Parc national Kootenay

Chronologie du parc

Étapes historiques du parc national Kootenay

Début du XVIIIe siècle Des chevaux rejoignent les Autochtones de la région.
1780 Le commerce de la fourrure commence à prendre de l'importance : les Ktunaxa et les Shuswap traversent les Rocheuses pour faire le commerce avec la bande de Stoney et chasser le bison.
1781 Épidémie de variole; d'autres épidémies feront aussi beaucoup de victimes.
1807 David Thompson de la Compagnie du Nord-Ouest traverse le col Howse et monte le Columbia pour bâtir Kootenae House près de l'emplacement actuel d'Invermere.
1821 La Compagnie de la Baie d'Hudson absorbe sa rivale, la Compagnie du Nord-Ouest.
1841 La première visite consignée d'un non-Autochtone dans cette région est celle de Sir George Simpson, gouverneur de la Compagnie de la Baie d'Hudson. Il arrive dans le bassin de drainage de la rivière Vermilion par le col qui est par la suite nommé en son honneur, il descend la rivière Kootenay et traverse le Columbia en passant par ce qui s'appelle de nos jours le col Sinclair.
1841 Sur les traces de Simpson, James Sinclair accepte de guider 23 familles de Fort Garry (aujourd'hui Winnipeg) jusqu'à Walla Walla, Washington, pour la Compagnie de la Baie d'Hudson, bien qu'il ne soit pas employé de cette compagnie. Sinclair franchit le col White Man pour traverser le col qui porte maintenant son nom. Il se peut bien qu'il ait été le premier non-Autochtone à faire trempette dans les sources thermales.
1845 Le père Pierre de Smet emboîte le pas à Sinclair, mais dans l'autre sens, en remontant le ruisseau Sinclair pour traverser la rivière Kootenay et suivre la rivière Cross jusqu'au col White Man. Il y aurait érigé une petite croix, à laquelle la rivière doit son nom.
1858-1860 Le gouvernement britannique envoie l'expédition de Palliser dans l'Ouest canadien pour étudier la possibilité de coloniser le territoire et de construire une voie ferrée transcontinentale. James Hector, médecin en titre de 23 ans et géologue faisant partie de l'expédition, explore l'extrémité nord de Kootenay et baptise nombre des formations géologiques qui s'y trouvent, dont le col Simpson. Il suit également la rivière Kootenay supérieure jusqu'à sa source.
1867 Le gouvernement britannique adopte l' Acte de l'Amérique du Nord britannique, créant de fait le Dominion du Canada.
1871 La Colombie-Britannique se joint à la Confédération sous promesse de la construction d'une voie ferrée jusqu'au Pacifique. Sir Sanford Fleming est en charge des levés à réaliser pour la voie ferrée. Walter Moberley est chargé de trouver une route traversant la chaîne de Selkirk et les Rocheuses.
1880 John McKay jalonne sa propriété le long du fleuve Columbia dans les années 1880. Il se trouve que sa propriété englobe les sources thermales Radium Hot Springs.
1884 Les troupeaux de bisons des prairies sont maintenant décimés.
1885 La construction de la première voie ferrée transcontinentale du Canada est maintenant achevée. Le dernier crampon est enfoncé à Craigellachie, au col Eagle, près de Revelstoke. Les sources thermales qui se situent près de ce qui est aujourd'hui Banff sont désignées première réserve de parc national du Canada.
1890 Roland Stuart, un gentilhomme britannique, reçoit une subvention de la Couronne pour les 160 acres qui entourent les sources thermales Radium Hot Springs, qu'il paie 1 $ l'acre.
1911 Une publication britannique de médecine suggère qu'il pourrait y avoir du radium dans les sources thermales. La première route est aménagée dans le canyon Sinclair jusqu'aux sources et au-delà, presque jusqu' au col Sinclair. J.B. Harkin est nommé commissaire de la division des parcs du Dominion. Charles Crook établit une concession dans la vallée de la Kootenay.
1913 Des chercheurs de l'Université McGill prouvent qu'il y a bel et bien du radium dans l'eau des sources thermales.
1914 La construction d'une route reliant la vallée de la rivière Bow, à Banff, et le col Vermilion est terminée. La piscine en béton originale et le pavillon de bains, financés par le multi-millionnaire St. John Harmsworth, sont construits aux sources thermales Radium Hot Springs.
1918 Un important feu de forêt fait rage à l'est du sommet Sinclair, sur les versants ouest de la vallée de la rivière Kootenay.
1919 L'entente concernant la promenade Banff-Windermere est signée. Le gouvernement provincial consent à céder une bande de terre de chaque côté de la route pour établir un parc national.
1920 Le parc Kootenay du Dominion est créé le 21 avril.
1922 Les frontières du parc sont modifiées. Le gouvernement exproprie les sources thermales et d'autres propriétés des environs. Le Canadien Pacifique construit une auberge et des cabanes à Vermilion Crossing.
1923 L'autoroute Banff-Windermere est officiellement ouverte le 30 juin. Le premier bâtiment d'administration du parc est construit pour faire partie d'un complexe au point d'entrée. Le lotissement d'origine Radium Hot Springs est arpenté près des sources thermales et le premier hôtel est construit. Les travaux d'aménagement du terrain de camping Red Rock débutent.
1925 L'auberge Radium Hot Springs Lodge est ouverte au public.
1926 Le plus grand feu de forêt (6 000 hectares) de l'histoire du parc rase la vallée de la rivière Vermilion. Quatre touristes perdent la vie dans les flammes.
1926-27 Des chalets de gardes de parc sont aménagés à Kootenay Crossing et au canyon Marble.
1927 Un pavillon de bains plus complexe est aménagé aux sources thermales et la piscine est agrandie. Le Club alpin du Canada termine la construction du refuge Fay.
1928 La première carte topographique du parc Kootenay est achevée. Les prédateurs sont maintenant protégés dans les parcs nationaux.
1930 La Loi sur les parcs nationaux est adoptée au Parlement. Elle stipule que « Les parcs sont créés à l'intention du peuple canadien pour son agrément et l'enrichissement de ses connaissances; ils doivent être entretenus et utilisés conformément à la présente loi et aux règlements et être laissés intacts pour les générations futures ».
1931 Le Blakley's Bungalows Camp ouvre ses portes.
1933 Le saumon quinnat fait sa dernière remontée dans le fleuve Columbia et se rend jusqu'au pied des chutes du canyon Sinclair. La remontée est arrêtée par le barrage Grand Coulee, dans l'État du Washington. Un camp accessible en voiture est établi dans les prés Crook's.
1934 La centrale électrique du lotissement urbain est installée aux sources thermales.
1943 Deux concessions minières sont toujours en règle dans le parc.
1946 Une loi du Parlement crée de nouvelles frontières et délimite le périmètre du parc national Kootenay.
1947 La reconstruction de l'autoroute est entreprise.
1948 Un feu détruit le pavillon de bains aux sources thermales Radium Hot Springs. Des terrains de camping sont aménagés aux prés McLeod et au ruisseau Dolly Varden. Ouverture des Addison's Bungalows .
1951 Un nouveau complexe aquatique et une nouvelle piscine sont aménagés aux sources thermales Radium Hot Springs.
1952 Les travaux de réfection et d'aménagement d'un revêtement dur sur l'autoroute Banff-Windermere sont achevés.
1956 L'autoroute Banff-Windermere fait l'objet pour une deuxième fois de travaux de reconstruction et de réalignement. Le projet consiste à déplacer l'entrée ouest des environs des sources thermales jusqu'à son emplacement actuel. Le gouvernement prend possession des prés Crook's. Le Mt. Farnham Bungalow Camp est construit.
Années 60 La plupart des bâtiments et du développement aux sources thermales Radium Hot Springs sont effacés dans l'espoir de ramener le secteur à un état davantage naturel.
1962 Le nouveau bâtiment d'administration du parc est terminé et occupé. Le terrain de camping Red Rock est fermé. Le terrain de camping Redstreak est ouvert au public.
1964 Un énorme tremblement de terre se produit en Alaska et embrouille les eaux des sources thermales pendant une dizaine de jours. La température de l'eau passe de 45 o C à 39 o C pour un moment.
1965 Les travaux de reconstruction de l'autoroute Banff-Windermere sont achevés jusqu'à la limite du parc. La partie inférieure du canyon Sinclair est élargie et le ruisseau est contenu dans un tunnel en béton, sous la route. Le tunnel Iron Gates est construit. La nouvelle auberge Radium Hot Springs Lodge est construite et ouvre ses portes.
1967-68 Des travaux de rénovation en profondeur sont en cours aux sources thermales, notamment le retrait de l'ancienne piscine et l'installation d'un système de collecte pour toutes les sources d'eau chaude.
1968 Un feu rase 2 500 hectares à Vermilion Pass.
1973 Dernière année d'ensemencement de la truite dans les plans d'eau du parc.
1983 On constate pour la première fois que des saumons kokanee fraient dans la rivière Kootenay. Ils ont traversé en amont le réservoir Koocanusa, à la frontière entre le Montana et la Colombie-Britannique.
1985 Le site du patrimoine mondial des parcs des Rocheuses canadiennes est créé. Il englobe les parcs nationaux Banff, Jasper, Kootenay et Yoho. En 1990, les parcs provinciaux du Mont-Hamber, du Mont-Robson et du Mont-Assiniboine ont été rajoutés.La cérémonie de réinauguration du parc est tenue à Kootenay Crossing. Une capsule historique est dévoilée.
1988 La Loi sur les parcs nationaux est modifiée pour faire de l'intégrité écologique la priorité dans la planification des activités des parcs.
1992 Sur le sentier du terrain de camping Redstreak, le parc de la paix Lieu-du-Silence est commémoré.
1994 La responsabilité de Parcs Canada passe du ministère de l'Environnement au ministère du Patrimoine canadien. D'importants travaux de recherche sur les ours sont entamés des deux côtés de la Ligne de partage des eaux. Cette étude quinquennale est réalisée en collaboration avec les gouvernements provinciaux.
1999 Parcs Canada devient l'Agence Parcs Canada, un organisme de service spécial du gouvernement fédéral qui relève directement de la ministre du Patrimoine.
2001 La Loi sur les parcs nationaux du Canada (LPNC) est proclamée le 19 février 2001
La LPNC stipule que « la préservation ou le rétablissement de l'intégrité écologique, par la protection des ressources naturelles et des processus écologiques sont la première priorité du ministre pour tous les aspects de la gestion des parcs. »