Réserve de parc national Pacific Rim

Préservez le caractère « sauvage » de la faune

Les parcs nationaux sont des endroits idéals pour observer la faune dans son habitat naturel. Toutefois, les animaux risquent de perdre leur instinct sauvage une fois habitués auz gens. Ces animaux devenus familiers (qui ont perdu leur crainte naturelle de l'humain) peuvent présenter un danger, car ils s'approchent davantage des gens et semblent dociles. En agissant de manière responsable, vous permettrez aux générations futures de venir observer des animaux véritablement sauvage.

Parcs Canada est responsable de la protection de la faune et de son habitat. Avec votre collaboration, les ours et les humains peuvent cohabiter.

Un ours noir
Un ours noir
© Parcs Canada

Les humains sont responsables des problèmes créés par les ours

Opportunistes, les ours noirs recherchent sans cesse des sources de nourriture facilement accessibles. Une fois qu'ils auront goûté à nos aliments ou à nos déchets, les ours devenues familiers voudront s'en procurer davantage, que ce soit dans les sacs à dos, sur les tables à pique-nique, dans les glacières, etc. Ils s'habituent rapidement aux êtres humains, leur crainte naturelle des gens diminue et ils prennent de plus en plus de risques pour faire des trouvailles alimentaires. Imprévisible, ces ours gâtés peuvent devenir agressifs.

Il y a malheureusement très peu que l'on puisse faire pour gérer les ours noirs familiers, habitués à notre nourriture. Ces animaux payent souvent de leur propre vie les erreurs commises par les gens. La seul véritable solution consiste en premier lieu à ne pas créer d'ours à problème, en s'assurant de ranger adéquatement notre nourriture, nos déchets et autres objets pouvant les attirer.

Évitez de rencontrer un ours

Ne surprenez pas un ours noir!

  • Faites votre randonnée en groupe. La plupart des ours quitteront un secteur s'ils sentent votre présence.
  • Suivez les sentiers tracés, déplacez-vous seulement le jour.
  • Gardez les enfants prés de vous et à portée de vue.
  • Soyez très prudent lorsque vous marchez près d'une chute d'eau ou contre le vent, car l'ours ne pourra alors peut-être pas vous entendre ou détecter votre odeur.
  • Restez à découvert, dans la mesure du possible

Soyez attentif aux marques laissées par les ours. Des empreintes, des excréments, des grattages dans le sol, des rondins déchiquetés et des arbres égratignés sont des indications qu'un ours peut être dans le secteur.

Les marques laisées par les ours, des empreintes, des excréments, et des égratignés
Les marques laisées par les ours, des empreintes, des excréments, et des égratignés
© Parcs Canada

Soyez prudent si vous marchez près des sources de nourriture des ours. Les petits fruits, le poisson et les carcasses d'animaux morts représentent des sources de nourriture que les ours cherchent parfois à protéger. Si vous trouvez à proximité de ces sources de nourriture, redoublez de vigilance et signalez au personnel du parc la présence de carcasses d'animaux.

Attention à votre chien! Les chiens provoquer souvent la colère des ours, ce qui peut déclencher une attaque. Votre chien pourrait courir à votre rencontre avec un ours à ses trousses! Gardez toujours votre chien en laisse et à vos côtés.

Un ours avec les oursons
Un ours avec les oursons
© Parcs Canada

Surveillez les oursons. Les ours peuvent devenir menaçants s'ils sentent que leurs jeunes sont en danger. Évitez de vous trouver entre une mère et ses petits.

Surveillez les avis concernant la présence d'ours et les fermetures de secteurs. Il est illégal de se trouver dans un secteur fermé. Les avis de fermeture sont affichés dans les secteurs où leur activité et le risque d'une rencontre est plus élevés que prévu. Il faut alors redoubler de prudence dans ces secteurs.

Cyclistes! Les cyclistes se déplacent rapidement et sans bruit et risquent ainsi de surprendre un ours. Ils doivent ralentir près des buissons et des virages sans visibilité, faire du bruit, être vigilants et toujours regarder droit devant.

Si vous rencontrez un ours

Il se peut que vous rencontriez un ours, même en suivant tous ces conseils. N'oubliez pas qu'il s'agit d'un animal complexe et intelligent, et que chaque rencontre s'avère différente. Il n'existe pas de stratégie unique pour toutes les situations, mais en suivant ces lignes directrices, vous réduirez les risques.

Restez calme et soyez vigilant. La meilleure façon de se défendre contre l'attaque d'un ours consiste à faire preuve d'intelligence. Prévoyez votre réaction en cas de rencontre.

Ne courez pas. L'ours peut facilement vous dépasser et en courant vous risqueriez de le provoquer. Rendez-vous moins vulnérable. Prenez les enfants dans vos bras et demeurez en groupe.

Donnez-lui de l'espace. Reculez alors lentement et parlez-lui doucement. Vous ne devez ni vous en approcher ni le regarder dans les yeux.

Quittez les lieux ou faites un grand détour. Si vous ne pouvez partir, attendez que l'ours s'écarte de votre chemin. Assurez-vous toujours qu'il a suffisamment d'espace pour s'éloigner.

L'ours peut s'approcher de vous ou se dresser sur ses pattes arrières. L'ours est souvent curieux. S'il se cabre, c'est probablement pour renifler votre odeur : cela ne constitue pas nécessairement un signe d'agressivité. Continuez à reculer lentement en lui parlant doucement.

Ne laissez rien tomber - objet, vêtement ou nourriture - pour créer une diversion. Si l'ours reçoit de la nourriture, il aura été récompensé pour son comportement agressif, ce qui augmente la possibilité qu'il se comporte à nouveau ainsi.

Surveillez les comportements agressifs. L'ours manifeste son agressivité en balançant la tête et en émettant des sons : il souffle, grogne, crie ou gémit, montre ses dents ou ses griffes, claque des mâchoires, tape sur le sol, fixe votre regard, halète ou replie les oreilles vers l'arrière. Ces comportements indiquent normalement que l'ours est tendu et qu'il agit de manière défensive. Il vous dit « donnez-moi de l'espace ». Il attaque rarement ensuite. C'est ainsi que se déroule habituellement une rencontre avec un ours noir agressif.

Si l'ours attaque

Il arrive rarement que l'ours passé à l'attaque. Il existe diverses manières de réagir aux attaques d'ours; tout dépend de la situation. Ce dépliant continent des lignes directrices. Chaque ours noir est différent et chaque rencontre est unique.

L'attaque défensive:
Si vous prenez un ours au dépourvu et qu'il réagit pour se défendre, protéger ses oursons ou sa source de nourriture et que le contact s'est produit ou qu'il est imminent, faites le mort. Pour faire le mort, étendez-vous sure le ventre, les jambes écartées. Protégez-vous le visage et la nuque avec votre bras. Demeurez silencieux. Si vous portez un sac à dos, conservez-le comme protection. Souvenez-vous que ce genre d'attaque survient très rarement, malgré des manifestations d'agressivité beaucoup plus fréquentes, qui ont lieu sans qu'il y ait contact avec l'ours noir. L'ours vous laissera tranquille s'il ne se sent plus menacé.

L'attaque offensive:
C'est la plus grave, elle pourrait s'avérer mortelle! Celle où l'ours semble vous traquer ou vous suivre pendant un certain temps sur le sentier pour ensuite vous attaquer ou celle où il vous attaque la nuit. Dans cette situation, il n'est pas recommandé de faire mort! Essayez d'abord de vous enfuir ou de trouver un refuge. Un véhicule ou une camionnette de camping à parois rigides vous procureront une certaine protection. Vous pouvez aussi grimper à un arbre, mais rappelez-vous que l'ours noir peut aisément en faire autant. Si vous ne pouvez vous enfuir et que l'ours vous poursuit toujours, réagissez de manière agressive et essayez de l'intimider. Si cela ne réussit pas à l'éloigner, défendez-vous avec un objet à portée de la main : un vaporisateur chasse-ours, un gros bâton, un couteau ou toute autre arme lui montreront que vous n'êtes pas une proie facile. Si vous faites partie d'un groupe, agissez ensemble. N'oubliez pas de crier, quelqu'un pourrait se trouver à proximité et vous porter secours.

Les protections chimiques contre les ours ou vaporisateurs « chasse-ours » contiennent du capsicum, un dérivé du poivre de Cayenne. Vaporisé directement sure le museau de l'animal, ce produit irrite ses yeux et ses voies respiratoires supérieures. Les études démontrent que le chasse-ours peut être efficace avec certains facteurs, comme le vent, qui réduisent l'efficacité de l'aérosol sure l'animal. Il faut donc l'utiliser prudemment et bien suivre les instructions du fabricant. Les vaporisateurs chasse-ours ne peuvent assurer votre sécurité à cent pour cent, alors évitez une rencontre nez à nez avec un ours.

Comment vous pouvez apporter votre contribution
Faites votre part afin de réduire l'impact de l'activité humaine sure les animaux sauvages, de sorte que les générations à venir puissent elles aussi les observer dans leur état sauvage.

  • Si vous apercevez un ours en bordure de la route, il est préférable de ne pas vous arrêter.
  • Dans un terrain de camping, veillez à aménager votre campement de telle façon 2 ce que rien ne soit attirant pour les ours.
  • Avant de suivre un sentier, pensez aux ours et à l'espace dont ils ont besoin.
  • N'empruntez que les sentiers aménagés et laissez les sentiers sauvages à la faune.
  • Respectez les fermetures temporaires et saisonnières.

Rappelez-vous que la conservation touche non seulement les ours mais l'écosystème tout entier. Préservons la nature et les aires sauvages en nous comportant en protecteurs plutôt qu'en consommateurs.