Parc national des Glaciers

Le ski de randonnée au col Rogers et le système de délivrance de permis d’accès hivernal

Nota : Le système de délivrance de permis d'accès hivernal est maintenant en vigueur.

Bienvenue aux skieurs!

skieurs au col rogers © Parcs Canada / D. Magnan

En plein cœur de la chaîne Columbia, le parc national des Glaciers et ses 1 349 km2 de pics, de glaciers et de forêts chevauchent la crête de la chaîne Selkirk, région réputée pour ses chutes de neige légendaires. Le parc offre diverses surfaces skiables, dont des sous-bois, des cuvettes alpines et des champs de glace, où la descente peut se faire sur plus de 1 500 m. Quelle que soit la destination visée, il est primordial de connaître les techniques de déplacement en terrain avalancheux. Parcs Canada presse instamment les skieurs de porter un appareil de recherche de victime d’avalanche (ARVA), une pelle et une sonde et de se tenir prêts à effectuer leur propre sauvetage.

Si vous prévoyez vous rendre dans l’arrière-pays du parc national des Glaciers, sachez que l’accès peut être restreint ou interdit dans de nombreux secteurs du parc en hiver. Ces secteurs sont délimités et gérés au moyen du système de délivrance de permis d’accès hivernal, une composante du programme de prévention des avalanches sur les routes. Ce système protège le public des risques qui résultent des tirs directs et des risques de déclenchement d’avalanches par résonance.


Planifiez votre journée au col Rogers

  1. Consultez le bulletin d’avalanche du jour et DriveBC.ca pour évaluer les conditions actuelles.

  2. Choisissez votre itinéraire – l’Atlas du terrain hivernal pourrait vous aider. 

  3.  Assurez-vous que vous détenez un permis de parc national valide dans le parc national des Glaciers. Vous pouvez en obtenir un au Centre de la découverte du Col Rogers ou au bureau de Parcs Canada à Revelstoke.

     
  4.  Rendez-vous au Centre de la découverte du Col-Rogers. Le personnel serviable vous fournira des renseignements, des permis de stationnement hivernal et des permis de camping. Vous pouvez également vous prévaloir du service volontaire d’inscription au registre des activités à risque et acheter des cartes et des guides de poche. 

  5.  Pour obtenir les services d’un guide ou des renseignements connexes, communiquez avec l’Association des guides de montagne canadiens (en anglais seulement). 

  6.  Si vous ne connaissez pas le système de délivrance de permis d’accès hivernal, pour suivez votre lecture et visionnez nortre vidéo.

Déclenchement préventif des avalanches sur les routes et système de délivrance de permis d’accès hivernal

Pour que la Transcanadienne et la voie ferrée du Canadien Pacifique puissent rester ouvertes dans le col Rogers, Parcs Canada exécute un vaste programme mobile de prévention des avalanches. En fait, aucun autre pays n’a de programme de même envergure.

Chaque hiver, un avis est affiché dans la section Bulletins importants du site Web pour annoncer que le système de délivrance de permis d’accès hivernal est entré en vigueur.

En quoi consiste le système de délivrance de permis d’accès hivernal?

Le système de délivrance de permis d’accès hivernal permet aux excursionnistes de l’arrière-pays de pénétrer dans les secteurs à accès restreint qui sont touchés par le programme de prévention des avalanches dans le couloir routier lorsqu’aucun tir d’artillerie n’y est prévu. Ce système protège le public des risques qui résultent des tirs directs – des éclats peuvent parcourir jusqu’à 1 000 m de distance – et des risques de déclenchement d’avalanches par résonance.

Parcs Canada déclenche des avalanches à titre préventif pour que le couloir de transport puisse demeurer ouvert, mais ce programme ne permet pas de rendre les pentes sécuritaires pour les amateurs de sports d’hiver. Tous les skieurs qui circulent dans l’arrière-pays en hiver doit avoir reçu une formation adéquate qui leur permet d’évaluer le terrain et les conditions d’avalanche, et ils doivent aussi posséder les compétences et l’équipement nécessaires pour assurer leur propre sauvetage. . Il faut avoir en sa possession un laissez-passer de parc et un permis d’accès hivernal valide pour pénétrer dans un secteur d’accès hivernal restreint. Les terrains de stationnement qui exigent un permis de stationnement hivernal comprennent ceux des sentiers du Ruisseau-Bostock, du Mont-Hermit, du Ruisseau-Loop, du Couloir-NRC et de l’Arche-de-Pierre.

Le système de délivrance de permis d’accès hivernal divise le parc en trois secteurs : 

Secteurs à accès interdit

Militaires canadiens qui déclenchent des avalanches préventives au moyen d’un obusier de 105 mm Obusier utilisé pour le déclenchement préventif d'avalanches
© Parcs Canada

L’accès à ces secteurs est interdit aux visiteurs pendant tout l’hiver. Il s’agit de secteurs réservés à la réalisation d’études de la neige ou de tests d’explosifs, ou de pentes dont la neige, en cas d’avalanche, risquerait de glisser directement sur la Transcanadienne.

Secteurs à accès restreint

Il faut posséder un permis d’accès hivernal valide et un laissez-passer de parc pour garer un véhicule ou pour faire du ski dans ces secteurs. L’accès n’est permis aux titulaires d’un permis que les jours où une ordonnance d’ouverture est affichée, c’est-à-dire lorsqu’aucun tir d’artillerie n’est prévu dans le secteur. L'état des secteurs à accès restreint.

Secteurs à accès non restreint

L’accès est ouvert aux visiteurs pendant tout l’hiver. Il n’est pas nécessaire de se procurer un permis d’accès hivernal, mais il faut tout de même un laissez-passer de parc national.

Pour votre sécurité...

Le système de délivrance de permis d’accès hivernal sont fondés sur une préoccupation pour la sécurité publique. Les limites des secteurs à accès restreint ou interdit afin d’appliquer rigoureusement les normes reconnues, soit le maintien d’une distance de 1 000 m par rapport aux cibles des tirs d’artillerie. Le système délimité des aires où le public peut se garer en toute sécurité lorsque la Transcanadienne est fermée à la circulation pour cause de déclenchement préventif d’avalanches.

Stationnement

Lorsque vous garez votre véhicule à l’intérieur du parc, vous devez afficher bien en vue un laissez-passer de parc national valide. De plus, vous devez obtenir un permis de stationnement hivernal pour les aires de stationnements suivantes:

Secteur à accès restreint du stationnement du sentier du Ruisseau-Bostock

Le stationnement au sentier du Ruisseau-Bostock est maintenant désigné secteur à accès restreint; l’accès n’y est autorisé qu’aux détenteurs de permis d’accès hivernal d’un an ou d’une journée, les jours où une ordonnance d’ouverture est affichée.

Ce stationnement est utilisé pour avoir accès aux secteurs suivants :

  • SECTEURS ADJACENTS À ACCÈS NON RESTREINT (p. ex. le ruisseau Flat)
  • SECTEURS À ACCÈS RESTREINT (Smart, Fortitude, McGill et Camp West)

Les skieurs qui souhaitent passer la nuit dans les secteurs adjacents à accès non restreint doivent se procurer, au Centre de la découverte du Col-Rogers, un permis de stationnement de nuit pour le stationnement du sentier du Ruisseau-Bostock.

Autres aires de stationnement

Un permis de stationnement hivernal valide est requis pour se stationner à:
Hermit, Ruisseau-Loop, Couloir-NRC et à l'Arche-Pierre.

Pour des renseignements sur d'autres aires de stationnement hivernal, voir les cartes ci-dessous

Stationnement de nuit

En hiver, le Centre de la découverte du Col Rogers offre du stationnement de nuit à 15 véhicules. Les places sont attribuées selon l’ordre d’arrivée des campeurs. Les véhicules de camping doivent être autonomes : il n’y a ni électricité, ni eau, ni service de vidange sur place. Le camping sous la tente n’est pas autorisé au Centre de la découverte, en raison des dangers engendrés par les opérations de déneigement.

Le stationnement de nuit dans le secteur Illecillewaet/au point de départ du sentier de l’Asulkan est réservé aux visiteurs qui passent la nuit dans les refuges exploités par le Club alpin du Canada. Pour obtenir un permis autorisant le stationnement de nuit au col et au point de départ du sentier, il faut se rendre au Centre de la découverte du Col-Rogers.

Parcours désignés

Des parcours désignés ont été délimités pour les zones suivantes:

Cartes des secteurs à accès interdit ou restreint en hiver

Pour déterminer les valeurs géospatiales et repérer/marquer un endroit sur une carte, sauvegardez le document PDF sur votre bureau. Cliquez sur « Tools – Analysis – Geospatial Location Tool ». Choisissez « Easting and Northing » ou « Latitude and Longitude » en cliquant sur « Edit – Preferences – Measuring (Geo) » et en faisant votre choix à partir du menu déroulant de la case « Geographic Location ».

Comment se procurer un permis d’accès hivernal

À noter que tous les visiteurs du parc national des Glaciers doivent acheter un laissez-passer de parc national. Les permis d’accès hivernal sont gratuits.

L’hiver, les excursionnistes qui partent dans l’arrière-pays peuvent se procurer un permis d’accès hivernal d’une journée, qui leur donne accès aux secteurs à accès restreint, au Centre de la découverte du Col-Rogers. Il est à noter que chaque skieur doit obtenir son propre permis d’une journée; les permis ne sont plus délivrés exclusivement aux chefs de groupe. Les guides professionnels peuvent passer prendre à l’avance les permis d’accès hivernal d’une journée et les formulaires d’exonération de responsabilité que doivent remplir leurs clients le matin de l’excursion.

Les excursionnistes assidus peuvent se procurer un permis d’accès hivernal d’un an pour pénétrer dans les secteurs à accès restreint. Ils doivent :

  • Subir le test-éclair en ligne sur les permis d’accès hivernal et obtenir une note de 100 %. Des directives supplémentaires sont fournies dans l’introduction du test

  • accepter les modalités d’une entente d’exonération de responsabilité et d’indemnisation

  • accepter les conditions s’y rattachant.

Validité du permis et conséquences d’une infraction

Le permis d’accès hivernal est valide depuis le moment où il a été délivré jusqu’à minuit le même jour, et il n’est valide que dans les secteurs à accès restreint pour lesquelles une ordonnance d’ouverture a été affichée ce jour-là. Le camping et les autres activités nocturnes sont interdits dans tous les secteurs à accès restreint. Les skieurs qui obtiennent un permis d’accès hivernal sont d’abord tenus de signer un formulaire d’exonération de responsabilité et d’indemnisation.

Les personnes qui pénètrent dans un secteur à accès interdit ou encore dans un secteur à accès restreint faisant l’objet d’une ordonnance de fermeture, tout comme celles qui enfreignent les conditions de leur permis ou les règles en matière de stationnement, sont passibles de poursuites en justice pouvant entraîner une amende maximale de 200 000 $ et/ou l’annulation de leur permis. Les véhicules garés illégalement risquent d’être remorqués aux frais du propriétaire.

À noter : Pour que les excursionnistes de l’arrière-pays puissent continuer de circuler sur les pentes à accès restreint bordant la Transcanadienne, les prévisionnistes d’avalanche doivent avoir l’assurance que les conditions du permis d’accès hivernal seront rigoureusement respectées. Si la tendance croissante à la non-conformité se maintient, le système de délivrance de permis d’accès hivernal sera aboli, et l’accès aux pentes sera carrément interdit.

Sécurité publique

La sécurité publique est la préoccupation première de Parcs Canada. Les permis d’accès hivernal ne sont pas délivrés pour des secteurs à accès restreint lorsque l’accès ne peut se faire que par violation du droit de propriété du Canadien Pacifique. L’accès à quatre secteurs à accès restreint (Tupper, Pic Ross, Fortitude et Smart) se fait par des parcours qui contournent la propriété du Canadien Pacifique. La police du Canadien Pacifique patrouille dans ces secteurs et est habilitée à remorquer et à saisir tout véhicule garé illégalement sur la propriété du Canadien Pacifique. Quiconque entre sans autorisation sur une propriété du Canadien Pacifique est passible de poursuites.
Quiconque circule dans l’arrière-pays en hiver doit avoir reçu une formation appropriée pour évaluer le type de terrain et les conditions avalancheuses. Il faut aussi posséder l’équipement et les compétences nécessaires pour effectuer son propre sauvetage.

Sécurité sur la route

La Transcanadienne proprement dite ne fait pas partie des secteurs à accès restreint ou interdit, mais les activités de déneigement et de déclenchement préventif d’avalanches imposent des restrictions dans certains secteurs.

  • Citons notamment l’interdiction de s’arrêter à l’intérieur d’une zone avalancheuse signalisée le long de la route 

  • Il y a un obligation d’obtenir un permis de stationnement hivernal pour se garer dans une aire de stationnement désignée (remis avec le permis d’accès hivernal d’une journée ou d’un an).

  • Les visiteurs sont priés de respecter les restrictions imposées par les panneaux routiers

  • Par souci de sécurité, les skieurs qui se déplacent le long de la route sont priés de rester du côté intérieur du banc de neige plutôt que sur l’accotement.

Les skieurs pourraient trouver une fiche sur leur pare-brise à leur retour si une opération de déclenchement préventif d’avalanches a débuté pendant leur absence. Ils doivent alors rester près de leur véhicule dans le stationnement désigné jusqu’à ce que l’on leur indique que la route est rouverte.

Centre de la découverte du Col-Rogers : Permis d’accès hivernal et renseignements

Centre de la découverte du Col-Rogers en hiver Centre de la découverte du Col-Rogers
© Parcs Canada
Situé au sommet du col Rogers, ce centre d’accueil est la principale source de renseignements sur le parc. Il offre les services suivants :

  • Bulletins d’avalanche de l’arrière-pays - un bulletin publié tous les jours au sujet de l’activité avalancheuse, la météo et l’état du manteau neigeux. On peut également le consulter en composant le 250-837-MTNS (250-837-6867).

  • Permis d’accès hivernal - Lorsque les conditions le permettent, Parcs Canada ouvre certains secteurs à accès restreint. La situation est évaluée au jour le jour. Il faut avoir un permis d’accès hivernal valide, que les excursionnistes peuvent se procurer gratuitement au Centre de la découverte du Col-Rogers le jour même. Le bureau de Parcs Canada à Revelstoke ne délivre pas de permis d’accès hivernal.

  • Service d’inscription au registre des activités à risques - Les excursionnistes peuvent faire part de leur itinéraire au parc. Ils doivent signaler leur retour à défaut de quoi Parcs Canada partira à leur recherche.

Veuillez noter:

  • En hiver, les personnes qui souhaitent passer la nuit dans le parc doivent se procurer un permis d’accès à l’arrière-pays, en vente au Centre de la découverte du Col-Rogers.

  • Tous les visiteurs doivent détenir un laissez-passer de parc national valide. Ces laissez-passer se vendent au Centre de la découverte du Col-Rogers et au bureau de Parcs Canada à Revelstoke. 

  • Il n'y a pas de chambre d'hôtel disponsible dans le parc national des Glaciers presentement. Contactez la Chambre de commerce de Revelstoke (en anglais seulement) ou la Chambre de commerce de Golden (en anglais seulement) pour obtenir des renseignements sur les hôtels de la region.

En cas d'urgence

Service de répartition des urgences:

  • Composez le 1-877-852-3100 et informez le personnel que vous êtes en situation d’urgence dans l’arrière-pays du parc national des Glaciers et que vous avez besoin d’aide. Veuillez noter que les téléphones cellulaires ne sont pas toujours fiables dans le parc.

  • Police, pompiers, ambulance - Composez le 911.

Visionnez...

la vidéo sur le système de délivrance de permis d'accès hivernal-Tout ce que vous devez savoir si vous comptez pratiquer le ski, la planche ou la raquette au parc national des Glaciers :