Quoi de neuf

Le gouvernement Harper annonce de nouveaux investissements dans divers lieux de Parcs Canada à Haida Gwaii et à l'intérieur de la Colombie-Britannique

Bob Zimmer, député de Prince George  Peace River, au nom de l’honorable Leona Aglukkaq, ministre de l’Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, a annoncé aujourd'hui des investissements de 2,5 millions de dollars dans les infrastructures de plusieurs lieux de Parcs Canada situés à Haida Gwaii et à l'intérieur de la Colombie-Britannique.

Communiqué de presse

Le gouvernement du Canada et la Nation haïda remettent en état l’habitat de certains oiseaux de mer

Oisillon de guillemot à cou blanc Oisillon de guillemot à cou blanc
© Parcs Canada

Après des années de dévastation causée par l’introduction du rat, une espèce envahissante, l’île Arichika, autrefois une colonie d’oiseaux de mer très productive et une importante ressource culturelle, est de nouveau exempte de rats.

L’écosystème se remet grâce à un projet lancé par la Nation haïda et le gouvernement du Canada en collaboration avec des partenaires d’autres pays ayant l’expérience de la remise en état d’îles et de l’éradication d’espèces envahissantes.

Les espèces envahissantes constituent la principale menace pour le patrimoine écologique et culturel de la réserve de parc national, de l’aire marine nationale de conservation et du site du patrimoine haïda Gwaii Haanas.

D’après le savoir traditionnel, l’île Arichika abritait autrefois une population importante de guillemots à cou blanc (SGin Xaana ou oiseau nocturne dans la langue des Haïdas), une importante source saisonnière de nourriture pour la Première Nation.

« La protection des espèces en péril est une grande priorité pour Parcs Canada. Grâce à des initiatives comme celle-ci, nous obtenons des résultats mesurables sur le plan de la conservation qui appuient le Plan de conservation national. L’élimination du rat sur l’île Arichika est un bon exemple d’action concertée entreprise en collaboration par la Nation haïda, le gouvernement du Canada et nos autres partenaires. »

Ernie Gladstone, directeur de l’unité de gestion de Gwaii Haanas.

SGin Xaana Sdiihltl’lxa : Retour des oiseaux nocturnes

Communique

Kii.ngaay - Examen rétrospectif 

 Du Conseil de gestion de l’archipel de Gwaii Haanas Du Conseil de gestion de l’archipel de Gwaii Haanas © Parcs Canada / C. Johnson

Au nom du Conseil de gestion de l’archipel de Gwaii Haanas, nous avons le plaisir de présenter ces histoires tirées de la réserve de parc national, de la réserve d’aire marine nationale de conservation et du site du patrimoine haïda Gwaii Haanas.

Depuis les nouveaux investissements ciblant le site patrimonial de SGang Gwaay jusqu’au travail auprès de jeunes à la baie Swan en passant par la recherche sous-marine d’artéfacts culturels, l’équipe de Gwaii Haanas a connu un autre année mémorable.

Veuillez lire nos aventures en Kii.ngaay - Examen rétrospectif de 2014 (PDF, 0.98 Mo). 

N’hésitez pas à diffuser ce rapport d’examen annuel, chez vous ou au sein de votre organisation, et faites-nous part de vos réflexions par téléphone (1-877-559-8818) ou par courriel.

Nous espérons que vous avez « aimé » notre page Facebook, car cela vous permettra de rester au fait de tout ce qui se passe à Gwaii Haanas!

Nous nous réjouissons à la perspective d’une nouvelle excellente année à Gwaii Haanas, les « îles de beauté ».

2015 Planifiez votre visite

 2015 Planifiex votre visite pdf 8,3 Mo © Parcs Canada

Commencez à planifier votre voyage au Gwaii Haanas cette année!

Téléchargez le guide  2015 Planifiez votre visite (PDF, 8,3 Mo). 


Vingt meilleures destinations de voyage au monde pour l’année 2015

Gwaii Haanas © Parks Canada

Haida Gwaii, y compris Gwaii Haanas, a été nommée l’une des vingt meilleures destinations de voyage au monde pour l’année 2015. Le silence, les gardiens de Haida Gwaii, les forêts denses aux cèdres imposants, les plages aux mollusques qui projettent de l’eau, le site du patrimoine mondial de l’UNESCO SGang Gwaay, les corbeaux, les aigles et les oiseaux chanteurs sont tous indiqués dans l’article de décembre 2014 du National Geographic Traveller.

Gwaii Haanas s’est également classée parmi les finalistes de la catégorie Sense of Place (esprit des lieux) dans le cadre du programme World Legacy Awards (prix du patrimoine mondial) de National Geographic. Les prix seront remis aux lauréats en mars 2015, à l’occasion de l’ITB Berlin, le plus important salon du tourisme au monde. Nous nous croisons les doigts.

Merci à National Geographic!


La ministre Aglukkaq annonce la recherche de sites archéologiques sous-marins et d’épaves à Gwaii Haanas

Le Lady Washington à S Gang Gwaay en 1791
Le Lady Washington à SGang Gwaay en 1791. Venu faire le commerce avec les Haïdas, il repartit avec une cargaison de peaux de loutre de mer. L’Ino était un navire de même gréement et de même jauge, et il transportait un équipage d’à peu près 22 personnes Image reproduite avec l’aimable autorisation de Gordon Miller

L’honorable Leona Aglukkaq, ministre de l’Environnement et ministre responsable de Parcs Canada et Kil tlaats’gaa, Peter Lantin, président de la nation Haïda, ont annoncé aujourd’hui le lancement d’un passionnant projet d’archéologie sous-marine dirigé par Parcs Canada qui aura pour objectif la recherche de divers sites archéologiques sous-marins et, pour la première fois, des restes d’épaves historiques dans la région de Gwaii Haanas.

Cette recherche fait suite à des années de travail effectué par Parcs Canada et divers partenaires pour explorer, étudier, protéger et présenter au public le riche patrimoine archéologique de la région.

Plus d'informations

L’activité thermique s’intensifie à l’île Hotspring

L’activité thermique s’intensifie à l’île Hotspring
L’activité thermique s’intensifie © Parcs Canada

Le personnel de Gwaii Haanas s’est rendu récemment à Gandll K’in Gwaay.yaay (île Hotspring). Il a constaté que l’écoulement et la température de l’eau ont augmenté et que l’activité thermique s’est intensifiée, atteignant un niveau non égalé depuis le tremblement de terre de 2012.

Plus d'informations