Parc national du Mont-Revelstoke

Visites Royales à Mont Revelstoke

 Carte de la « route carrossable du mont Revelstoke », le 29 juillet 1912 © Parcs Canada

En 1908, la municipalité de Revelstoke traça un sentier jusqu’au sommet du mont Revelstoke, tout près du village. Elle y aménagea plus tard des sentiers menant à certains des lacs alpins environnants. À l’époque, le pré alpin était appelé parc Victoria.

l'entrée du parc national du Mont Revelstoke 
l'entrée du parc / © Revelstoke Museum and Archives - Dickey Collection


Après un travail de promotion considérable de la part des résidents locaux, le mont Revelstoke devint le septième parc national du Canada en 1914. Le gouvernement du Canada reconnaissait ainsi officiellement les paysages de montagne intacts, les prés de fleurs subalpines et le potentiel récréatif de cette montagne. La route menant au sommet fut construite de 1911 à 1927.

 1916. Le duc de Connaught et la plaque commémorant sa visite
© Revelstoke Museum and Archives



Plaque commémorative

© Parcs Canada


Le 28 juillet 1916 - Son Altesse royale, le duc de Connaught, la duchesse de Connaught et leur fille, la princesse Patricia, visitèrent Revelstoke. À peine cinq minutes après leur arrivée en train, ils montèrent en voiture et parcoururent près de 18 km jusqu’au bout du tronçon achevé de la « route carrossable » du parc national du Mont Revelstoke, où ils s’émerveillèrent devant « les plus beaux panoramas du continent ». Son Altesse royale y érigea un panneau commémoratif. Le duc était le gouverneur général du Canada et l’oncle du roi Georges V, qui régna de 1910 à 1936.

[traduction] « La famille royale fut enchantée de son voyage, Son Altesse qualifiant la promenade de "magnifique route de montagne, l’une des plus panoramiques du Canada, et un merveilleux atout pour Revelstoke." »
- Revelstoke Review

  
1916. L’entrée du parc national du Mont-Revelstoke est décorée à l’occasion de la visite
© Revelstoke Museum and Archives

 Le 30 juillet 1918. [traduction] « Panneau érigé par son Altesse royale, le duc de Connaught, le 28 juillet 1916, 3 921 pieds d’altitude. »
© Revelstoke Museum and Archives

Panneau érigé par son Altesse royale, le duc de Connaught, le 28 juillet 1916, 3 921 pieds d’altitude
© Revelstoke Museum and Archives




Le 30 juillet 1918 - deux ans après la première visite royale, Son Altesse royale le prince Arthur de Connaught, fils du duc et de la duchesse de Connaught, se rendit à son tour à Revelstoke et érigea un panneau dans le parc national du Mont Revelstoke.

[traduction] « Le cortège arriva au bout de la route carrossable, où débuta peu après la cérémonie d’installation du panneau commémoratif. Son Altesse royale présida à la cérémonie, faisant remarquer à son auditoire que son panneau se trouvait près de 1 300 pieds en amont de celui de son père, lequel avait été érigé deux ans plus tôt à une altitude de 3 921 pieds. »
- Revelstoke Review



1919, Le prince de Galles
© Parcs Canada


Septembre 1919 - la visite du prince de Galles suscita un grand émoi à Revelstoke. Le prince était le fils du roi Georges V et héritier du trône. Il fut conduit jusqu’au sommet du mont Revelstoke, où il dévoila une plaque.

En apercevant le panorama qui s’étendait devant lui, le prince de Galles [traduction] « comprit immédiatement pourquoi le duc de Connaught avait affirmé avoir été envoûté par le parc du Dominion. » Revelstoke Review 

[traduction] « La tente des dames au ruisseau Bridge, où le thé fut servi, était très joliment décorée de drapeaux, de banderoles et de branches de conifères. Les dames méritent toutes nos félicitations pour l’excellent festin préparé en temps de guerre. » Revelstoke Review

Après le thé de l’après-midi offert par le Women’s Canadian Club, le prince exprima le désir de regarder un film. Son adjoint et lui-même descendirent la montagne à pied – une distance d’un peu plus de dix kilomètres – pour se rendre au cinéma Rex. Cassie McKinnon travaillait alors à la billetterie. Elle conserva en souvenir la pièce de monnaie que le prince lui versa pour son billet (elle la remplaça par une pièce de valeur équivalente qu’elle avait en sa possession). 

3 images du Plaque commémorative de la visite royale 1919
Plaque commémorative de la visite royale - [traduction] « Dominion du Canada, parc de Revelstoke, inauguré le 20 septembre 1919 par Son Altesse royale, le prince de Galles, pour l’avantage et l’agrément du peuple canadien. »
© Parcs Canada


1919, Thé royal au ruisseau Bridge, parc national du Mont-Revelstoke.
© Revelstoke Museum and Archives


1927, Plaque commémorative de la visite royale
© Parcs Canada

Le 17 août 1927 - le prince de Galles retourna à Revelstoke avec son frère, le prince Georges, duc de Kent, pour inaugurer la route de montagne appelée aujourd’hui promenade des Prés-dans-le-Ciel, dans le parc national du Mont-Revelstoke. Une estrade spéciale ornée de l’insigne du prince fut créée pour l’occasion.

[traduction] « Si j’ai bonne mémoire, fit observer avec humour le prince, ma dernière visite a été marquée par une descente informelle de votre montagne et par une visite tout aussi informelle de votre salle de cinéma. »
- Revelstoke Review



1959. La reine Elizabeth et le prince Philip à Revelstoke. Derrière eux, à leur droite, se trouvent Shirley Styles et B. R. « Bud » Styles, directeur des parcs nationaux du Mont-Revelstoke et des Glaciers
© Revelstoke Museum and Archives

Le 16 juillet 1959 - Sa Majesté la reine Elizabeth et le prince Philip arrivèrent à Revelstoke en train. On leur présenta immédiatement le maire de Revelstoke, M. Hardman, et sa femme ainsi que le directeur du parc national du Mont-Revelstoke, M. Styles, et sa femme. Le couple royal monta ensuite dans une Cadillac – une voiture transportée par avion de Chicago à Penticton, puis conduite à Revelstoke pour l’occasion – pour se rendre dans le parc national du Mont-Revelstoke. Au premier belvédère, le couple royal admira la vallée pendant 20 minutes. La reine et le prince montrèrent un grand intérêt pour le panorama de la ville, le col Eagle et la mer de montagnes.