Réserve de parc national des Îles-Gulf

Relevés des huîtriers de Bachman

Vue d'ensemble | Herbiers de zostèreBivalves | Oiseaux chanteurs | Huîtriers de Bachman

Huîtrier de Bachman adulte portant des bagues aux pattes et sac à dos contenant un émetteur radio. Huîtrier de Bachman adulte portant des bagues aux pattes et émetteur radio.
© Parcs Canada, 2006

Il y a quelques années, les parcs nationaux du Pacifique se sont associés à la Pacific Wildlife Foundation (en anglais seulement), à BC Parks et à la Laskeek Bay Conservation Society pour recenser les populations d’huîtriers de Bachmann dans les trois parcs côtiers. Parcs Canada poursuit actuellement ses travaux de surveillance de l’espèce, au moyen de protocoles de relevé uniformisés qui peuvent être évalués aux échelons local, régional et mondial. L’huîtrier de Bachmann (Haematopus bachmani) est un oiseau de rivage longévif de grande taille dont la population mondiale s’élève à 10 000 individus. On le trouve en faible densité le long de la côte du Pacifique, depuis les îles Aléoutiennes jusqu’à la Basse-Californie. Il se nourrit de macro-invertébrés de la zone intertidale tels que les patelles et les moules.

Les populations d'huîtriers de Bachmann sont sensibles aux perturbations naturelles et humaines parce qu'elles occupent une bande étroite de terrain riverain. Parmi les menaces qui les guettent figurent la prédation des œufs et des jeunes par les prédateurs indigènes et introduits; l'expansion des infrastructures sur la côte; les perturbations humaines (p. ex. abandon induit du nid, piétinement de nids); les sillages laissés par les embarcations, surtout lorsqu'ils se produisent en marée haute, et les effets à grande échelle comme la contamination attribuable aux déversements d'hydrocarbures et les changements climatiques à l'échelle de la planète.

Indicateur important de la santé des communautés des zones intertidales rocheuses, l'huîtrier de Bachmann fait partie du programme de surveillance de l'intégrité écologique de Parcs Canada. Parcs Canada fait en ce moment le relevé des populations et effectuent des travaux de recherche connexes en collaboration avec des organismes de la Colombie-Britannique, de l'Alaska, de Washington, de l'Oregon et de la Californie de même qu'avec la Pacific Wildlife Foundation et la Laskeek Bay Conservation Society. Le Plan d'action de conservation de l'huîtrier de Bachmann (en anglais seulement) oriente nos efforts en vue d'approfondir nos connaissances au sujet de la survie des adultes et des jeunes hors du nid, de la taille et des tendances de la population régionale, des déplacements saisonniers des individus et du mélange des populations.

Nid d'huîtrier de Bachmann type avec deux œufs et un oisillon. Les nids sont sensibles au piétinement. Nid d'huîtrier de Bachmann avec deux œufs et un oisillon.
© Parcs Canada, 2006

Depuis 2005, nous avons assisté à une croissance du nombre de couples d’huîtriers nicheurs, et, depuis 2009, le nombre est demeuré plus ou moins stable. C’est là une excellente nouvelle étant donné que le manque d’habitat qui convient à la nidification constitue probablement un facteur limitatif pour l’espèce, ce qui fait ressortir l’importance et la vulnérabilité des aires de nidification. Il est donc d’autant plus important pour la conservation de l’huîtrier de protéger les îlots qui servent à la nidification, et de prendre des mesures de conservation dans le parc.

Jeune huîtrier de Bachmann bagué. Jeune huîtrier de Bachmann bagué.
© Parcs Canada, 2006

En 2007, le domaine de recherche s’est élargi pour se pencher sur les déplacements d'une population à l'autre et de l'habitat hivernal à l'habitat estival. Nous avons posé une bague de couleur à la patte de certains oiseaux dans chacun des secteurs, ce qui nous a permis de suivre leurs déplacements saisonniers, d'évaluer leur fidélité aux aires de nidification de même que la dispersion entre les populations (tableau 1). En plus des bagues, nous utilisons également des appareils de repérage par satellite et par radio dans le parc national Pacific Rim et en Alaska pour recueillir des données plus approfondies sur le déplacement des oiseaux. Les recherches sur l'huîtrier de Bachmann se poursuivent – de nouveaux renseignements seront disponibles prochainement.

Nous aimerions avoir votre collaboration et votre aide pour suivre les déplacements des oiseaux bagués. Si vous en apercevez un, veuillez prendre en note l'information pertinente (couleur de la bague et emplacement; coordonnées géographiques, etc.) et communiquer avec le Bureau de baguage des oiseaux sans frais au 1 800 327-2263 (1 800 327 BAND) ou par courriel au www.ec.gc.ca.

Tableau 1

RégionCouleur des bagues
Gwaii Haanas et Haida Gwaii Orange ou bleu foncé (patte gauche)
Pacific Rim et baie Clayoquot Blanc/lettres noires (patte droite)
Îles Gulf Orange/lettres noires (patte droite)
Côte sud, partie continentale Jaune/lettres noires (patte droite)
Oregon/Washington Rouge (lettres blanches)


 N. B. : Vous avez besoin du logiciel Adobe Acrobat Reader pour lire la version PDF.

Si vous n'avez pas accès au site de téléchargement d'Adobe, vous pouvez télécharger le logiciel Acrobat Reader d'une page accessible.

Si l'accessibilité à un document PDF pose un problème, vous pouvez convertir le fichier en format texte HTML ou ASCII en utilisant l'un des services d'accès offerts par Adobe (en anglais seulement).