Parc national du Mont-Revelstoke

Sécurité des visiteurs

Bulletins de sécurité publique et rapports

Voyager en toute sécurité dans la chaîne Columbia

Les parcs nationaux du Mont-Revelstoke et des Glaciers sont des milieus sauvages au cœur de l'un des paysages les plus accidentés au pays : la chaîne Columbia. La région comporte de nombreux dangers, mais il est possible de réduire au maximum les risques de blessure en prenant de sages précautions. Votre sécurité n'en tient qu'à vous. Il est essentiel de faire preuve de prudence et d'autonomie, et d'avoir de bonnes connaissances des dangers naturels, de savoir comment les éviter et d'être en mesure de les surmonter lorsqu'ils surviennent. Choisissez des excursions qui correspondent à votre niveau de capacité. Si vous êtes incertain, renseignez-vous auprès du personnel du parc.

Inscription au registre des activités dangereuses

Si vous prévoyez prendre part à une activité pouvant comporter certains risques (escalade de montagne ou de rocher, ou randonnée solitaire), il est recommandé de laisser un plan détaillé de votre itinéraire à une personne de contact fiable. Il est aussi possible de vous inscrire et de laisser votre itinéraire auprès du personnel du parc. On peut s'inscrire volontairement pour toute activité pratiquée dans les parcs nationaux du Mont-Revelstoke et des Glaciers. À votre retour, vous devez remettre votre formulaire d'inscription au plus tard à la date et à l'heure indiquées sur le registre, à défaut de quoi une opération de recherche et de sauvetage sera lancée dans les 12 à 24 heures suivantes, dépendamment des conditions météorologiques et de l'activité concernée.

On peut s'inscrire en personne aux endroits suivants :

  • Centre du Col-Rogers, dans le parc national des Glaciers

  • Bureau de Parcs Canada à Revelstoke:

    • 300, 3e Rue Ouest, ouvert de 8 h 30 à 16 h 30, fermé de midi à 13 h (heure avancée du Pacifique).

Faune

L'écureuil columbien On peut voir les écureuils columbiens dans les prés au sommet de la montagne.
© Parcs Canada / J. Woods

Tout animal sauvage peut être dangereux. Même l'écureuil terrestre mérite que nous gardions nos distances et que nous le respections! En effet, par ses morsures, il peut transmettre des maladies. Nous aussi, nous constituons un danger pour les animaux. À force de les nourrir, par exemple, nous les amenons petit à petit à perdre leur crainte naturelle de l'être humain, et il peut arriver que l'on doive les tuer pour protéger la sécurité des gens. Très souvent, nous ne voyons pas l'incidence de notre présence sur la faune. Il arrive que certains animaux modifient leur comportement sauvage afin de toujours avoir accès à de la nourriture humaine; ils perturbent ainsi leurs rapports les uns avec les autres de même qu'avec leur nourriture et leur milieu naturels. Il arrive aussi que d'autres animaux changent leurs habitudes afin d'éviter de rencontrer des êtres humains; ils se privent ainsi d'importants secteurs de nourriture naturelle.

Veuillez contribuer à limiter l'incidence d'un si grand nombre de visiteurs sur les animaux du parc. Accordez à tous les animaux que vous apercevez le respect qu'ils méritent et laissez-leur l'espace dont ils ont besoin. Appréciez votre séjour en toute sécurité et faites en sorte que les générations futures aient la chance d'observer des animaux qui sont vraiment sauvages.

Renseignez-vous davantage sur la sécurité au pays de l'ours. Demandez aux employés du parc si des ours ont été aperçus dans les parages et si des avertissements sont en vigueur sur les sentiers. Renseignez-vous auprès du personnel du parc ou lisez Le Sommet pour savoir ce que vous pouvez faire pour éviter de rencontrer un ours lorsque vous êtes en camping dans l'arrière-pays ou sur ce que vous devez faire si vous en rencontrez un.

Eau potable

Bien que l'eau du parc soit plutôt propre, il peut arriver qu'il y ait des bactéries ou des parasites dangereux dans l'eau de surface non traitée. En Colombie-Britannique, les agents pathogènes dont il faut se méfier comprennent la giardia et le cryptosporidium. Il faut donc faire bouillir ou désinfecter et filtrer l'eau non traitée avant de l'utiliser, ou transporter de l'eau provenant d'une source d'eau traitée. Il y a de l'eau potable aux deux campings du parc national des Glaciers ainsi qu'au Centre du Col-Rogers. Pour en savoir davantage sur la sécurité de l'eau, lisez notre article portant sur l'eau, les oiseaux et les insectes.

Animaux de compagnie

Porc-épic Le porc-épic n'est qu'un des nombreux dangers qui menacent les chiens sans laisse. En vertu de la Loi sur les parcs nationaux, les chiens doivent être tenus en laisse.
© Parcs Canada / Les Gyug

Les animaux de compagnie sont permis sur les sentiers de randonnée, mais la loi exige qu'ils soient tenus en laisse en tout temps. Les chiens et d'autres animaux de compagnie peuvent compromettre votre sécurité et la leur en provoquant et en attirant les animaux sauvages. L'ours, le couguar, le porc-épic, le carcajou et les petits prédateurs tels que la martre et le pékan sont tous capables de blesser ou même de tuer votre animal.

Climat

Les randonneurs dans la pluie Les randonneurs doivent se préparer pour la pluie dans toutes saisons.
© Parks Canada / Mas Matsushita

Dans cette région, il peut neiger et faire froid quel que soit le mois de l'année. En haute altitude, il faut se méfier des coups de soleil. Étant donné qu'en montagne le climat peu changer très rapidement, sans prévenir, nous vous conseillons d'avoir avec vous en tout temps de l'écran solaire, des vêtements adéquats et l'équipement approprié. Utilisez des lunettes de soleil et de l'écran solaire, même lorsqu'il fait frais ou nuageux. Les rayons ultra-violets sont plus intenses en altitude. La réflection sur la neige ou la glace peut abîmer vos yeux.

Dans la chaîne Columbia, le climat est plutôt doux, mais le temps est souvent humide, même en hiver. Les vêtements les plus pratiques pour la randonnée d'été ou les activités hivernales sont faits de tissus imperméables et perméables à l'air. Les vêtements coupe-vent ne suffiront pas si vous planifiez des activités en plein air dans la chaîne Columbia, et les tissus imperméables enduits sont généralement trop chauds. Habillez-vous en couches et rappelez-vous qu'ici il pleut en moyenne trois jours sur cinq! Consultez notre page Météo pour en savoir davantage sur les moyennes saisonnières.

Avalanches

Symbole d'avalanche

Il y a toujours un risque d'avalanches sur les pentes enneigées. Personnes prévoyant une excursion par ski, planche à neige, ou raquette dans l'arrière-pays doivent connaître les mesures de sécurité à prendre dans les zones d'avalanches. Chaque membre de votre group devrait transporter une pelle, un émetteur-récepteur et une sonde, et devrait savoir comment s'en servir.

Un bulletin quotidien est disponible par message enregistré à (250) 837-MTNS. Pour plus de renseignements sur le sensibilisation à l'égard des avalanches, lisez cette article.

Nouvelle norme de diligence pour les groupes de jeunes gens dans l'arrière-pays

Prenant effet immédiatement, une nouvelle politique a été adoptée pour les groupes se trouvant sous la surveillance d'un responsable autorisé et planifiant des déplacements dans l'arrière-pays des parcs nationaux des montagnes (Banff, Yoho, Kootenay, Jasper, Mont-Revelstoke, des Glaciers et des Lacs-Waterton). Cette politique sera en vigueur du 15 novembre au 30 avril chaque année et elle a beaucoup évolué depuis qu'elle a été présentée pour la première fois en avril 2004. Parcs Canada a défini une nouvelle norme de diligence et les responsables autorisés chargés de la surveillance de groupes, en plus de nouvelles considérations dont ils doivent tenir compte au moment de la planification requise avant les déplacements, ont de nouvelles obligations qu'il leur faut comprendre.

Parcs Canada vise ainsi à favoriser les déplacements des jeunes gens dans les parcs des montagnes, mais en des lieux qui conviennent et sous l'égide d'un leadership approprié. L'information présentée ici se veut une ressource de choix pour les groupes sous la surveillance d'un responsable autorisé qui souhaitent se déplacer dans l'arrière-pays. Apprendre plus...

Autres aspects à considérer

Pour d'autres liens sur la sécurité publique à Parcs Canada, visitez les sites suivants :

Vous êtes responsable de votre propre SÉCURITÉ !