Camping

Camping sur la plage
Camping sur la plage © Parcs Canada / N. Osborne

Rien n’égale l’impression d’être la première personne à visiter un lieu encore inexploré. C’est l’expérience que vous vivrez à Gwaii Haanas.

Il suffit d’accoster sur une plage pour qu’elle devienne la vôtre pendant une nuit. Gwaii Haanas n’a pas de terrain de camping officiel, mais il renferme un grand nombre de petites plages de galets, de côtes sablonneuses et de caps.

Laissez chaque endroit tel que vous l’avez trouvé, pour que tous les visiteurs puissent faire l’expérience de la nature sauvage. Tâchez de rester hors de portée de vue et de voix des autres groupes.

Fermetures

Certains secteurs sont frappés d’une interdiction d’accès ou fermés au camping de façon temporaire ou permanente.

Voici quelques consignes à suivre pour réduire au minimum votre « empreinte » :

Petits groupes
  • Il ne peut y avoir sur le rivage plus de 12 personnes d’un même groupe à portée de vue et de voix des autres groupes. Cette restriction vise à réduire les impacts des visiteurs et à préserver le caractère sauvage de l’expérience.
Emplacement
  • Dans la mesure du possible, campez sur le sable ou la roche au-dessus de la laisse de marée haute afin de réduire au minimum votre impact sur la végétation. Pour les rassemblements et la cuisine, choisissez un endroit où vous risquez peu d’endommager la végétation du littoral.

  • Campez loin de l’embouchure des cours d’eau, en particulier pendant la fraye du saumon (à compter de la mi-août).
Feux de camp, cuisine et vaisselle


Une cuisine sur la plage © Parcs Canada / Barb Johnston

  • Servez-vous d’un réchaud portatif pour faire la cuisine.

  • Faites votre feu de camp sous la laisse de marée haute, à l’écart du bois de grève. Alimentez votre feu avec du bois de grève et non avec des branches du sous-étage. Faites-le brûler jusqu’à ce que le bois soit réduit en cendres et contenez-le pour que la prochaine marée puisse en effacer les traces.

  • Enlevez le charbon et éparpillez les roches utilisées pour faire votre foyer. Évitez de mélanger les cendres au sable et au gravier, car les marées mettront plus de temps à les emporter. Lavez votre vaisselle dans l’océan avec du savon biodégradable et utilisez du sable pour récurer.

  • Immédiatement après avoir mangé, faites brûler les restes de nourriture ou emballez-les convenablement pour les remporter. Jetez les déchets de poisson à la mer. Les ours et les autres animaux sont vite attirés par les restes de nourriture, même lorsqu’ils sont enfouis. Les déchets de cuisine éliminés de façon inappropriée peuvent créer une situation dangereuse pour le campeur suivant.
Rangement de la nourriture
Réduction des déchets
  • Réduisez la quantité de déchets que vous produisez. Planifiez vos repas de manière à éviter d’avoir à vous débarrasser d’une grande quantité de nourriture non consommée.

  • Choisissez des emballages légers, compacts et réutilisables.

  • Remportez tous vos déchets. Faites brûler le papier hygiénique et le papier à votre emplacement de camping. Abstenez-vous cependant de faire brûler des boîtes de conserve, du papier d’aluminium ou du plastique ou de jeter quelque ordure que ce soit dans l’océan.
Toilette
  • Servez-vous de la « chasse intertidale ». Faites vos besoins le plus près possible de la laisse de marée et recouvrez vos fèces d’une grosse pierre pour éviter que les autres visiteurs n’y enfoncent le pied. Les microorganismes du sol marin décomposent efficacement les excréments.

  • Si vous n’avez pas le choix, vous pouvez aller vous soulager dans la forêt. Creusez un petit trou de 20 cm de profondeur à l’écart des sentiers tracés par les animaux et à au moins 100 m de toute source d’eau. Enfouissez les déchets complètement avec de la terre. N’enterrez jamais de papier hygiénique ou de produits d’hygiène féminine. Traitez les produits d’hygiène féminine comme des déchets et remportez-les.

  • Utilisez de petites quantités de savon biodégradable pour vous laver. Choisissez un endroit situé près de l’embouchure d’un ruisseau, en aval de tout lieu où des visiteurs recueillent de l’eau pour la boire.
Un ours dans la zone intertidale
© Parcs Canada / C. Bergman
Respect
  • La plupart des lieux que les visiteurs jugent convenables pour le camping sont utilisés de tout temps par les Haïdas. Ces endroits revêtent une grande valeur écologique, spirituelle et archéologique.

  • Traitez chaque aire de camping comme un site archéologique. Abstenez-vous de creuser dans les tumulus de débris ou de perturber les ressources historiques par d’autres moyens.

  • Prenez les précautions nécessaires au pays des ours.
Avant de quitter votre aire de camping
  • Démantelez le mobilier de plage. Replacez les souches et les roches dans des positions aléatoires.

  • Ramassez tous les déchets qui traînent, y compris les objets minuscules, comme les attaches, les morceaux de papier et les piquets de tente.
Mise en Garde

Si un employé de Gwaii Haanas trouve un emplacement de camping où des provisions, des articles de toilette, des déchets ou d’autres objets susceptibles d’attirer la faune sont laissés sans surveillance, il les mettra en sécurité dans un arbre près du campement. L’employé laissera une note aux campeurs et leur rendra visite plus tard dans la journée pour s’assurer qu’ils comprennent l’importance de garder ces objets hors de portée des animaux sauvages.