Réserve de parc national du Canada Pacific Rim

Restauration des dunes de sable

Vue d’ensemble | Restauration des rivières à saumon | FAQ | Restauration des dunes de sable | Espèces végétales menacées | Bénévole

Les dunes de sable sont un trésor rare et fragile

Dune en détérioration
Dune en détérioration
© Parcs Canada

Nichées derrière certaines grandes plages de la réserve de parc national Pacific Rim, les dunes de sable constituent l’une des écosystèmes les plus rares au Canada.

  • Ces dunes de sable couvrent moins de 1 % de la province de la Colombie-Britannique.
  • Bien que 30 (sur 37) des plus importants sites de dunes sur la côte bénéficient d’un certain niveau de protection, ces sites ont subi un important déclin ces cent dernières années.
  • Cet écosystème rare a diminué de 56 % dans l’ensemble de la côte de la Colombie-Britannique.

Les dunes de sable constituent un environnement fragile et Parcs Canada s’efforce d’assurer leur survie à long terme.

Espèces envahissantes dans les dunes

Les dunes de la plage Wickaninnish sont actuellement menacées par deux espèces envahissantes – l’ammophile d’origine européenne (Ammophila arenaria) et l’ammophile à ligule courte d’origine américaine (Ammophila breviligulata) – qui prennent la place des plantes indigènes, forment un mur végétal et empêchent le déplacement du sable. Or les plantes qui jouent un rôle important pour les dunes de sable dépendent de la dynamique des mouvements du sable. Le sable provenant du rivage se déplace dans un mouvement graduel et lent de vague qui rampe et projette de petites particules dans l’air. Sans ces mouvements, les terrains forestiers se développent rapidement et empiètent sur les dunes. Les espèces indigènes sensibles ne peuvent alors rivaliser avec l’expansion rapide de la forêt et se trouvent rapidement menacées de disparition.

Protection des espèces végétales menacées

Les dunes de sable abritent des espèces végétales uniques, suffisamment robustes pour survivre dans des conditions très difficiles. En effet, bien que frappées par le sable qui dépouille les épinettes de leurs branches et de leurs aiguilles, les plantes des dunes survivent et prospèrent.

  • Certaines possèdent des racines de plusieurs mètres pour trouver l’humidité dans le sable.
  • D’autres possèdent des feuilles cireuses pour garder l’humidité et peuvent survivre à l’enfouissement provoqué par les mouvements du sable.

Malgré leur robustesse, ces plantes ne peuvent pas rivaliser avec les espèces d’ammophiles envahissantes et l’expansion des forêts qui s’ensuit.

Les espèces sensibles sont inscrites sur la liste fédérale des espèces en voie de disparition ou sur les listes provinciales de la Colombie-Britannique, à savoir :

  • Liste rouge (espèces en voie de disparition ou menacées)
  • Liste bleue (espèces vulnérables)
  • Liste jaune (espèces sécurisées)

En enlevant les espèces d’ammophiles envahissantes, nous protégeons les plantes sensibles qui dépendent de l’écosystème des dunes de sable.

Un habitat pour la faune

Les ours, les loups et les couguars se déplacent beaucoup plus facilement dans les dunes de sable ouvertes que dans les forêts humides et denses. Les chercheurs voient souvent les mêmes ours se nourrir des plantes et se déplacer dans les dunes.

Restauration des dunes de sable

Dune en santé
Dune en santé
© Parcs Canada

Avec l’aide d’employés, de scientifiques et de bénévoles déterminés, Parcs Canada restaure actuellement l’écosystème ouvert et dynamique des dunes de sable pour y favoriser la prospérité d’une variété de plantes et d’animaux. Au nombre des activités de restauration menées figurent les suivantes : 

  • l’arrachage des ammophiles par des bénévoles et la communauté;
  • des emplois d’été offerts aux étudiants universitaires;
  • l’enlèvement des ammophiles à l’aide de machines lourdes;
  • des programmes d’interprétation pour les visiteurs du parc;
  • une nouvelle exposition dans le centre d’interprétation de la plage Wickaninnish.

Un avenir prometteur

La restauration des dunes de sable de la réserve de parc national Pacific Rim suscite de grands espoirs pour l’avenir!

  • En 2010 seulement, plus d’un hectare de terrain (l’équivalent de cinq patinoires de hockey) a été débarrassé des espèces d’ammophile.
  • Plus de 60 % de l’écosystème de dunes ciblé est aujourd’hui restauré.
  • Sept programmes de surveillance sont actuellement mis en œuvre pour suivre les effets de la restauration sur les mouvements du sable, l’érosion, la répartition et population des espèces.

Nous espérons que ces efforts de restauration rendront aux dunes de sable toute leur beauté et leur diversité.