Parc national Kootenay

Mouflon mâle nº M645

Le mouflon mâle no M645
Le mouflon mâle M645 avec le collier émetteur qu’il a porté pendant dix mois en 2008.

Au printemps, les spécialistes des recherches sur la faune ont souligné la mort d’un membre spécial de la harde de mouflons d’Amérique du secteur de Radium Hot Springs. Nous devons au mouflon mâle no M645 des connaissances qui nous serviront pendant de nombreuses années pour protéger cette harde ainsi que d’autres hardes similaires dans le parc national Kootenay. .

Qu’avons-nous appris?

Nous avons fait la connaissance du mouflon mâle nº M645 lorsque nous lui avons posé un collier émetteur, le 30 janvier 2008, dans le cadre de l’étude sur le mouflon d’Amérique dans le secteur de Radium Hot Springs. L’étude a été menée de 2002 à 2009. Le mâle nº M645 a porté son collier émetteur jusqu’au 17 novembre 2008 et a ainsi donné aux biologistes du parc près de dix mois de données précieuses sur ses déplacements (2 167 lieux fréquentés et jusqu’à 8 lieux par jour). Le mouflon mâle nº M645 a contribué à nous montrer :

  1. où les mouflons vont pour trouver des caractéristiques de l’habitat essentiel, comme des minéraux à lécher;
  2. quelles voies de migration et quels types d’habitats les mouflons fréquentent, et par conséquent, devraient être protégés et remis en état;
  3. comment les mouflons ont réagi à nos efforts continus de remise en état des écosystèmes dans le secteur;
  4. si la harde de mouflons d’Amérique du secteur de Radium Hot Springs s’est mêlée à des hardes de mouflons d’Amérique vivant plus au sud.

Où les voies de migration sont-elles situées?

Au début de l’été 2008, le mouflon nº M645 a révélé ce qui est vraisemblablement une voie de migration historique utilisée par des générations de mouflons pour atteindre le lieu d’estivage des mâles. Nous avons utilisé cette information pour établir des priorités en matière de brûlage dirigé au mont Redstreak afin de maintenir les milieux boisés ouverts nécessaires au mouflon d’Amérique. Cela contribuera à protéger la voie de migration qui s’étend du camping Redstreak au ruisseau Kimpton, en passant par le mont Redstreak.

Où sont les lieux d’estivage?

Ce lieu d’estivage n’était cependant pas le seul que le mâle nº M645 fréquentait. Cet individu avait ceci de particulier* qu’il fréquentait deux lieux d’estivage – l’un au sud de la route 93 Sud, et l’autre au nord de la route 93 Sud – et se déplaçait entre les deux en traversant la route 93 Sud près du lac Olive au milieu de l’été. Notre écologiste spécialisé dans le domaine des routes et les ingénieurs responsables de la planification des routes peuvent utiliser cette information afin de réduire les collisions entre animaux et véhicules à cet endroit particulier de la route 93 Sud.

La remise en état de l’habitat fonctionne-t-elle?

Le mâle nº M645 a aussi fréquenté de façon assez intensive le secteur Redstreak. Des 2 167 lieux où il a été repéré, 182 se situaient dans ce secteur faisant l’objet d’un projet de remise en état. Cela signifie que le projet fonctionne, car la présence de mouflons était rarement enregistrée dans ce secteur avant les travaux de remise en état. 

Les voies fréquentées par le mâle no M645 en juillet et août 2008
Les voies fréquentées par le mâle M645 en juillet et août 2008.

*Remarque : Le mâle nº M645 était l’un des quelques mouflons à qui nous avions posé un collier afin de suivre leurs déplacements. Les renseignements qu’il nous a fournis ne sont donc pas tout à fait uniques, mais ils représentent une contribution importante à notre compréhension globale des voies de migration de cette harde de mouflons.

Qu’est-il arrivé au mouflon no M645?

À la fin de mars 2013, un membre du public a signalé la présence d’une carcasse de mouflon d’Amérique dans le secteur Redstreak du parc national Kootenay, près du village de Radium Hot Springs. Le personnel de Parcs Canada a fait des recherches et a trouvé une carcasse en bonne partie dévorée. Une étiquette d’oreille intacte a permis d’identifier le mâle nº M645. Lors de la capture de l’animal en 2008, son âge avait été évalué à 6,5 ans, ce qui lui aurait donné environ 11,5 ans au moment de sa mort. Il est difficile de déterminer la cause de la mort, mais il pourrait s’agir de la prédation par le couguar.

Le mâle nº M645 a vécu assez longtemps pour un mouflon sauvage, et il a changé notre compréhension de l’écologie des mouflons et de la remise en état des écosystèmes dans le parc national Kootenay. Nous sommes privilégiés de vivre et de travailler dans des endroits comme ceux-ci et d’apprendre d’animaux comme le mouflon mâle nº M645. Sa vie se prolonge dans les connaissances qu’il nous a transmises, et dans la nourriture qu’il a fournie aux prédateurs et aux détritivores, au moment de sa mort.

Le secteur Redstreak
Le secteur Redstreak, en mars 2013.