Réserve de parc national des Îles-Gulf

Carte

Carte et information (version imprimable - PDF : 2,7 Mo)

Baie Bennett | Baie Shingle | Îlot Blunden | Île Brackman | Île Cabbage | Îles Channel et Îlots Adjacents | Île D'Arcy | Les Îles Extérieures | Georgeson Island | Lac Greenburn | Isle-de-Lis (Île Rum) | The Îlots | Baie James et Anse Selby | Loretta's Wood | Ruisseau Lyall | Île Mayne | Terrain de Camping McDonald | Mont Norman/Beaumont | Mont Warburton Pike | Aire de Fréquentation Diurne de la Baie Narvaez | Les Îles Penders | Pointe East | Pointe Georgina | Pointe Portlock | Île Prevost | Île Portland | Terrain de Camping Prior Centennial | Roesland/Lac Roe | Île Russell | Île Saturna | Flèche Sidney (Île Sidney) | Aire de Fréquentation Diurne de la Pointe Taylor | Aire de Fréquentation Diurne de l'Île Tumbo | Aire de Fréquentation Diurne de l'Anse Winter

BAIE BENNETT

Baie Bennett

Les terres que possède la réserve de parc national des Îles-Gulf à la baie Bennett sont situées sur la rive de l'île Mayne qui donne sur le détroit de Georgia. Elles réunissent un milieu naturel, un secteur riverain intact et l'une des plus belles plages de sable de toutes les îles Gulf. Cette magnifique péninsule, nommé pointe Campbell, comporte des vestiges d'une forêt ancienne et un sentier; de la pointe, les visiteurs ont une vue exceptionnelle sur l'île Georgeson. Les kayakistes qui longent les rives nord-est des îles Gulf extérieures choisissent souvent de mettre leur embarcation à l'eau à la baie Bennett.


BAIE SHINGLE

Baie Shingle, île Pender nord

Cette propriété côtière, nouvellement acquis, se trouve en aval du lac Roe, et communique avec des terres actuelles du parc. Elle englobe plus de 335 mètres de littoral. Le terrain consiste principalement en une plage offrant une vue sur le passage Captain et les îlots avoisinants et renferme une petite cascade d’eau, un marais, un ruisseau et un étang artificiel. Cette propriété abrite les ruines d’une usine de transformation du poisson qui a été exploitée par intermittence pendant plus de 30 ans entre 1927 et 1959. Elle jouait un rôle important dans l’économie locale et employait de 15 à 20 travailleurs, principalement des résidents de l’île Pender. L’usine était appuyée par le magasin et la station-service de Roesland.



ÎLOT BLUNDEN

Îlot Blunden

Préservé par son inaccessibilité, l'îlot Blunden, situé au large de la pointe Teece (île Pender Sud), est relativement intact. On y trouve la végétation propre aux falaises côtières, notamment des arbousiers, des chênes de Garry et des peuplements anciens de Douglas taxifoliés. L'îlot ne présente aucune trace d'invasion par des espèces exotiques. L'écosystème fragile de cet îlot bénéficie du degré le plus élevé de protection de tous les secteurs de la réserve de parc national; accès autorisé seulement.


ÎLE BRACKMAN

Île Brackman

Les terres de cette île ont été données à la réserve de parc national par The Nature Trust of British Columbia. Réserve écologique depuis 1989, l'île est unique puisqu'elle n'a jamais servi de pâturage pour le bétail, n'a jamais été habitée et qu'on n'y a jamais fait d'exploitation forestière. On y trouve de petites enclaves de forêt ancienne, dont certains arbres ont jusqu'à 250 ans, et treize espèces végétales rares y ont été recensées. L'île bénéficie du degré le plus élevé de protection de tous les secteurs de la réserve de parc national; accès autorisé seulement.


ÎLE CABBAGE

Île Cabbage

Les marais et les peuplements de chênes de Garry, d'arbousiers et de Douglas taxifoliés que l'on trouve sur cette île sont parmi les zones humides et les groupements végétaux des îles Gulf qui sont demeurés les plus près de l'état naturel. Il s'agit d'un site de nidification important pour l'huîtrier de Bachman et le pygargue à tête blanche. Les huîtriers sont particulièrement sensibles aux perturbations causées par les chiens et les humains qui marchent le long de la rive; changez de cap ou accostez plus loin si vous apercevez des huîtriers sur la plage. Accès par bateau seulement, 5 emplacements de camping sauvage, toilettes à compostage et aucune source d'eau potable.


ÎLES CHANNEL ET ÎLOTS ADJACENTS

Îles Channel et Îlots Adjacents

Les îles Channel, situées dans le passage Captain, constituent d'importantes échoueries pour les phoques et les otaries, en plus d'abriter des sites de nidification utilisés par diverses espèces d'oiseaux. Ces îlots servaient de point de repère aux Autochtones qui naviguaient entre les principales îles; ils y chassaient également les mammifères marins et y récoltaient des mollusques, des anatifes, des chitons et des oursins. Les îlots Red, l'îlot Bright et l'îlot Hawkins, situés tout près de l'île Prevost, arborent des falaises côtières relativement intactes, ainsi que des régions boisées de chêne de Garry et d'arbousiers. Les écosystèmes fragiles de ces îles bénéficient du degré le plus élevé de protection de tous les secteurs de la réserve de parc national; accès autorisé seulement.


ÎLE D'ARCY

Île D'Arcy

Dotée de nombreuses anses, de plages de galets et d'une forêt d'arbousiers et de Douglas taxifoliés, l'île D'Arcy est de toute beauté. Elle recèle également une histoire tragique, puisqu'on y a envoyé, à la fin du XIX e siècle et au début du XX e siècle, les immigrants chinois touchés par la lèpre. Les Premières nations possèdent un lien de longue date avec cette petite île, qu'ils utilisaient principalement à des fins religieuses. Pour éviter d'endommager l'habitat fragile ou de perturber des ressources culturelles, ne campez qu'aux endroits désignés. Accès par bateau seulement et aucune source d'eau potable. Tables de pique-nique, 7 emplacements de camping et toilettes sèches.


LES ÎLES EXTÉRIEURES

Les Îles Extérieures

Les îles extérieures, qui donnent sur les eaux libres du détroit de Georgia, constituent le dernier bastion séparant les îles Gulf de la métropole urbaine qui les surplombe du côté nord, au-delà du détroit. Les îles sont entourées, le jour, par la silhouette des gratte-ciel et, la nuit, par les lumières étincelantes de la grande ville située sur la partie continentale de la Colombie-Britannique. Elles offrent ainsi un contraste impressionnant : si proches, et pourtant si loin du grouillement de la vie moderne.

Les îles extérieures ont toujours revêtu une grande importance pour les personnes qui se déplacent sur les eaux de la mer intérieure des Salish. Les Premières nations en faisaient le point de départ de leurs voyages en eaux libres vers le fleuve Fraser. De la même façon, les mineurs qui partaient vers les champs aurifères de l'intérieur de la Colombie-Britannique faisaient de l'île Mayne leur dernier arrêt; c'est d'ailleurs de là que tire son nom la baie Miners.

Les nombreux petits îlots situés parallèlement aux îles Mayne et Saturna assurent la subsistance d'une abondance de créatures marines et de sauvagine. À une autre époque, les Autochtones fabriquaient des filets d'orties et les tendaient dans les passages étroits séparant les îlots afin d'intercepter la sauvagine pendant les migrations. Ils pêchaient la morue et récoltaient ses œufs dans les eaux peu profondes. La pêche au hareng a joué un rôle de premier plan dans la culture des Premières nations. La pêche obéissait à un rituel nécessitant beaucoup d'adresse; en effet, les pêcheurs, à bord de canots, inséraient dans l'eau un râteau dont l'extrémité comportait de nombreuses aiguilles faites d'os. D'un geste rapide et gracieux, ils enfilaient le hareng sur les aiguilles.

L'île Saturna a été et demeure toujours un endroit important et particulier pour les Premières nations. On y trouvait autrefois de riches villages permanents, surtout sur les rives est et ouest des passages. Les gens y vivaient dans de grandes maisons de cèdre; certains des poteaux corniers qui les soutenaient sont encore debout.


ÎLE GEORGESON

Île Georgeson

L'île Georgeson est constituée d'une superbe crête de grès, revêtue d'une forêt ancienne composée de Douglas taxifoliés, d'arbousiers et de chênes de Garry. L' accès autorisé seulement en raison de son écosystème fragile.


LAC GREENBURN

Lac Greenburn

Une propriété de 69 hectares entourant le lac Greenburn, sur l'île Pender Sud, a été ajoutée à la réserve de parc national au printemps de 2004. L'automne dernier, 49,4 hectares supplémentaires ont également été acquis au sud de cette propriété. Les lacs sont rares dans les îles Gulf. Le lac Greenburn et ses terres humides sont essentiels à l'alimentation des rares sources d'eau de l'île. Cette propriété présente aussi une importance pour sa faune et sa flore, et elle renferme des enclaves de l'écosystème du chêne de Garry, en voie de disparition. Des études sont en cours au sujet du lac et de ses terres humides. Les visiteurs peuvent faire une randonnée le long de l'ancien chemin d'accès, qui mène à ce lac pittoresque entouré d'escarpements élevés. Il n'y aucune installation au lac. Emportez de l'eau potable. La pêche y est interdite.


ISLE-DE-LIS (ÎLE RUM)

Isle-de-lis (Île Rum)

Cette petite île arbore une forêt composée de Douglas taxifoliés et d'arbousiers, des falaises côtières ainsi qu'une végétation reflétant le climat méditerranéen chaud de la région sud des îles Gulf (dont un cactus, la raquette à crins blancs). Le sentier qui fait le tour de l'île a vue sur la pointe Tom, fréquentée par des phoques et des loutres, ainsi que sur le détroit de Haro et les îles San Juan. L'île Rum tire son nom du rôle qu'elle a joué à l'époque de la prohibition, alors qu'on y cachait des boissons alcoolisées. Les kayakistes aiment bien passer la nuit sur cette île dans le cadre d'excursions de plusieurs jours, mais assurez-vous d'arriver tôt dans la journée vu le nombre limité d'emplacements de camping (3 emplacements). L'île Rum est reliée à l'île Gooch par une plage de gravier; c'est là le meilleur endroit où débarquer en kayak. L'île Gooch est une propriété privée; évitez d'y entrer. Accès par bateau seulement, toilettes sèches et aucune source d'eau potable.


LES ÎLOTS

Les Îlots

Un certain nombre de petites îles et d'îlots parsèment la région. Les écosystèmes qu'ils abritent sont fragiles et peuvent facÎlement être perturbés. On y trouve d'importantes échoueries pour les mammifères marins et des sites de nidification cruciaux pour les oiseaux de mer, dont certaines espèces sont menacées ou en voie de disparition. Les visiteurs doivent faire preuve de discernement lorsqu'ils s'approchent de ces îlots, et respecter les lignes directrices pour l'observation de la faune. Certains îlots de la région font partie de la réserve de parc national des Îles-Gulf; il s'agit de l'îlot Dock, des îlots Isabella, de l'île Imrie, de l'île Grieg, de l'île Reay, de l'île Little Group, des rochers Sallas et des rochers Unit. Les écosystèmes qui se trouvent dans ces îles et îlots bénéficient du degré le plus élevé de protection de tous les secteurs de la réserve de parc national; il s'agit d'aires de preservation spéciale et l'accès y est par permission seulement, à l'exception de l'îlot Dock, où vous pouvez débarquer pour passer la journée sur le rivage ou, si vous faites une longue excursion en kayak, prendre un peu de répit. On n'y trouve cependant aucun service et le camping y est interdit. Préparez votre itinéraire en fonction des îles suivantes du secteur, où le camping est autorisé : île D'Arcy, île Portland, île Rum, flèche Sidney et île Salt Spring (parc provincial Ruckle).


BAIE JAMES ET ANSE SELBY

Baie James et Anse Selby

La baie James et l'anse Selby sont situées à l'extrémité nord de l'île Prevost, sur le chenal Trincomali, et sont accessibles uniquement par bateau. Les terres du parc forment une pointe étroite adjacente à une anse profonde. Le littoral de cette dernière varie énormément, des falaises abruptes du secteur donnant sur le chenal Trincomali aux rochers s'élevant en pente douce près de la pointe Peile, en passant par une plage de gravier à la baie James. Ce terrain de camping est très fréquenté par les kayakistes; l'anse Selby offre un bon mouillage.


LORETTA'S WOOD

Loretta's Wood

La réserve de parc national a récemment obtenu de l'Islands Trust Fund la propriété de Loretta's Wood, qui possède des ressources écologiques de grande qualité. On trouve en effet dans cette réserve naturelle de 38,7 ha quatre communautés végétales rares ou en voie de disparition dans la province, une communauté végétale vulnérable et la grenouille à pattes rouges, inscrite sur la liste des espèces préoccupantes du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Loretta's Wood abrite également des zones humides et des écosystèmes herbacés terrestres, qui ont tous deux été recensé dans le cadre de l'inventaire des écosystèmes fragiles, un programme fédéral-provincial. Aucun service ni installation n'y est offert, mais un réseau de sentier devrait y être aménagé plus tard.


RUISSEAU LYALL

Ruisseau Lyall

Un sentier descend de la route de la baie Narvaez jusqu'à l'embouchure du ruisseau Lyall; il traverse en chemin la forêt qui occupe le centre de l'île, et passe par une magnifique chute d'eau. Le ruisseau Lyall est l'un des rares cours d'eau des îles Gulf où l'on trouve toujours du saumon.

Lorsqu'un petit groupe de bénévoles a commencé à restaurer un cours d'eau à saumon sur l'île Saturna il y a plus de dix ans, personne ne pouvait prévoir ce qu'il adviendrait du terrain privé situé le long du ruisseau, ni si les efforts de préservation déployés par ce petit groupe allaient porter fruit.

Le saumon du Pacifique est remarquable pour sa capacité à remonter le cours d'eau où il est né pour frayer. Un pont détruit par une crue et le ponceau qui l'a remplacé empêchaient le saumon kéta de remonter jusqu'au ruisseau Lyall. Piètre sauteur comparativement au saumon coho et à la truite fardée qui partagent ce cours d'eau avec lui, le saumon kéta ne pouvait tout simplement pas remonter jusqu'au lieu de frai. Le saumon kéta aurait pu ne jamais avoir la chance de revoir ce cours d'eau sans les efforts des habitants de l'île Saturna. Avec l'aide de Pêches et Océans Canada, ils ont commencé au début des années 90 à incuber des oeufs de saumon kéta dans le ruisseau Lyall puis à relâcher les jeunes (les alevins) dans l'océan au printemps. En 2002, plus de 400 saumons sont revenus dans le cours d'eau. Les bénévoles les ont aidés, à la main, à passer l'obstacle que constituait toujours le ponceau.

L'intégration en 2003 de la majorité du bassin hydrographique du cours d'eau à la réserve de parc national du Canada des Îles-Gulf a permis l'apport financier et le soutien technique nécessaires à la restauration des lieux. Cette année, les bénévoles de l'île Saturna, Parcs Canada, Pêches et Océans Canada et le ministère des Transports et des Routes de la Colombie-Britannique ont remplacé le ponceau et restauré une partie endommagée du lit du cours d'eau pour lui redonner un état plus naturel. D'autres travaux de restauration sont prévus . Voir l'histoire du ruisseau Lyall .

ÎLE MAYNE

Île Mayne

Environ 900 résidents occupent les 21 km2 de l'île Mayne. De nombreux services sont offerts dans la collectivité : on y trouve notamment des épiceries, des restaurants et brasseries, un point de vente de boissons alcoolisées, une station-service, des quais du gouvernement, une boulangerie, une épicerie fine et de petites galeries d'art. L'île est renommée pour les oiseaux que l'on peut y observer; il est également facile d'apercevoir, de ses rives, des mammifères marins nageant au large. Les activités les plus pratiquées par les visiteurs de l'île sont le vélo et le kayak. La commission des parcs et des loisirs de l'endroit travaille activement à agrandir le réseau de sentiers, à améliorer les parcs de la collectivité et à établir et entretenir plusieurs sites patrimoniaux, tels que le phare de la pointe Georgia et le jardin japonais. Nous recommandons aux visiteurs de réserver à l'avance s'ils prévoient passer la nuit dans l'un des lieux d'hébergement (auberges, chambres d'hôtes, chalets et terrains de camping) de l'île.


TERRAIN DE CAMPING MCDONALD

Terrain de Camping McDonald

Le terrain de camping McDonald est situé à quelques minutes à peine de la gare maritime de Swartz Bay. Pour vous y rendre, suivez les indications à partir de la route 17. Situé aux limites de la ville de Sidney, ce terrain de camping est un excellent camp de base d'où explorer à la fois les îles Gulf et le Grand Victoria. Un réseau municipal d'autobus relie l'endroit à Sidney, à Victoria et à la gare maritime. Il y a 43 emplacements accessible par véhicules et 6 emplacements accessible seulement à pieds. Vous pouvez réserver un emplacement de camping en composant le 1-877-737-3783 ou visitez www.pccamping.ca.


MONT NORMAN/BEAUMONT

Mont Norman/Beumont

Cette région offre aux visiteurs une possibilité de randonnée pédestre entre mer et ciel. En effet, un sentier escarpé part du bord de l'eau et grimpe jusqu'au sommet du mont Norman, point de l'île à l'altitude la plus élevée (244 m), où les randonneurs sont récompensés par une vue panoramique sur les environs. Ce secteur, qui offre un bon mouillage, des bouées d'amarrage et une plage de sable où peuvent débarquer les kayakistes, est très fréquenté par les visiteurs qui parcourent les îles en bateau et veulent s'arrêter pour camper ou pour pique-niquer. Des frais sont exigés pour le camping (11 emplacements) et l'amarrage entre le 15 mai et le 30 septembre. Les visiteurs peuvent également accéder aux terres de la réserve de parc national en voiture, en empruntant Canal Road à partir de la gare maritime (un trajet d'une quinzaine de minutes). Le Sidney North Saanich Yacht Club offre ses services à Beaumont à titre de bénévoles durant la saison d'été, en donnant de l'information générale aux plaisanciers.


MONT WARBURTON PIKE

Mont Warburton Pike

Le sommet du mont Warburton-Pike offre une splendide vue panoramique sur la région sud des îles Gulf et sur les îles américaines San Juan, non loin de là. Fort de ses 397 m, le mont Warburton-Pike occupe le deuxième rang des sommets les plus élevés des îles Gulf. On ne trouve nulle part ailleurs dans les îles des paysages semblables aux versants dégagés et gazonnés de la crête, qui constitue d'ailleurs une parcelle d'habitat très importante pour l'aigle et le faucon. Les Premières nations se servaient du sommet du mont à des fins spirituelles et sacrées. En effet, c'est là que l'on recueillait les plumes (d'aigle, de hibou et de faucon) qui servaient aux quêtes de l'esprit; les Autochtones y procédaient également à des cérémonies spirituelles et y campaient. Sinueuse et étroite, la route qui mène au sommet du mont n'est pas revêtue. L'aire de stationnement qu'on y trouve fait présentement l'objet de travaux de remise en état : tous les véhicules et les vélos doivent demeurer dans les limites indiquées.


AIRE DE FRÉQUENTATION DIURNE DE LA BAIE NARVAEZ

Aire de Fréquentation Diurne de la Baie Narvaez

De toutes les baies de la région sud des îles Gulf, la baie Narvaez est sans doute l'une des plus magnifiques, sans compter qu'elle est restée près de l'état naturel. Ce secteur abrite une forêt de Douglas taxifoliés en régénération et des écosystèmes de chênes de Garry et d'arbousiers. Stationnez-vous au bout de la route de la baie Narvaez, près de la barrière, et franchissez cette dernière à pied pour descendre vers la baie. Faites attention en vous promenant sur le promontoire rocheux et ne vous approchez pas du bord de la falaise : les rochers peuvent être glissants et vous pourriez tomber d'une bonne hauteur. Demeurez sur le sentier principal afin d'éviter de piétiner les plantes fragiles. Sept nouveaux emplacements de camping à accès piéton (1,7 km) ont été aménagés.


LES ÎLES PENDER

Les Îles Pender

À une certaine époque, les îles Pender Nord et Sud étaient reliées par une étroite bande de terre et formaient une seule île. En 1903, un canal fut creusé entre elles pour permettre aux bateaux de gagner plus rapidement les îles Gulf extérieures. Jointes de nouveau en 1957 grâce à la construction d'un pont à une voie, les deux îles comptent aujourd'hui une population permanente totale d'environ 2 000 résidents, dont la majorité habite Pender Nord.

On trouve divers lieux d'hébergement sur les îles Pender : auberges, chalets à louer, chambres d'hôtes, centres de villégiature et marinas. Le Driftwood Centre, sur l'île Pender Nord, est le principal centre commercial des îles, et le bureau local de Parcs Canada se trouve à Roesland. Le havre Bedwell (anse Poets), sur l'île Pender Sud, abrite un point d'entrée des douanes.

POINTE EAST

Pointe East

Les falaises de grès sculpté de la pointe East ont été intégrées à la réserve de parc national en 2006. Le phare qu'on y trouve, construit entre 1881 et 1887, prévenait les marins de la présence des eaux agitées de l'écueil Boiling, tout près de là. Les remontées d'eau riches en éléments nutritifs dont bénéficie le secteur attirent les mammifères et les oiseaux marins; il s'agit donc d'un excellent endroit d'où observer la faune.


POINTE GEORGINA

Pointe Georgina

La pointe Georgina – un des plus récents ajouts au parc – se trouve à l'entrée du passage Active. Cette aire de fréquentation diurne très prisée, longtemps gérée par la Commission des parcs et des loisirs de l'île Mayne, offre une vue spectaculaire sur le détroit de Georgia. Il s'agit d'un des lieux patrimoniaux les plus précieux de l'île.


POINTE PORTLOCK

Pointe Portlock

La pointe Portlock et la baie Richardson entourent sur trois côtés le phare de la pointe Portlock, construit en 1895, et protègent la partie de l'île Prevost que l'on voit le mieux à partir du traversier pour piétons à la sortie du passage Active, en route vers Victoria. Le rivage de la baie Richardson, sur l'île Prevost, offre une solution de rechange parmi les îlots des alentours aux kayakistes en quête de repos après une longue journée à pagayer. AUCUN SERVICE.


ÎLE PREVOST

Île Prevost

La réserve de parc national comprend des terres situées sur la côte nord comme sur la côte sud de l'île Prevost. La plus grande partie de l'île demeure toutefois aux mains des descendants de Digby de Burgh, l'homme qui a acheté l'île dans les années 20. Ils continuent de cultiver les terres de l'île et d'y élever des moutons. L'île est restée en grande partie semblable à ce qu'elle était il y a un siècle; on y trouve de vastes bosquets de thuyas et d'arbousiers.


ÎLE PORTLAND

Princess Margaret (Île Portland)

L'histoire de l'île Portland, qui a d'abord été colonisée par des immigrants kanakas (hawaïens) dans les années 1880, est principalement liée à l'agriculture – les arbres et les plantes de jardin qui s'y trouvent encore en sont d'ailleurs les vestiges. Portland a été offerte en cadeau à la princesse Margaret en 1958 pour commémorer sa visite dans la province. En 1967, la princesse a rendu l'île à la Colombie-Britannique pour que le gouvernement en fasse un parc provincial. On trouve dans cette île qui fait maintenant partie de la réserve de parc national des falaises, des anses protégées et des plages de sable. Un village autochtone y était autrefois établi; les tertres de coquillages qu'on trouve sur ses rivages en sont maintenant le principal témoin. Ne touchez pas à ces tertres. En été, des membres du Royal Victoria Yacht Club donnent des renseignements aux plaisanciers dans la baie Princess, dans le cadre du programme d'hôtes marins du parc. Accès par bateau seulement. Toilettes sèches, tables de pique-nique et aucune source d'eau potable. Emplacements de camping sauvages à trois endroits – Shell Beach, Princess Bay (terrain ouvert) et Arbutus Point (6 emplacements désignés). Un sentier fait le tour de l'île et un autre coupe au milieu de celle-ci.


TERRAIN DE CAMPING PRIOR CENTENNIAL

Terrain de Camping Prior Centennial

Situé au cœur d'une dense forêt de fougères, de thuyas, de sapins, d'érables et d'aulnes, ce petit terrain de camping comporte 17 emplacements accessibles en voiture. Vous pouvez réserver en composant le 1-877-737-3783 ou visitez www.pccamping.ca. Il s'agit d'un excellent camp de base d'où explorer les îles Pender. Le terrain comporte un court sentier de 1 km.


ROESLAND/LAC ROE

Roesland/Lac Roe

Cet ancien centre de villégiature pavillonnaire date d'une époque où des familles revenaient chaque année profiter des splendeurs des îles Gulf et participer aux nombreuses activités des insulaires. Il y avait ici, autrefois, une ferme à laquelle ont été ajoutés, dans les années 20, un magasin général et une station de fuel marin. Des chalets de villégiature y ont ensuite été construits. Le centre de villégiature a fermé ses portes en 1994. La Société du Musée des îles Pender vous invite à découvrir le passé des îles au Musée situé dans la ferme originale, qui date de 1908. Un court sentier mène à un point de vue sur l'îlot Roe. Lorsque ces terres ont été achetées pour former le parc, les anciens propriétaires se sont vus accorder une tenance viagère; ils habitent toujours sur les lieux, et les visiteurs sont priés de respecter leur intimité et les limites affichées.

Les zones sèches qui dominent la baie Shingle, près de Roesland, sont couvertes principalement d'une forêt secondaire de Douglas taxifoliés. Ces arbres abritent une formation des plus rares dans les îles Gulf : un lac naturel d'eau douce. Un court réseau de sentiers mène au lac. La pêche est interdite au lac Roe.

ÎLE RUSSELL

Île Russell

Colonisée par des Hawaïens dès 1886, cette petite île située à l'ouverture du havre Fulford, dans l'île Saltspring, arbore un grand nombre des caractéristiques naturelles qui font la particularité de la région sud des îles Gulf. Le couvert forestier de l'île comprend principalement des Douglas taxifoliés, des arbousiers et des chênes de Garry. Des peuplements de pin tordu poussent sur sa bordure extérieure. Chaque année, les quamassies, les lis et une multitude d'autres espèces de fleurs éclosent dans les prés dégagés d'herbes indigènes. La maison originale a été construite il y a plus d'un siècle. L'île abrite un petit marais salant et une flore sauvage diversifiée. Accès par bateau seulement. Toilettes sèches et sentiers – aucune source d'eau potable.


ÎLE SATURNA

Île Saturna

Près de la moitié de la superficie de l'île Saturna appartient à l'aire protégée de la réserve de parc national des Îles-Gulf. Si vous prévoyez y passer la nuit, assurez-vous de réserver à l'avance. L'île comporte de nombreux types d'hébergement (des chalets rustiques à des chambres d'hôtes en passant par des auberges), mais le nombre de chambres est limité. Les insulaires paient très cher pour obtenir des services d'élimination des déchets parce qu'ils doivent être transportés hors de l'île. Évitez donc de laisser des ordures sur place : ramassez vos déchets et jetez-les uniquement après avoir quitté l'île.

Saturna Island Tourism Association – Information touristique sur l'île Saturna (en anglais seulement)


FLÈCHE SIDNEY (ÎLE SIDNEY)

Flèche Sidney (Île Sidney)

Cette île très fréquentée est desservie, en été, par un traversier pour piétons (veuillez composer le 474-5145 pour obtenir l'horaire du traversier et les frais ou visitez; http://www.alpinegroup.ca/companies/sidneyspitferry.php ), et on peut y accéder aussi par bateau et par kayak. Le secteur comporte un mouillage abrité du côté ouest de la flèche, de même que 27 emplacements de camping à piéton (approximativement 1 km du quai d'accostage) – réservez avec le service de réservation de Parcs Canada ou au 1-866-944-1744. Mouillage et amarrage aussi disponible. Le secteur comporte également de camping de groupe et des aires de pique-nique. Pour réserver (camping de groupe ou pique-nique de groupe pour des groupes entre 15 et 30 personnes), composez le 250-654-4000 ou 1-866-944-1744. Si vous prévoyez camper sur l'île, vous devez vous inscrire à un emplacement désigné avant le départ du dernier traversier de la journée. Le secteur offre des milliers de mètres de plages où prendre des bains de soleil ou battre la grève. (Nota : l'eau potable qu'on y trouve contient un taux élevé de sodium et ne doit pas être consommée par des personnes ayant des problèmes rénaux ou cardiaques.)

L'île possède des plages de sable blanc entourées de hautes falaises, ainsi que des bas-fonds intertidaux et des marais salants débordant d'oiseaux et de créatures marines. Située en bordure de la voie migratoire du Pacifique, elle attire de grands nombres d'oiseaux de rivage durant les migrations du printemps et de l'automne. La lagune intérieure, la flèche en crochet et le cœur végétalisé de la flèche principale constituent des écosystèmes particulèrement fragiles. Afin de les protéger, seule une bande de terre étroite longeant l'extérieur de la flèche en crochet est accessible aux visiteurs. Sur la flèche principale, restez sur les rives sablonneuses. L'accès à la lagune est interdit aux bateaux (y compris les kayaks). La partie nord-ouest de l'île abritait un vaste établissement autochtone, des campements ainsi que des sites culturels et spirituels. Les Autochtones pêchaient à l'année dans toute la région et récoltaient des mollusques, des remèdes, des baies et des plantes.

À une autre époque, les terres de l'île ont été cultivées. Elles ont également abrité une industrie naissante : de 1906 à 1915, la Sidney Tile and Brick Company exploitait une usine sur l'île. On trouve encore des morceaux de brique rouge un peu partout sur le rivage et dans les sous-bois, et des vestiges d'ouvrages dans l'aire de camping.

AIRE DE FRÉQUENTATION DIURNE DE LA POINTE TAYLOR

Aire de Fréquentation Diurne de la Pointe Taylor

Demeurée à toutes fins pratiques à l'état naturel, la bande de forêt ancienne composée de Douglas taxifoliés, d'arbousiers et de chênes de Garry qui s'étend de la pointe Taylor jusqu'à la vigne forme l'une des plus longues étendues contiguës de rivage protégé de toute la région sud des îles Gulf. Ces escarpements font partie de l'écosystème rare de falaises côtières des îles Gulf. La pointe Taylor abrite ce qui fut autrefois une ferme; la vieille maison de pierre et la carrière de grès voisine sont les seuls vestiges de l'une des anciennes entreprises commerciales de l'île. Pour l'instant, AUCUN SERVICE n'est offert à la pointe Taylor. Les propriétaires des terres adjacentes y pratiquent activement l'agriculture et y font pâturer leurs animaux : veuillez respecter leur propriété et tenez vos chiens en laisse en tout temps pour éviter qu'ils ne dérangent les animaux d'élevage. ( NOTA : Nous nous proposons d'aménager un sentier jusqu'à la pointe Taylor, mais ce n'est pas encore fait. Il arrive que des randonneurs balisent leurs propres sentiers non désignés; ces sentiers peuvent passer près du bord de la falaise et vous mettre en danger.)


AIRE DE FRÉQUENTATION DIURNE DE L'ÎLE TUMBO

Aire de Fréquentation Diurne de l'Île Tumbo

L'île Tumbo s'est bien remise des activités d'élevage d'animaux à fourrure et d'exploitation des forêts et du charbon qui ont marqué son passé riche et diversifié. Aujourd'hui, l'île est en grande partie boisée, et on y trouve des peuplements anciens de Douglas taxifoliés et des prés de chênes de Garry. L'île tire son nom de la forme de relief qui la caractérise : un tombolo. Il s'agit d'une barre de sable qui s'étend vers le large pour relier la côte à une île, ou qui relie deux îles, comme dans le cas présent. Pour les Autochtones, l'île Tumbo constituait un havre sûr où ils pouvaient se réfugier lorsqu'ils pêchaient à la ligne au large, en canot, ou qu'ils traversaient le détroit au cours de leurs déplacements. Encore aujourd'hui, un lien spirituel étroit unit les Autochtones à cette île.

On peut accéder à l'île Tumbo en kayak ou en canot pneumatique à partir d'un grand bateau. Un court réseau de sentiers permet également d'explorer l'île. Partez à la découverte des diverses créatures qui habitent dans les cuves de marée et les marais d'eau douce. Il s'agit d'un endroit idéal où explorer la zone intertidale, observer les oiseaux, faire de la photographie ou pique-niquer. (Nota : les propriétaires de la maison située sur l'île jouissent d'une tenance viagère. Il se pourrait donc que des gens y habitent de temps à autre. Nous vous prions de respecter leur intimité.)

AIRE DE FRÉQUENTATION DIURNE DE L'ANSE WINTER

Aire de Fréquentation Diurne de l'Anse Winter

Cette anse calme – abritée par des zones sèches boisées, des prés dégagés et un marais salant – est l'aire de fréquentation diurne la plus prisée de l'île. De forts courants de marée s'engouffrent dans le passage Boat, pour le plus grand plaisir des kayakistes. L'anse elle-même offre un excellent mouillage abrité. Sur la côte, un sentier facile à pratiquer traverse la forêt et le marais, puis longe le rivage. Emplacement de pique-nique, toilettes sèches, sentier. Dans les Lignes directrices provisoires de gestion, l'administration de la réserve propose d'aménager éventuellement un petit nombre d'emplacements de camping à accès piéton dans le secteur.