Réserve de parc national du Canada Pacific Rim

Expériences culturelles autochtones


Secteur de la plage Long | Secteur de l’archipel Broken Group | Secteur du sentier de la Côte Ouest

Encore aujourd’hui, les magnifiques paysages côtiers de la réserve de parc national Pacific Rim et des environs jouent un rôle de premier plan dans la subsistance et le patrimoine des Nuu chah nulths. La réserve de parc national Pacific Rim et ses partenaires des Premières Nations collaborent afin de poursuivre une tradition de longue date : accueillir les visiteurs et leur faire connaître l’histoire, les traditions et la culture des Nuu-chah-nulths.


Secteur de la plage Long

Un interprète de Parcs Canada se tient près d’un poteau sur le sentier Nuu-chah-nulth
Un interprète de la réserve de parc national Pacific Rim donne
une visite guidée sur le sentier Nuu-chah-nulth 

© Parcs Canada

Les plages de sable et les forêts pluviales luxuriantes du secteur de la plage Long font partie des territoires traditionnels des Premières Nations des Tla-o-qui-ahts et Yuułuʔiłʔatḥ

Faits saillants
  • Centre d’accueil Kisitis :
    Laissez-vous enchanter par les légendes anciennes et par la culture vivante du peuple nuu-chah-nulth au Centre d’accueil Kisitis. Admirez le mât d’accueil indiquant que vous vous trouvez sur le territoire traditionnel de Kisitis, écoutez les récits racontés par des aînés nuu-chah-nulths et découvrez les expositions interactives. La boutique Quisitis, exploitée par la Société de développement économique Ucluth (en anglais seulement), vend des œuvres d’artisans nuu-chah-nulths locaux.
  • Sentier Nuu-chah-nulth : 
    Découvrez l’univers du peuple nuu-chah-nulth en vous aventurant sur le sentier Nuu chah nulth. Faites une promenade auto-interprétée sur le sentier et apprenez-en davantage sur la mer et les terres qui jouent un rôle essentiel dans la survie de ce peuple. Admirez le mât héraldique sculpté à la main et dépeignant la terre (Ours avec Saumon), la mer (Épaulard) et le ciel (Oiseau-Tonnerre) de cette magnifique région.
  • Conférenciers invités de la Première Nation : 
    Faites un voyage dans le passé, le présent et l’avenir avec les Nuu-chah-nulth. Veuillez vous informer aux centres d’accueil du parc pour connaître les détails des conférences à venir.
  • Journée nationale des Autochtones : 
    Il n’y a pas de meilleure façon de découvrir une culture que par l’intermédiaire de mets appétissants et d’une musique enchanteresse! Profitez chaque année le 21 juin des célébrations de la Journée nationale des Autochtones dans les collectivités locales avec les Premières Nations : barbecue de saumon, chants et danses.

Secteur de l’archipel Broken Group

Poteau à l’île Benson
Le poteau de maison de l’île Benson, à C’isaa, berceau de la Première
Nation Tseshaht

© Parcs Canada

L’archipel Broken Group est composé de plus de cent îles, îlots et affleurement rocheux épars qui entourent la réserve et les territoires traditionnels des Premières Nations Tseshaht (en anglais seulement) et Hupacasath. La Nation Toquaht (en anglais seulement) et la tribu d’Uchucklesaht (en anglais seulement) possèdent également des droits issus de traités sur des terres faisant partie du parc.

L’île Benson, aussi appelée C’isaa : berceau de la Première Nation Tseshaht, est unique dans l’archipel Broken Group. Les archéologues de Parcs Canada et les Tseshahts croient que l’endroit est habité depuis au moins 5 000 ans. Ce village ancien, qui a déjà compté plus de 8 500 habitants de la Première Nation Tseshaht, a déjà été le centre culturel du territoire.

Faits saillants
  • Île Benson : 
    Que le poteau de maison Tseshaht qui rend hommage à l’histoire de l’île vous souhaite la bienvenue. Profitez de votre visite sans guide de l’île Benson. Ce poteau sculpté par Gordon Dick, un artiste tseshaht local, est flanqué de deux panneaux d’interprétation qui présentent brièvement la Première Nation Tseshaht.

  • Gardiens de plage : 
    L’archipel Broken Group possède une histoire très riche sur les plans humain, naturel et culturel, ainsi que de précieuses ressources. Parcs Canada travaille en étroite collaboration avec la Première Nation Tseshaht pour prendre soin de ce lieu et communiquer son importance aux visiteurs grâce au programme des gardiens de plage. Les gardiens de plage, qui accueillent les visiteurs et donnent des conseils et des renseignements sur la sécurité, suivent la tradition d’un protocole ancien.

Secteur du sentier de la Côte-Ouest

Trois gardiens du sentier de la Côte-Ouest devant un arbre tombé
Des gardiens du sentier de la Côte-Ouest nettoient les dégâts causés par
une tempête hivernale

 ©Parcs Canada

Le sentier de la Côte-Ouest, de renommée mondiale, est situé dans les limites des territoires traditionnels des Premières Nations Huu-ay-aht (en anglais seulement), Ditidaht (en anglais seulement) et Pacheedaht. En partenariat avec Parcs Canada, ces Premières Nations contribuent à la restauration, à la conservation et à la mise en valeur de ce sentier emblématique.

Faits saillants
  • Gardiens des Premières Nations sur le sentier de la Côte-Ouest : 
    En tant que gardiens traditionnels des terres et des eaux, les gardiens des Huu-ay-aht (en anglais seulement), , des Ditidahts (en anglais seulement) et des Pacheedahts aident Parcs Canada à entretenir les sentiers et à protéger les terres ainsi que les randonneurs qui y viennent. Les gardiens du sentier de la Côte-Ouest racontent parfois des récits aux visiteurs ou chantent avec eux près d’un feu de camp, ou encore ils s’entretiennent avec eux, contribuant à leur laisser des souvenirs inoubliables.