Quoi de neuf

Participer à une d'orientation Gwaii Haanas à Vancouver ou Sidney, en C-B en mars 2017

Explorez les liens d’interdépendance qui unissent la terre, la mer et les humains dans la réserve de parc national, la réserve d’aire marine nationale de conservation et le site du patrimoine haïda Gwaii Haanas.

Explorez les liens d’interdépendance qui unissent la terre, la mer et les humains dans la réserve de parc national, la réserve d’aire marine nationale de conservation et le site du patrimoine haïda Gwaii Haanas.

Cette séance d’orientation est obligatoire afin de pouvoir visiter Gwaii Haanas. Cette séance, habituellement tenue à Skidegate au cœur de Haida Gwaii, vous permettra d’accéder à la région par bateau directement de la cote continentale après avoir fait vos réservations.

Pour en savoir plus sur les séances d’orientation, n’hésitez pas à communiquer avec Anna Maria Husband au 250-559-6322 ou à annamaria.husband@pc.gc.ca

Nouveau chalet des gardiens de Haida Gwaii à SGang Gwaay!

Haida Gwaii Watchmen Cabin at SGang Gwaay

Par une journée ensoleillée de la fin du mois de juin 2016, une corde de cèdre a été coupée pour inaugurer un nouveau chalet pour les gardiens de Haida Gwaii à SGang Gwaay Ilnagaay. Le nouveau chalet de style traditionnel haïda de 1000 pieds carrés en cèdre rouge remplace dorénavant le chalet initial chargé de souvenirs qui avait été construit en 1980.

L’ouverture a eu pour témoins un petit groupe de personnes représentant : Le Conseil des chefs héréditaires, les membres élus au Conseil de la Nation haïda, les membres élus au conseil de bande de Skidegate, les gardiens de Haida Gwaii, les membres de l’équipe de Parcs Canada à Gwaii Haanas, les entrepreneurs locaux qui ont construit le chalet, entre autres personnes.

SGang Gwaay a été redécouvert dans les années 1970 par Richard Wilson, surnommé Captain Gold. Captain Gold a parlé du travail des bénévoles visant à protéger les vieux villages situés au sud de l’archipel et les débuts du programme des gardiens de Haida Gwaii.

La bénédiction cérémonielle du chalet par l’Aîné Elder Gladys Vandal de même que la signature des Haïdas avait pour motif de garantir que l’abri commence à s’imprégner de ses propres souvenirs. Rendez visite aux gardiens de Haida Gwaii à SGang Gwaay chaque année de mai à septembre et humez la délectable odeur de cèdre dans le nouveau chalet.

Autre franc succès du programme SGin Xaana Sdiihltl’lxa

Grâce au programme SGin Xaana Sdiihltl’lxa, le rétablissement des populations d’oiseaux marins se poursuit à Gwaii Haanas. Le projet Retour des oiseaux nocturnes - collaboration entre le Conseil de la nation Haïda, Parcs Canada et certains intervenants clés dont la Island Conservation, la Coastal Conservation, la National Fish and Wildlife Federation, le Conseil des fiduciaires le Conseil des fiduciaires Lukenbach et la Laskeek Bay Conservation Society. En mai 2016, les îles Murchison et Faraday ont été déclarées exemptes de rats, tandis que les îles Arichika l’ont été en 2013.

« Nous sommes enthousiastes à l’idée de mettre en œuvre notre prochain projet de restauration des écosystèmes dans ces îles et de voir ce que l’avenir réserve aux humains, aux oiseaux chanteurs ainsi qu’aux cèdres », affirme Robert Bennett, membre du Conseil de gestion de l’archipel.

Dans le cadre des efforts destinés à la dératisation permanente des îles visées par le programme SGin Xaana Sdiihltl’lxa les membres de l’équipe de Gwaii Haanas poursuivent leur collaboration avec les plaisanciers pour distribuer des trousses à dissection et envoyer dans ces îles des chercheurs dans le but d’étudier la génétique des populations de rats dans l’ensemble le l’archipel Haida Gwaii. En étudiant les arbres généalogiques et les flux migratoires des rats, les membres de l’équipe de Gwaii Haanas pourront assurer la dératisation permanente des îles Murchison, Faraday et Arichika et planifier les prochaines étapes de conservation. Pour en savoir plus au sujet de ce projet captivant, veuillez consulter la page du programme SGin Xaana Sdiihltl’lxa.

Annonce d’améliorations des piscines thermales et de la promenade de bois pour Gandll K’in Gwaay.yaay et SGang Gwaay

Hot pools and boardwalk

Bonnes nouvelles pour les futurs visiteurs de Gandll K’in Gwaay.yaay and SGang Gwaay : En juillet, Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada et Peter Lantin, président du Conseil de la Nation haïda, ont annoncé des investissements dans les infrastructures de plus de 650 000 $ à Gwaii Haanas.

Ces investissements seront destinés à soutenir des projets qui profiteront directement aux Haïdas et à leur utilisation de la région ainsi qu’à la création de nouvelles expériences du visiteur. À titre d’exemple, deux piscines seront construites pour capter les nouveaux débits d’eaux thermales et permettront aux visiteurs de profiter des populaires sources thermales qui s’étaient asséchées lors du tremblement de terre qui secoua Gwaii Hannas en 2012. En outre, les améliorations apportées à la promenade de bois à SGang Gwaay Llnagaay permettront aux gardiens de Haida Gwaii et aux visiteurs d’accéder au lieu historique en toute sécurité tout en protégeant les zones écosensibles et les zones vulnérables d’un point de vue culturel. Ces améliorations rendront également les lieux plus accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Une année phare : Le nombre de visiteurs à Gwaii Hannas a augmenté de 30 %

Chaque année, des milliers de visiteurs choisissent de se rendre dans l’archipel Gwaii Haanas, les îles de beauté, soit en voilier, en kayak, par voie des airs ou en bateau à moteur. Cette année, Gwaii Haanas a accueilli 30 % de plus de visiteurs que l’année dernière alors que plus de 2 800 personnes ont choisi de sillonner les eaux de Haida Gwaii et de rendre visite aux gardiens de ce trésor national. Vous planifiez une visite des lieux l’année prochaine? Que vous souhaitiez vous propulser par la force de vos bras en kayak ou de vous déplacer à toute vitesse d’île en île en zodiac, nombreux sont les moyens de visiter Gwaii Haanas. Ne manquez pas de consulter notre page à l’intention des Voyagistes pour de plus amples renseignements.

Nouveau projet de restauration forestière dans le détroit Juan Perez

S’il vous est arrivé de visiter Gwaii Haanas, il y a de bonnes chances que vous ayez vu un cerf de Sitka. Ces cerfs, en apparence inoffensifs, sont une espèce introduite et envahissante portant atteinte, par un broutage excessif, non seulement aux zones intertidales et aux forêts, mais aussi à des espèces végétales et arbustives et à des essences d’importance culturelle. En d’autres mots, les cerfs introduits et envahissants constituent une des menaces les plus graves à la santé des écosystèmes à Gwaii Haanas.

À compter du printemps prochain, Parcs Canada et la nation Haïda ainsi que d’autres partenaires se lanceront dans un un projet de restauration des écosystèmes à grande échelle à Gwaii Haanas intitulé Llgaay gwii sdiihlda - - Rétablir l’équilibre. Le projet a pour objectif le rétablissement des espèces végétales naturelles et traditionnelles décimées par le broutage de cerfs pendant de nombreuses années. Les cerfs de Sitka seront éradiqués dans six îles : Ramsay, Faraday, Murchison, Hotspring et House ainsi que dans les îles Bischof, afin de favoriser la régénération des plantes et des animaux et de pérenniser leur usage traditionnel par les Haïdas.

« Les espèces introduites envahissantes constituent la principale menace à l’intégrité culturelle et écologique de Gwaii Haanas », affirme Ernie Gladstone, membre du CGA et directeur de l’unité de gestion de Gwaii Haanas. « L’éradication des cervidés dans le cadre de l’initiative Llgaay gwii sdiihlda (Rétablir l’équilibre) au printemps prochain nous aidera à atteindre nos objectifs de conservation à long terme ».

L’initiative Rétablir l’équilibre aura lieu au printemps prochain dans cinq îles différentes afin de donner suite aux précieux efforts déployés dans le cadre des projets SGin Xaana Sdiihltl’lxa (Retour des oiseaux nocturnes) and Yahguudang dlljuu (un geste empreint de respect) visant à restaurer la flore et la faune dans certaines îles du détroit de Juan Perez. Pour en savoir plus à ce sujet Llgaay gwii sdiihlda, cliquez ici.