Parc national du Canada Wapusk

Camp de leadership 2012

Heather MacLeod
Interprète du patrimoine
Parc national Wapusk et lieux historiques nationaux du Nord du Manitoba

Échos de Wapusk - Volume 6, 2013

Les campeurs traversent une crête de place élevée sur la rive de la baie d’Hudson dans le parc national Wapusk Les campeurs traversent une crête de place élevée sur la rive de la baie d’Hudson dans le parc national Wapusk
© Parcs Canada
Calmant
Il n’y a rien ici, à part des animaux et la terre… un endroit pour respirer et réfléchir.
- Lateesha Redhead

Diversifié
La façon dont tout fonctionne ensemble. Si un élément était retiré, cela créerait un effet d’entraînement et pourrait causer un effondrement total de l’environnement.
- Aimee Scribe

Histoire/ancêtres
Mes ancêtres ont parcouru cette terre. C’est leur histoire et la mienne. Elle coule dans mon sang!
- Lateesha Redhead

Trésor caché
Il y a tellement plus dans ce parc que ce à quoi l’on peut s’attendre.
- Roxana Akhnetova 

Parcs Canada était fier de présenter le 4e Camp de leadership du parc national Wapusk, du 5 au 10 juillet 2012. De jeunes Manitobains de 10e et 11e année ont été choisis au sein de collectivités nordiques, urbaines et rurales pour participer à ce camp d’apprentissage et d’aventure qui vise à offrir de nouvelles occasions aux jeunes Manitobains de découvrir l’un des parcs nationaux les plus éloignés du Canada, tout en acquérant des connaissances sur l’environnement et en développant leurs compétences en leadership.

L’aventure a commencé par un voyage en train jusqu’à Churchill. Certains élèves ont amorcé le voyage avec les accompagnateurs du camp à Winnipeg tandis que d’autres se joignaient au groupe le long du trajet. Au total, 13 campeurs et 2 employés étaient à bord du train qui se dirigeait vers le Nord.

À leur arrivée à Churchill, les élèves se sont immédiatement rendus au Centre d’études nordiques de Churchill (CÉNC), une station de recherche située à 23 km à l’est de Churchill, pour une soirée de présentations. Cependant, Mère Nature a choisi de changer les plans, faisant descendre un épais brouillard sur la ville, et retardant d’une journée le trajet vers le parc qui devait se faire en hélicoptère. Cependant, ce retard a donné aux participants la possibilité d’explorer la région entourant le CÉNC et de profiter d’un exposé donné par un trappeur de Churchill, Stanley Spence, qui a parlé de la vie sur un territoire de piégeage.

Si les participants ont d’abord trouvé que le CÉNC était éloigné, ils ont pu constater durant le voyage en hélicoptère que ce n’était rien comparativement au camp de recherche Nester One, situé au sein du parc national Wapusk. Cette petite installation, entourée d’une clôture à l’épreuve des ours, allait être notre résidence au cours des deux nuits suivantes. Les élèves ont été totalement captivés par les anciennes crêtes de plage élevées, le vaste paysage de toundra et les impressionnants radeaux de glace flottant sur la baie d’Hudson qui les entouraient.

B-e-a-u
C’est tout simplement à couper le souffle, la façon dont le paysage ondule et se déploie.
- Aimee Scribe

Surprenant
Lorsque nous étions dehors sur le terrain, il y avait tellement de choses à voir. C’est comme si chaque minute, il y avait quelque chose de nouveau à apprendre.
- Anais Giasson

Parfait
Tout est si préservé et ancien, c’est presque comme un nouveau monde.
- Joshua Guenther

Inspirational
C’est très émouvant de voir autre chose que des édifices, des objets électroniques et tout, et de simplement réfléchir à la vie et respirer.
- Cameo Argan

Chaque élève était responsable d’un aspect de la vie de camp durant le Camp de leadership, et tous participaient aux tâches quotidiennes comme la cuisine et le ménage. Les journées se déroulaient autant que possible à l’extérieur, Mère Nature ayant compensé le retard initial par une température idéale. Ce fut en fait le camp le plus chaud à ce jour! Dans le cadre du Camp de leadership, on insiste sur un aspect en particulier, soit le fait que les participants doivent communiquer leurs expériences aux autres. Ainsi, les élèves ont présenté des exposés à la collectivité de Churchill à leur retour en ville et la soirée était à guichets fermés! Ils ont par ailleurs pris l’engagement de faire des exposés au sein de leurs propres collectivités pour parler de leurs expériences à cet endroit merveilleux et pour continuer de développer leurs compétences en leadership.

Pour décrire l’expérience du Camp de leadership, rien ne vaut les mots des participants. Tandis que les élèves découvraient le parc national Wapusk à pied, on leur demandait d’utiliser des mots clés pour le décrire et d’expliquer leur choix de mots. Certaines de ces réflexions sont présentées dans les boîtes qui parsèment le présent article.

Tous les élèves ont contribué au blogue sur le Camp. Chaque jour, une question était posée aux élèves pour alimenter leur réflexion. Voici un extrait d’une réponse à la question « Que signifie le mot leader pour toi? »

« Lorsque je pense à un leader, je pense à tous les gens que je connais et qui sortent continuellement de leur zone de confort au profit des autres ... Nous tous qui quittons l’ordinaire pour nous aventurer à un endroit où nous ne sommes jamais allés, le parc national Wapusk, afin d’apprendre à devenir des leaders pour le bien de notre planète et de nos propres vies. »

Larry Dyke et un étudiant prélèvent un échantillon d’eau Larry Dyke et un étudiant prélèvent un échantillon d’eau
© Parcs Canada

Ces jeunes adultes qui formaient un groupe formidable ont acquis un bagage sans pareil par leurs réflexions tant sur eux-mêmes que sur les trésors naturels et culturels du Canada, gagnant en maturité devant nos yeux le temps de leur participation au Camp de leadership du parc national Wapusk. Nous continuerons assurément d’entendre parler du parc tandis que nos « leaders pour notre planète » feront leurs exposés au sein de leurs collectivités et continueront de faire part de cette expérience originale!

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le Camp de leadership 2013.