay Helicopters, a suffisamment impressionné les jeunes campeurs pour que plusieurs inscrivent une carrière d’aviateur en tête de leur liste!

Katherine Meese et Stephen Paupanekis trouvent des bois de caribou près du camp de recherche Nester One Katherine Meese et Stephen Paupanekis trouvent des bois de caribou près du camp de recherche Nester One
© Parcs Canada

Le camp de recherche Nester One est situé sur une crête de plage à l’intérieur du parc national Wapusk. Cette enceinte confortable nous servait de logement pour les aventures de la semaine! Le camp lui-même ne ressemble pas à ce que la plupart des campeurs connaissent. Ainsi, on n’y trouve pas de point d’eau pour la natation ou de lac pour le canotage. À la place, il y a une enceinte où se trouvent un pavillon-dortoir, une tour d’observation, une cuisine et des toilettes, le tout entouré d’une clôture solide à l’épreuve des ours polaires. (Il y a bien un filet de ballon-panier, mais le ballon, étrangement, semble toujours se trouver du mauvais côté de la clôture…) Après un accueil enthousiaste de la population de moustiques locale, nous sommes partis en exploration pour trouver nos « jambes de toundra ». Les activités étaient axées sur le développement des compétences de leadership ainsi que sur la compréhension de l’écosystème particulier du parc national Wapusk. Nous avons eu la chance de faire l’expérience de la recherche sur le terrain. Un scientifique, Paul Hebert, de l’université de Guelph, nous a prêté des pièges Malaise et des pièges à fosse pour capturer des insectes volants, des coléoptères et des araignées pour sa recherche sur l’ADN. C’était une nuit parfaite pour les pièges à insectes, parce que ceux-ci étaient présents en force, mais les étudiants sont sortis vainqueurs et ont été en mesure de faire une contribution active à l’importante recherche en cours.

Nos excursions sur le terrain ont été productives et ont offert de nombreuses occasions de créer un esprit d’équipe. Nous avons exploré le terrain autour du camp, noté la position des tanières de renards à l’aide de nos GPS, cherché des fossiles le long de la côte et appris l’histoire des premiers habitants du secteur, accroupis derrière une ancienne cache de chasse. Les soirées étaient consacrées aux ateliers de gestion du parc, durant lesquels nous discutions vigoureusement de l’utilisation des terres de Wapusk. Notre randonnée d’une journée, une marche de huit heures à travers les marais, les tourbières, les crêtes de plage et l’épaisse boue arracheuse de bottes, a été unanimement surnommée « la marche héroïque ». Poussés par les encouragements de nos leaders en formation et soutenus par du mélange montagnard et des barres de céréales, nous sommes revenus au camp épuisés mais triomphants! Pour couronner le tout, nous avons vu deux orignaux!

Les élèves et les animateurs ont reçu un soutien remarquable de la collectivité de Churchill. Nous avons eu le privilège de regarder travailler Myrtle DeMuelles, aînée de Churchill, artiste bien connue, et elle nous a expliqué sa méthode particulière pour transformer des peaux de caribou en magnifiques œuvres d’art. Nous avons en outre eu le grand plaisir d’assister à une présentation interactive de Stanley Spence, l’un des trappeurs les plus expérimentés de la région, qui nous a raconté des histoires de la région. Comme toujours, le Centre d’études nordiques de Churchill nous a préparé d’excellents repas. Merci à tout le personnel qui nous a réservé un accueil si chaleureux!

Dans le cadre de leur formation au leadership, les élèves ont appris à préparer des présentations PowerPoint efficaces, à créer et à rédiger un blog sur Internet et à faire des exposés publics. Tout cela a servi lorsque ces jeunes leaders ont présenté au personnel de Parcs Canada et au public un résumé de 30 minutes de leur aventure au parc national Wapusk. L’exposé a été un succès, et nous étions ravis de les voir unis et sûrs d’eux alors qu’ils nous racontaient leur expérience. Le personnel de Parcs Canada désire remercier tous ceux qui ont consacré leur cœur et leur esprit au succès de cette entreprise, et nous souhaitons aux élèves bien du succès dans leur voyage pour devenir des leaders de notre planète et des ambassadeurs du parc national Wapusk.

Animateurs : Doug Braden (enseignant ressource, école Helen Betty Osborne de Norway house) et les membres du personnel de Parcs Canada suivants : Karyne Jolicoeur-Funk, (coordonnatrice de l’interprétation), Jill Larkin (conservation des ressources – surveillance des ours polaires), Heather MacLeod (agente de mise en valeur du patrimoine), Lisa Small (photographe et vidéographe stagiaire).
Leaders en formation (en ordre alphabétique) : RaeDawn Balfour, Saige Braden, Garrett Dosch, Jonathon Flatfoot, Brianna Flatfoot, Mackenzie Guiboche, Katherine Meese, Walter Muskwagon, Stephen Paupanekis, Teekca Spence, YunJin Wang, Kia Wilson.