Parc national du Mont-Revelstoke

Sur le sentier

  • La randonnée pédestre
  • Sentiers d'interprétation
  • Cyclisme
  • Raquette et ski de randonnée
  • Guide pratique pour activités d'hiver dans l'arrière-pays
  • L'alpinisme

    La randonnée pédestre

    Faire de la randonnée pédestre au parc national du Mont-Revelstoke vous offre l'occasion d'explorer le relief accidenté de la chaîne de montagne Columbia.

    Les sentiers du parc varient en niveau de difficulté de la courte promenade en vallée à l'ascension ardue d’une montagne. Certaines randonnées vous amènent à des prés subalpins remplis de fleurs sauvages et offrent des vues spectaculaires sur les montagnes environnantes, tandis que d'autres serpentent à travers des forêts matures de thuyas et de pruches.

    Peu importe le sentier, les randonneurs doivent être prêts à se déplacer en terrain montagneux accidenté et à affronter des conditions météorologiques imprévisibles. Pour de plus amples renseignements sur la durée des randonnées et sur la longueur, le niveau de difficulté, la dénivellation et les caractéristiques des sentiers, procurez-vous la publication En liberté dans les monts Columbia. Un service d'inscription volontaire est offert aux randonneurs.

    Sentiers d'interprétation

    Plusieurs sentiers d'interprétation, que vous pouvez parcourir à votre rythme et qui demandent peu d'effort, vous donnent l'occasion de vous familiariser avec les premiers chapitres de l'histoire naturelle et culturelle des parcs.

    Le sentier des Cèdres-Géants

    Le sentier des Cèdres-Géants Les cèdres agés plus de 500 ans se trouvent dans le parc.
    © Parcs Canada - Bronwyn Pavey

    Une passerelle de bois d’un demi-kilomètre vous amène parmi des cèdres vieux de 500 ans. Le long du sentier, des panneaux vous renseignent sur l'importance des écosystèmes qui s’y trouvent. Des bancs permettent d’apprécier la sérénité de cette majestueuse forêt. Le début du sentier au terrain de pique-nique des Cèdres-Géants.

    Le sentier du Chou-Puant

    Chou puant On trouve le chou puant dans les marais à basse élévation.
    © Parcs Canada - Rob Buchanan

    Un sentier et une passerelle de bois de 1,2 km vous conduiront dans un marécage habité par des rats musqués, des castors, des chous puants et de nombreux oiseaux néotropicaux migratoires. Des panneaux d’interprétation le long du sentier vous aident à identifier toutes les plantes et les animaux qui habitent le marais. On peut faire cette randonnée tout au courant de l’été, par contre le meilleur temps pour visiter cet endroit est lorsque le chou puant est en pleine floraison durant la fonte des neiges au mois d’avril et mai. Le début du sentier est au terrain de pique-nique du même nom.


    Cyclisme

    Les bicyclettes sont permises uniquement sur la route transcanadienne, la Promenade des Prés-dans-le-ciel et les sentiers de deux et de cinq kilomètres qui se trouvent au pied du mont Revelstoke.

    Apprendre plus...

    Raquette et ski de randonnée

    Raquette dans au parc national du Mont-Revelstoke
    © Parks Canada

    Chaque année, à la mi-novembre, le mont Revelstoke se pare d’un manteau de neige blanche qui transforme le parc en un paradis pour les raquetteurs. La promenade des Prés‑dans-le-Ciel est déneigée jusqu’à la barrière de l’entrée. Les raquetteurs peuvent faire de belles excursions sur la route même ou s’en servir pour accéder au sentier du Bois‑de‑l’Inspiration et au sentier Soren-Sorensen de 5 km.

    Les visiteurs peuvent aussi faire de la raquette sur le sentier du Mont-Revelstoke, depuis le point de départ du sentier Tournament of Champions, en ville, jusqu’à l’aire historique Nels‑Nelsen. Le sentier Soren-Sorensen de 2 km, qui débute à l’aire historique Nels‑Nelsen, offre d’excellentes possibilités aux raquetteurs débutants.

    Le tremplin de saut à ski Nels‑Nelsen proprement dit est fermé au public en hiver en raison du risque d’avalanche. La partie inférieure de la promenade des Prés-dans-le-Ciel est cotée Terrain simple, et les visiteurs doivent faire attention à la neige qui tombe des talus rocheux le long de la route.

    Les aires de fréquentation diurne de la vallée de l’Illecillewaet (promenade des Cèdres-Géants et promenade du Chou-Puant) sont inaccessibles en hiver, en raison de l’épaisseur du manteau neigeux. Ces sentiers ne se prêtent pas bien à la raquette, en raison de la présence d’escaliers et de trottoirs de bois.

    Les paysages spectaculaires du parc et les abondantes chutes de neige créent de bonnes possibilités de ski de randonnée à haute altitude sur le mont Revelstoke. Le chalet Caribou, un refuge situé à 19 km du point de départ de la promenade, est accessible aux skieurs de randonnée et aux raquetteurs, soit par le sentier du Sommet, soit par la promenade proprement dite. Pour le réserver, il faut s’adresser au Centre administratif de Revelstoke – demandez une carte du parcours.

    Le parc national du Mont-Revelstoke se trouve en pays avalancheux. Nous vous recommandons donc de vous inscrire au registre des activités à risque si vous prévoyez une excursion de ski en altitude. Consultez les bulletins du Canadian Avalanche Centre (en anglais seulement) pour le nord de la chaîne Columbia (chaînes Monashee et Selkirk). Les skieurs qui font des excursions en hiver doivent connaître les terrains avalancheux, bien maîtriser les techniques d’autosauvetage et avoir reçu une formation appropriée pour assurer leur propre sécurité.

    Veuillez noter que, par mesure de protection du caribou, il est interdit de passer la nuit dans l’arrière-pays au-delà du chalet Caribou. Pour appuyer les efforts de conservation de l’espèce, le meilleur choix consiste à éviter complètement le territoire des caribous en hiver. En effet, les pistes que vous tracez avec vos skis ou vos raquettes pourraient mener des prédateurs jusqu’aux caribous ou intimider suffisamment les hardes pour les pousser à abandonner leur territoire. C’est d’ailleurs pour cette même raison que le secteur du mont Klotz, dans l’arrière-pays du parc national du Mont‑Revelstoke, est fermé à toute activité humaine pendant les mois d’hiver.

    L'alpinisme

    Les sommets granitiques des chaînons Clachnacudainn (CLAC-na-KOU-din), à l'est du sommet du Mont-Revelstoke, sont propices à l'escalade et à l'alpinisme de niveau 4. La paroi rocheuse Lauretta, bien connue des gens de l'endroit, se situent près de la route transcanadienne.

    Pour les voies et les conditions d'escalade, adressez-nous par téléphone : 250-837-7500 ou par courriel

    Vous trouverez de l'information sur les chemins d'accès dans le livret intitulé En liberté dans les monts Columbia, et dans Le guide de l'alpiniste dans la chaîne Columbia du centre du Canada (1992), publié par l'American Alpine Club, John Kevin Fox, éditeur (The AAC Press, 113 East 90th Street, New York 10128).