Parcs Canada du Mont-Riding

Les loups du parc national du Mont-Riding

Le parc national du Mont-Riding (PNMR) abrite le loup gris (Canis lupus). Peu importe où se trouve le loup dans le monde — même ici, dans le PNMR — cette figure emblématique du monde sauvage fascine toujours autant l’être humain, tout en lui inspirant la crainte.

Loup
© Parcs Canada

Les travaux de recherche menés sur le loup sont intéressants et peuvent aussi changer la façon dont les gens perçoivent cet animal souvent méconnu. Nous espérons que vous trouverez à la fois intéressants et utiles les renseignements qui suivent sur les loups du PNMR.

  1. Quel est le rôle du loup dans le PNMP?
  2. Quelle est la population de loups dans le PNMP?
  3. En général, quel est le domaine vital du loup?
  4. De quoi se nourrissent les loups?
  5. Quelle est la période de reproduction chez le loup?
  6. Quels sont les rapports entre les loups et les coyotes?
  7. Combien de loups ont été réintroduits dans le PNMP?
  8. Quels sont les prédateurs naturels du loup?
  9. Les visiteurs devraient-ils craindre pour leur sécurité ou celle de leurs animaux de compagnie lorsqu’ils font de la randonnée pédestre ou du camping dans le PNMP?
  10. Les loups sont-ils porteurs de la tuberculose bovine? Peuvent-ils transmettre cette maladie à d’autres animaux sauvages?
  11. Les loups sont-ils responsables de la diminution du nombre de wapitis observée récemment dans la PNMR?
  12. Les loups du PNMP ont-ils un impact sur les propriétaires de la région?
  13. La coexistence est-elle possible entre l’homme et le loup?
  14. Comment puis-je obtenir de plus amples renseignements sur les loups présents dans le PNMP et en apprendre davantage sur la possibilité d’en apercevoir?

1. Quel est le rôle du loup dans le PNMR?

Le loup est présent dans le PNMR depuis des milliers d’années. En tant que prédateur important, il joue un rôle clé dans le maintien d’un écosystème équilibré ainsi que dans le contrôle des populations de proies en tuant et mangeant les animaux faibles ou malades. Le wapiti, le cerf, l’orignal et d’autres espèces pouvant servir de proies ont modifié leurs stratégies au fil du temps pour échapper au loup.

Pour les visiteurs, le loup représente le symbole parfait de la nature sauvage, et la possibilité de l’observer constitue une expérience passionnante et unique.

Loup
© Parcs Canada

2. Quelle est la population de loups dans le PNMP?

La population de loups varie d’une année à l’autre, en fonction des sources de nourriture disponibles, de la présence de maladies et de l’abattage de loups par l’être humain à l’extérieur du parc.

Le tableau suivant indique :

  • une baisse marquée du nombre de loups après 1992, probablement en raison des effets combinés de maladies que l’on trouve communément chez les chiens, soit la parvovirose, la maladie de Carré et la gale;
  • une augmentation graduelle du nombre de loups à compter de 1997
Population approximative de loups dans le PNMR

 Population approximative de loups dans le PNMR

Rouge = insuffisant, jaune = passable, vert = bon

 

RÉSULTATS DE L’ÉTUDE MENÉE SUR LES LOUPS EN 2013-2014

On évalue la population de loups du parc au moyen du nombre de signalements effectués pendant l’année et du suivi réalisé à la fin du mois de février. Voici un résumé des résultats de l’étude menée en 2013-2014 :

  • on estime que le PNMR abrite 69 loups;
  • des meutes de loups ont été découvertes un peu partout dans le PNMR;
  • les meutes comptent de 4 à 10 loups, la moyenne étant de 5.3 loups par meute.

3. En général, quel est le domaine vital du loup?

De 2003 à 2005, la chercheuse Astrid Vik Stronen a réalisé une étude sur 19 loups munis d’un collier. Cette étude a révélé que le domaine vital de chacune des meutes présentes dans le PNMR est d’environ 260 km2. Cette recherche a également montré qu’en général, les loups ne s’aventurent jamais à plus de 10 km à l’extérieur du parc.

La carte suivante montre ::

  • les déplacements de trois loups appartenant à trois meutes différentes;
  • que deux des trois loups munis d’un collier sont restés dans un territoire relativement restreint et que les territoires semblent se chevaucher;
  • que le troisième loup s’est rendu dans un autre secteur du parc, puis est retourné dans son domaine vital.
Domaines vitaux des loups

Domaines vitaux des loups

4. De quoi se nourrissent les loups?

Selon la plus récente étude menée dans le PNMR (Sallows, 2004), le régime alimentaire annuel d’un loup se compose de wapitis (67 %), d’orignaux (23 %), de castors (5 %), de cerfs de Virginie (4 %) et de lièvres d’Amérique (1 %).

5. Quelle est la période de reproduction chez le loup?

Chez le loup, la période de reproduction survient en février, et les louveteaux naissent à la fin du mois d’avril (63 jours de gestation). En moyenne, la femelle donne naissance à 5 à 7 petits.

Loup
© Parcs Canada

6. Quels sont les rapports entre les loups et les coyotes?

Les coyotes se rendent aux endroits où les loups tuent leurs proies pour tenter d’obtenir des morceaux de carcasses. Cependant, s’ils s’approchent trop, ils courent le risque d’être attaqués et tués par des loups. Dans l’ensemble, les travaux de recherche ont révélé que les populations de coyotes sont plus basses dans les secteurs où se trouvent des loups.

7. Combien de loups ont été réintroduits dans le PNMP?

On n’a jamais réintroduit de loups dans le PNMR. Dans les années 1900, la chasse et la trappe ont provoqué la disparition du loup à l’intérieur du parc. Toutefois, à compter de 1930, les loups sont revenus naturellement dans le territoire couvert par le PNMP.

8. Mortalité – quelles sont les causes de décès du loup?

Les hommes, en raison de la chasse et de la trappe à l’extérieur des secteurs protégés, constituent la principale menace des loups. Cependant, les loups meurent aussi de causes naturelles, comme les maladies, ou à la suite de blessures. La vie du loup n’est pas facile et chaque année des loups sont blessés ou tués par des orignaux ou des wapitis qui se défendent.

Wolf and Elk
© Parcs Canada

9. Les visiteurs devraient-ils craindre pour leur sécurité ou celle de leurs animaux de compagnie lorsqu’ils font de la randonnée pédestre ou du camping dans le PNMP?

Non. Les loups sont extrêmement timides et ont peur des humains. Cependant, dans d’autres régions d’Amérique du Nord, on a signalé que des loups avaient attaqué et tué des chiens en liberté. Par conséquence, pour assurer la sécurité des animaux de compagnie, de leurs propriétaires et des animaux sauvages, les visiteurs sont priés de garder leurs animaux familiers en laisse en tout temps.

10. Les loups sont-ils porteurs de la tuberculose bovine? Peuvent-ils transmettre cette maladie à d’autres animaux sauvages?

On a trouvé le corps de deux louveteaux porteurs de la tuberculose bovine dans le PNMR en 1978. On croit que ces loups avaient été infectés en mangeant des animaux morts. En ce qui concerne la tuberculose bovine, les loups sont considérés comme des « culs-de-sac épidémiologiques », c’est-à-dire qu’une fois infectés par la maladie, ils ne vont pas la transmettre à d’autres animaux (sauf peut-être aux autres membres de la meute). La maladie disparaît lorsque meurt l’animal qui en est atteint.

11. Les loups sont-ils responsables de la diminution du nombre de wapitis observée récemment dans la PNMR?

Non. La population de wapitis dans la région du mont Riding a diminué de moitié depuis 2003, ce qui est une conséquence directe des pratiques de gestion de la tuberculose bovine au sein de la faune. On est parvenu à réduire le nombre de wapitis en intensifiant la chasse à l’extérieur du parc et en poursuivant les efforts de gestion de la tuberculose bovine à l’intérieur du parc.

12. Les loups du PNMP ont-ils un impact sur les propriétaires de la région?

Il peut arriver que des loups tuent du bétail à l’extérieur du PNMR. Au cours des huit années s’échelonnant de 2003 à 2010, on a dédommagé des producteurs dans les municipalités rurales situées à proximité du parc parce que les loups tuent en moyenne 45 animaux domestiques (surtout des veaux) par année. Bien qu’il s’agisse d’un chiffre important, il est de beaucoup inférieur aux 135 têtes de bétail qui, en moyenne, sont tuées chaque année par des coyotes

Parcs Canada ainsi que Conservation et Gestion des ressources hydriques Manitoba travaillent en collaboration pour assurer l’équilibre des différents écosystèmes situés à l’intérieur comme à l’extérieur du parc.Tout en reconnaissant que les loups constituent un élément important du paysage régional, les deux organisations encouragent aussi les propriétaires et les producteurs à prendre des mesures pour réduire au minimum la perte de bétail, notamment en adoptant de bonnes pratiques d’élevage, en assurant une surveillance régulière de leurs troupeaux et en ayant recours aux options mises à leur disposition pour gérer les loups qui posent problème.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les programmes offerts aux propriétaires qui sont aux prises avec des prédateurs, veuillez communiquer avec les bureaux de district de Conservation et Gestion des ressources hydriques Manitoba situés près du PNMR :

  • Roblin : 937-6452
  • Neepawa : 476-2076
  • Shoal Lake : 759-4080
  • Dauphin : 622-2106

13. La coexistence est-elle possible entre l’homme et le loup?

L’histoire des loups et de leur gestion dans le PNMP nous montre que la coexistence est possible entre l’homme et le loup. Les populations de loups augmentent et diminuent en fonction des éléments naturels que représentent les maladies, les blessures et l’abondance des proies. Les populations de proies connaissent également des cycles et coexistent avec les loups depuis des milliers d’années. En poursuivant les efforts de communication et de compréhension et en continuant de mettre en œuvre de bonnes pratiques de gestion, on pourra maintenir la présence des loups dans le PNMP.

14. Comment puis-je obtenir de plus amples renseignements sur les loups présents dans le PNMP et en apprendre davantage sur la possibilité d’en apercevoir?

Pour obtenir de plus amples renseignements, rendez-vous au Centre d’accueil ou au Centre administratif, ou bien composez le 204-848-7272.

Loup
© Parcs Canada

Autres liens

National Park Service Information on the 2012 Wolf Hunt (anglais seulement)

Raincoast Conservation Foundation Rainforest Wolves: Science and Conservation (anglais seulement)

International Wolf Center  (anglais seulement)