Parc national Kootenay

Résumé du plan sectoriel pour la route 93 Sud

Été 2011

La route 93 Sud dans le parc national Kootenay © Parcs Canada

(Téléchargement au format PDF 335 ko)

La route 93 Sud, promenade panoramique à deux voies qui relie Castle Junction à Radium Hot Springs, représente un axe de transport essentiel entre l’Alberta et la vallée du Columbia. Également appelée route Banff-Windermere, cette promenade de 104 km a été construite en vertu de l’accord fédéral-provincial qui a créé le parc national Kootenay en 1920. Elle a été ouverte à la circulation en 1922, devenant ainsi la première route carrossable à traverser le Centre des Rocheuses canadiennes.

Le couloir de la route 93 Sud est le principal pôle d’attraction du parc national Kootenay. Conformément à l’orientation adoptée dans le plan directeur de 2010 (PDF 1,7 mo), Parcs Canada a ébauché pour le corridor de la Kootenay un plan sectoriel qui porte sur l’expérience du visiteur, les possibilités d’éducation et les enjeux écologiques liés à la route 93 Sud, depuis la ligne continentale de partage des eaux jusqu’au col Sinclair. Un plan sectoriel distinct sera élaboré pour le tronçon reliant le poste d’entrée du parc au secteur de Radium et du canyon Sinclair.

Le présent bulletin résume les concepts et les propositions clés de l’ébauche du plan. Parcs Canada invite le public à les commenter ou à faire des suggestions. Tous les commentaires reçus seront soigneusement étudiés à l’étape de la rédaction de la version définitive du plan sectoriel.

Accueillir les visiteurs dans le parc national Kootenay

Le plan propose l’aménagement d’une petite aire de fréquentation diurne du côté ouest de la route afin de renforcer chez les visiteurs en provenance de l’Alberta l’impression qu’ils sont arrivés dans le parc. Cette nouvelle aire d’accueil et d’orientation abritera une exposition d’interprétation sur la route Banff Windermere et sur d’autres caractéristiques du parc, et elle offrira aux visiteurs la possibilité de prendre des photos sous les panneaux d’accueil de la Colombie-Britannique et du parc national Kootenay. [À noter : Il sera également important d’améliorer le secteur des arrivées près de Radium Hot Springs pour enrichir l’expérience des visiteurs. Les améliorations nécessaires seront décrites dans le plan du secteur de Radium et du canyon Sinclair, qui sera élaboré d’ici quelques années.]

Enrichir l’expérience du visiteur

Le plan sectoriel propose la réalisation de plusieurs travaux pour offrir une gamme élargie de possibilités aux visiteurs à des endroits clés et pour faciliter l’atteinte d’objectifs précis en matière d’écologie et d’apprentissage. Voici quelques-uns des changements proposés : 

  • Déplacer le monument de sir George Simpson et l’aire de pique-nique du Ruisseau-Wardle au point de départ du sentier de la Rivière Simpson, où il est également proposé d’aménager un court sentier de promenade de la long de la rivière. 
  • Désaffecter l’aire de fréquentation diurne Dolly Varden; en créer une nouvelle aux prés Crooks et y déplacer le point de départ du sentier Dolly Varden. Y installer une exposition d’interprétation sur l’écologie de la route, la connectivité des milieux terrestres et aquatiques et les efforts d’atténuation de la mortalité faunique. Éliminer les possibilités de camping d’hiver à l’aire de fréquentation diurne Dolly Varden
  • Déplacer l’aire de pique-nique des Prés-McLeod et le point de départ du sentier du Lac-Dog au camping des Prés-McLeod, où il est également proposé d’aménager un point d’accès officiel à la rivière pour les pagayeurs. 
  • Déplacer la plaque commémorative sur James B. Harkin à l’aire de fréquentation diurne de la Rivière-Kootenay, où il est également proposé d’aménager un point d’accès officiel à la rivière pour les pagayeurs et un court sentier menant au tronçon réhabilité du ruisseau Nixon. 
  • Améliorer l’aire de fréquentation diurne de Kootenay Crossing pour la rendre plus accueillante et séparer davantage le point de départ du sentier et le centre des opérations de Parcs Canada. Déplacer l’exposition sur l’histoire de la construction de la route Banff-Windermere à l’intérieur de cette aire de fréquentation diurne.

Atténuer les effets écologiques de la route

La route 93 Sud a des impacts considérables sur la faune. En effet, plus de 400 gros animaux ont été tués par des véhicules dans les dix dernières années. Le plan prévoit la mise en place de mesures d’atténuation pour remédier à ce problème. Parcs Canada commencera par aménager une clôture routière et des passages inférieurs pour animaux dans la vallée de la Kootenay. Ces projets seront assortis de possibilités pour les visiteurs de se renseigner sur cet enjeu important.

La route entrave également la circulation des poissons dans de nombreux cours d’eau. Parcs Canada a déjà réparé plusieurs ponceaux défectueux pour rétablir la connectivité des milieux aquatiques, et il entend poursuivre ce travail lorsque ses ressources le lui permettront.

Le couloir routier a été colonisé par plusieurs espèces de plantes envahissantes. Parcs Canada surveillera et limitera la propagation des espèces prioritaires. En particulier, il cherchera à empêcher que de nouvelles populations ne s’établissent sur les parcelles perturbées par des travaux d’aménagement.

Améliorer les possibilités récréatives

Le camping perd de sa popularité depuis quelques années, et Parcs Canada s’est donné comme objectif de contrer cette baisse d’affluence. Il est difficile de bonifier l’offre de camping dans le corridor de la Kootenay, en raison de l’absence de services d’alimentation électrique et d’adduction d’eau dans les deux campings existants. Néanmoins, Parcs Canada entend procéder à certaines améliorations, notamment la réfection de l’infrastructure vieillissante, l’amélioration des refuges, l’installation d’appareils d’éclairage dans les blocs sanitaires (au moyen des génératrices existantes) et la réalisation de projets d’aménagement paysager. En outre, il se propose d’étudier, de concert avec des partenaires, la possibilité de tenir occasionnellement des activités spéciales d’initiation au camping pour amener de nouvelles familles à pratiquer cette activité traditionnelle dans le parc.

Le plan mise également sur l’amélioration des possibilités offertes aux cyclistes dans le parc, notamment aux adeptes du vélo de montagne. Parcs Canada s’attachera dans un premier temps à améliorer les points de départ du sentier Dolly Varden et le sentier lui-même. Dans un deuxième temps, il envisagera la possibilité d’aménager une courte boucle entre le camping des Prés-McLeod et le lac Dog.

La marche et la randonnée pédestre figurent parmi les activités les plus pratiquées dans le parc. Parcs Canada entend améliorer les pavillons de renseignements au point de départ des sentiers pour fournir de l’information exacte aux visiteurs et pour les encourager à « faire une incursion dans la nature sauvage ».

Pour appuyer les excursions de descente de rivière, le plan prévoit l’aménagement de points d’accès officiels dans le camping des Prés-McLeod et dans l’aire de fréquentation diurne de la Rivière-Kootenay. De plus, Parcs Canada sondera ses partenaires pour voir s’ils seraient ouverts à l’idée de publier une mise à jour du guide des rivières Vermilion et Kootenay.

Moderniser les possibilités d’interprétation

Parcs Canada examinera les expositions d’interprétation actuelles, et il y apportera les améliorations nécessaires pour créer un programme intégré et cohésif qui propose aux visiteurs un voyage d’apprentissage sur la promenade. Il développera de nouveaux thèmes – l’écologie de la route, la connectivité des milieux aquatiques et terrestres et l’atténuation de la mortalité faunique – afin de compléter les thèmes existants, à savoir les paysages façonnés par le feu et l’eau, le patrimoine autochtone, l’exploration par les Européens et l’histoire humaine récente. Le complexe hôtelier Kootenay Park Lodge continuera d’offrir des services d’information touristique et d’interprétation du parc (sous réserve du résultat des négociations à venir) près du tronçon intermédiaire de la route. De nouvelles expositions d’interprétation seront montées aux prés Crooks, au ruisseau Nixon et à l’aire de fréquentation diurne Kootenay-Nord, dont l’aménagement a été proposé.

Nouer des liens avec le public au-delà des limites du parc

Le plan sectoriel reconnaît l’importance pour le parc d’accroître sa visibilité dans les foyers canadiens afin de sensibiliser le public à son existence, à son patrimoine exceptionnel et aux mesures que prend Parcs Canada pour le protéger et le mettre en valeur. Les moyens de diffusion externe personnalisés et les nouveaux médias peuvent servir à nouer des liens avec les non-visiteurs, pour leur faire connaître l’importance du parc et les exposer à ses récits. Les jeunes et les citadins, en particulier les résidents de Calgary et de la vallée du Columbia, représentent des publics cibles importants pour ce travail de diffusion externe.

Pour les voyageurs qui envisagent une visite dans le parc, le site Web peut devenir un important outil de planification qui les aidera à bien se préparer afin de profiter au maximum de leur expérience. Parcs Canada apportera des améliorations au site Web afin d’en accroître l’utilité pour les visiteurs éventuels.

Mise en œuvre du plan

Une fois que le plan sectoriel sera finalisé, il servira à planifier les travaux et les investissements à faire dans le parc national Kootenay, selon les ressources disponibles.

Avant d’apporter des changements majeurs à l’infrastructure physique le long du couloir routier, il faudra procéder à une évaluation environnementale pour veiller à ce que tout impact environnemental puisse être atténué. Pour assurer le respect des normes de sécurité publique, Parcs Canada soumettra à l’examen d’un ingénieur des transports les propositions entraînant un changement du débit de circulation.

Pour formuler des commentaires ou obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Todd Keith, spécialiste de l’aménagement du territoire
Parcs Canada, C.P. 99, Field (Colombie-Britannique)
Tél: 250-343-6101
Courriel: todd.keith@pc.gc.ca