Parc national du Canada Wapusk

Des caméras Web d’observation des ours polaires font découvrir Wapusk au monde entier!

Linda Sutterlin-Duguid
Agente, Éducation de public en diffusion externe
Unité de gestion du Manitoba

Échos de Wapusk - Volume 6, 2013

Images d’ours polaires transmises par caméra Web au cap Churchill Images d’ours polaires transmises par caméra Web au cap Churchill.
© explore.org

La saison 2012 des ours polaires dans le Nord du Manitoba a attiré comme prévu des foules de visiteurs qui arrivaient par train et par avion, dans l’espoir d’apercevoir ces animaux emblématiques dans leur habitat naturel. Cette année, des milliers de visiteurs « virtuels » ont aussi pu parcourir le parc national Wapusk. Ces voyageurs, bien assis dans leurs fauteuils, ont pu observer le regroupement annuel d’ours polaires le long de la côte de la baie d’Hudson à partir de leurs ordinateurs, de leurs tablettes et de leurs téléphones intelligents.

Une nouvelle caméra Web au parc national Wapusk

Depuis plusieurs années, Polar Bears International (PBI) travaille avec Frontiers North Adventures, un voyagiste autorisée au parc national Wapusk, afin d’exploiter deux caméras Web très populaires qui diffusent des images d’ours polaires à partir de véhicules qui parcourent la toundra. En 2012, pour la première fois, PBI et explore.org ont installé une caméra Web sur une tour isolée au cap Churchill, au sein du parc national Wapusk, et diffusé des images en direct du 5 au 26 novembre. Vous pouvez voir les meilleurs moments de 2012 sur le site Web explore.org.

Les caméras d’observation des ours polaires, exploitées par explore.org, attirent chaque année des millions d’observateurs du monde entier. En 2012, les trois caméras Web installées à Churchill ont obtenu plus d’un demi-million de pages vues en ligne, en plus d’environ un million de visionnements sur CNN. La nouvelle caméra Web du cap Churchill a attiré approximativement 5 000 observateurs qui surveillaient chaque jour les ours polaires!

Twitter et Facebook ont été particulièrement animés, les gens échangeant avec enthousiasme les diffusions de ces caméras Web. Un article annonçant la nouvelle caméra Web d’observation des ours polaires figurait parmi les sujets les plus populaires sur le site Web de Parcs Canada.

Petit point dans un vaste paysage, la nouvelle caméra Web pour�0;0;0;0;0;D;�0;0;0;0;0;A;observer les ours polaires est installée au sommet de la tour, comme le�0;0;0;0;0;D;�0;0;0;0;0;A;montre cette photo prise au cap Churchill Petit point dans un vaste paysage, la nouvelle caméra Web pour observer les ours polaires est installée au sommet de la tour, comme le montre cette photo prise au cap Churchill.
© Parcs Canada

Surveillez les caméras Web en 2013

On a déjà commencé à planifier la remise en marche de la caméra Web au cap Churchill à l’automne 2013. L’Agence Parcs Canada est fière de travailler avec PBI et explore.org pour offrir cette fenêtre sur le monde des ours polaires au parc national Wapusk. À l’instar de Parcs Canada, ces deux organismes se consacrent à mettre en place des possibilités d’apprentissages authentiques concernant la faune.

Caméra Web du cap Churchill – Nos amis les ours …

Ours polaire Ours polaire
© Parcs Canada

Il est tout probable que vous verrez principalement de gros mâles à la caméra du cap Churchill. Les mâles s’imposent dans cette zone côtière de prédilection (étant donné que c’est là où les glaces marines se forment plus rapidement) et repoussent les plus petits (les jeunes et les mères avec oursons). Les ours mâles que l’on voit à l’automne le long des zones côtières, comme à cap Churchill, vivent une période « d’hibernation éveillée », c’est-à-dire que leur métabolisme ralentit pour conserver leur énergie. Dès qu’ils sont de retour sur la glace et capables de chasser, leur métabolisme se normalise.

Pendant que les ours mâles, les femelles non reproductrices et les jeunes se regroupent sur la côte et attendent que la glace se forme, les femelles qui portent des petits se trouvent dans des aires de mise bas situées à 70 kilomètres à l’intérieur des terres, dans le parc national Wapusk. Les oursons naissent de la fin novembre au début décembre. Les mères et leurs petits sortent de leur tanière en février ou mars et se rendent à la baie d’Hudson, où les femelles entament leur saison de chasse.

Parcs Canada remercie…

Polar Bears International (PBI), un organisme sans but lucratif qui se consacre à la préservation de l’ours polaire et à son habitat dans le monde entier au moyen de la recherche, de l’éducation et de la prise de mesures. PBI offre aux établissements et au grand public du monde entier des ressources scientifiques et des renseignements sur l’ours polaire et son habitat.

explore.org, une organisation multimédia philanthropique et volet multimédia de l’Annenberg Foundation, participe à l’initiative Pearls of the Planet en présentant différentes diffusions en direct qui ont pour objectif de contribuer à rétablir l’amour des humains pour leur planète.

Frontiers North Adventures, une entreprise qui se consacre à offrir aux visiteurs des aventures authentiques dans le Nord du Canada ainsi qu’à leur donner l’occasion de découvrir la faune, l’histoire et la culture des peuples du Nord. Propriétaire et exploitant de Tundra Buggy® Adventures, de renommée mondiale, Frontiers North offre une variété de programmes d’observation de la faune, dont le plus populaire est celui des ours polaires à Churchill.