Dates des événements et mises à jour sur le bénévolat

Des bénévoles à l’œuvre au parc national des Lacs-Waterton
Faire du bénévolat au parc national des Lacs-Waterton © Parcs Canada

Revenez nous voir pour en savoir plus sur les dates et les lieux des activités ou pour mettre votre nom sur la liste des bénévoles et des mises à jour à l’intention des bénévoles.

Pour vous inscrire en tant que bénévole à l’un ou l’autre des projets ou événements suivants, composez le 403-859-2224 ou remplissez le formulaire en prenant soin d’indiquer le nom du projet qui vous intéresse dans la case des messages.

Dates d'événements 2016

Dénombrement des oiseaux de Noël

Samedi 17 décembre 

Le matériel libre-service (fiches de dénombrement, cartes géographiques) nécessaire au dénombrement sera affiché à la caserne de pompiers de Waterton avant 16h30 la veille du dénombrement. À 14h le samedi, les bénévoles se donnent rendez-vous pour se faire part de leurs observations respectives. Cette activité est organisée par la Crowsnest Conservation Society (en anglais seulement), en collaboration avec le parc national des Lacs-Waterton.

Pour de plus amples renseignements

Mises à jour sur le bénévolat

Les bénévoles et le dîner de reconnaissance

Le 15 octobre 2016

Depuis une démonstration complète de « yoga de la centaurée » jusqu’aux murs décorés de photographies d'activités de bénévolat, en passant par les faits saillants de nos réussites et les rires à profusion, le dîner de cette année a remporté un succès fou. La bonne nourriture et la salle ensoleillée donnant sur le pic Vimy ont rendu cet événement encore plus agréable.

Depuis les jeunes jusqu’aux jeunes de cœur, le parc a de la chance d’avoir une telle diversité de merveilleux bénévoles. Parcs Canada a hâte de travailler de nouveau avec ses bénévoles l’an prochain et de souligner leurs efforts, notamment par le biais de son dîner de reconnaissance annuel. Le dîner devrait avoir lieu pendant la fin de semaine de la faune de Waterton, soit entre les 22 et 24 septembre 2017.

La promenade Red Rock à l’honneur

Samedi 1er octobre 2016

Malgré la pluie matinale, nos 14 bénévoles étaient là à temps pour accueillir et aider gaiement les 125 participants. Cette activité toujours populaire permet aux cyclistes de profiter de la promenade Red Rock pendant qu’elle est fermée à la circulation motorisée. Après l’inauguration officielle par Ifan Thomas, directeur du parc, de la promenade remise en état, on a ouvert la barrière pour laisser passer les premiers cyclistes.

Arborant casquette rouge et sourire, les bénévoles de l’aire de préparation (aire de fréquentation diurne du ruisseau Pass) et des stations situées le long de la route ont donné de l'eau et des collations aux cyclistes. Six mécaniciens de vélos chevronnés du club cycliste Headwinds de Lethbridge ont fourni un soutien technique indispensable sur la promenade de15 kilomètres. La plupart des participants ont traversé la promenade au grand complet, et certains ont tellement aimé leur excursion qu’ils l’ont faite plus d’une fois. Un des jeunes cyclistes a même fait le tronçon du « big dip » deux fois. Grâce au travail de tous les bénévoles des événements spéciaux et du personnel du parc, ce fut un événement des plus réussis.

La lutte contre la centaurée envahissante

De mai à octobre 2016

Nous remercions tous les groupes qui sont venus au parc pour prêter main-forte dans le cadre des efforts de restauration et de lutte contre les mauvaises herbes envahissantes. Onze groupes, représentant 341 bénévoles, dont un bénévole venu d’aussi loin qu’Athens, dans l’État d’Ohio, ont travaillé avec le personnel de Parcs Canada pour arracher la centaurée. Nos plus gros groupes étaient ceux des camps d’été du Camp Columbus. Ils ont passé une heure par semaine à arracher les mauvaises herbes sur l’éventail de Blakiston et à se familiariser avec les initiatives de restauration du parc.

Cette occasion de bénévolat est ouverte à tous les groupes organisés. Il s’agit là d’une excellente occasion d’aller au parc pour aider dans le cadre de ces importants travaux de restauration. Nous remercions encore une fois tous les groupes de bénévoles pour leur dur labeur cette année.

Le passage des salamandres porte fruits

Le 25 septembre 2016

De bonnes nouvelles pour les amphibiens : tout le travail effectué par les bénévoles au printemps a tenu le coup, ce qui a permis de consacrer plus de temps aux autres travaux de l’habitat à l’automne. Vingt-quatre bénévoles ont bouché les brèches qui existaient tout au long du réseau de passages et ont amélioré l'habitat en bordure du lac Linnet. Ils ont étendu de la broussaille sur le bord du lac, sur une grande partie de la rive sud, ce qui a donné lieu à un habitat plus varié pour la ponte printanière des œufs et pour protéger l’habitat contre les poissons prédateurs.

Ce réseau de passages est employé par les salamandres à longs doigts et d'autres amphibiens pendant leur traversée automnale annuelle, depuis le lac Linnet jusqu’au site d’hivernage de l’autre côté de la voie d’accès du village Waterton.

Plantation de semis

Le 7 septembre 2016

Les bénévoles ont aidé à remettre en état d’anciennes ballastières le long des routes d’entrée du parc. À l’aide de semis d’herbages et de plantes à fleurs produits à partir de graines indigènes récoltées l’année dernière, les bénévoles et le personnel de Parcs Canada spécialisé en restauration ont planté 1 150 semis d’herbages et de fleurs sauvages indigènes dans la ballastière de l’entrée de Pincher Creek. Par moment, les travaux progressaient lentement en raison du terrain dur et graveleux, mais les bénévoles et le personnel ont travaillé d’arrache-pied pendant la journée pour réussir à tout faire. Aussi, 2 600 autres semis ont été plantés par le personnel à un autre site le long de la route 5.

Succès du programme Adoptez une parcelle

De mai à septembre 2016

Les neuf membres de l’équipe Adoptez une parcelle ont travaillé avec diligence pendant l’été pour arracher les mauvaises herbes (principalement la centaurée maculée) de leurs parcelles tout en admirant la beauté du paysage. Des animaux ont été observés à chaque parcelle, y compris des chevreuils, des wapitis, des ours, des renards, des oiseaux de proie et même un orignal ou deux. Une bénévole a vu des orchidées dans l’une des zones humides de sa parcelle, tout près des plantes envahissantes qu’elle devait arracher.

Même s’il reste encore de la centaurée dans le parc, certaines parcelles en ont moins, ce qui permet aux bénévoles de se concentrer sur d’autres plantes non indigènes. Plus de 150 heures de travail ont été consacrées aux parcelles dans le courant de l’été. Nous vous remercions tous pour votre travail indispensable.

Ajouts aux jardins de plantes indigènes

De mai à septembre 2016

Ici à Waterton, nous avons de la chance d’avoir deux jardins de démonstration de plantes indigènes. Encore une fois cette année, nos bénévoles se sont concentrés sur le jardin situé derrière le bâtiment administratif, dans le village. Ce joli jardin est entretenu par des bénévoles dévoués qui s’occupent de tout le sarclage, de l'émondage et de l’entretien général, en plus d’aider les visiteurs à apprécier le jardin. Cette année, d'autres étiquettes ont été ajoutées afin d'identifier grand nombre des plantes que l'on aperçoit dans le parc.

Aussi, nous avons installé une habitation pour abeilles afin d’inciter les abeilles indigènes à y élire domicile. Cette installation, ainsi que le bruant à couronne blanche qui séjourne dans le jardin, a beaucoup suscité d’intérêt de la part des visiteurs et des bénévoles. Venez faire un tour au jardin l’été prochain pour en apprendre plus au sujet de certaines plantes indigènes et vous entretenir avec nos gentils bénévoles.

De la mi-mai à la mi-juin et encore, de la mi-septembre à la mi-octobre, vous pouvez voir les plantes indigènes inclinées tout au long du premier tronçon des deux débuts de sentier menant au sentier du lac Crandell depuis le terrain de camping Mont-Crandell, où des étiquettes sont placées près des fleurs sauvages, des arbres et des arbrisseaux les plus visibles.

Grand nettoyage des rivages canadiens : moins de déchets cette année

Le 27 août 2016

On dirait que les visiteurs laissent moins de déchets, ou perdent moins d’objets à cause du vent. Ce nettoyage semestriel le long de la rive du lac Waterton Supérieur a permis de ramasser le quart de la quantité de déchets par kilomètre comparativement au printemps dernier.

Les vents de Waterton n’ont pas facilité la tâche des plongeurs à la recherche de déchets dans la baie Emerald, mais cela ne les a pas empêchés de redoubler d’ardeur, tout comme les neuf bénévoles sur la rive. Le Grand nettoyage des rivages canadiens a été organisé conjointement par Parcs Canada et Awesome Adventures de Lethbridge, qui a fourni les 21 plongeurs et assistants. En tout, ils ont ramassé 15,25 kilogrammes de déchets. Parmi les objets inusités, notons un appareil de contention dentaire (il avait l’air neuf) et trois billets de cinq dollars trouvés dans divers endroits le long de la rive. Neuf bénévoles ont eu la chance de rentrer chez eux avec des prix du tirage organisé par Awesome Adventures. Merci à tous pour une belle matinée.

Suspense au BioBlitz des insectes aquatiques alpins

Du 25 au 27 août 2016

Oh! Le suspense! Aux lacs Waterton, sept bénévoles aventuriers et des membres du personnel ont formé de petits groupes qui sont montés jusqu’aux ruisseaux de sommets qui alimentent les lacs alpins afin de recueillir des échantillons d’insectes aquatiques. Est-ce que ce BioBlitz international réalisé en collaboration avec le parc national Glacier a permis de trouver la rare perle des glaciers de l’Ouest (Zapada glacier) ou la rare némoure brumeuse (Lednia tumana)? Les résultats de l’analyse nous le diront le printemps prochain. Ces espèces ne se trouvent que dans les petits ruisseaux froids qui sortent des flaques de neige, des glaciers et des sources pour alimenter les lacs alpins. Étant donné la nature de leur habitat, ces insectes pourraient subir les contrecoups du changement climatique.

Des échantillons ont été recueillis dans les petits ruisseaux et les minces filets d'eau qui se jettent dans les lacs Crypt, Goat, Carthew Supérieur, Lineham et Bertha. Nous remercions tous les participants, dont le scientifique en chef Joe Giersch, USGS Northern Rocky Mountain Science Center, Glacier Field Station, qui nous a montré la technique d’échantillonnage, nous a prêté l’équipement nécessaire et s’occupera de l’analyse, et Barb Johnston, chef d’équipe des écologistes, faune et insectes aquatiques, parc national des Lacs-Waterton, qui ont dirigé ce BioBlitz à Waterton.

Collecte de graines de fleurs sauvages et de graminées

De juin à août 2016

Selon la météo, une fois par semaine, un total de 34 bénévoles ont prêté main-forte aux deux techniciens en végétation du parc afin de ramasser des graines d’herbages et de fleurs sauvages indigènes. Au cours d’une période de trois mois, des graines indigènes pesant 20 kilogrammes (poids avant le nettoyage) ont été ramassées. Deux des plus grandes récoltes étaient des graines de danthonie de Parry et d’agropyre à barbes.

Ensuite, les graines ont été envoyées à la pépinière de plantes indigènes du parc national Glacier afin d’être nettoyées. Certaines graines y ont été plantées afin de produire des semis, tandis que le reste des graines ont été conservées afin d'être semées directement dans le sol. Les semis et les graines reviennent ensuite à Waterton pour servir dans le cadre des travaux de restauration du parc.

Célébration du centenaire du NPS et de la recherche dans les parcs à l’occasion de la Journée des sciences et de l’histoire

Le 26 juillet 2016

Cet événement annuel tant attendu était l’occasion parfaite d’entendre parler des dernières découvertes des scientifiques et historiens travaillant dans le parc international de la paix Waterton-Glacier et les environs. Huit présentations fascinantes figuraient au programme, portant notamment sur les salamandres et les pékans ainsi que sur une partie de l’histoire moins connue du parc international de la paix. Ifan Thomas, directeur du parc national des Lacs-Waterton a remis à Eric Smith, directeur adjoint du parc national Glacier et à tout le personnel de ce parc qui était présent un cadeau pour commémorer le centenaire du service des parcs nationaux (NPS) américains.

Grâce au concours de notre bénévole dévouée, Melodey Wood, divers rafraîchissements ont été servis à la foule de 78 personnes enjouées pendant les pauses du matin et de l’après-midi.

Un des meilleurs rodéos de la centaurée

Le 23 juillet 2016

Le 23e rodéo annuel de la centaurée a été un de nos meilleurs rodéos depuis des années. Nous remercions tous les bénévoles qui nous ont aidés à arracher la centaurée ce jour-là. Des commerces de la région (Alpine Stables, Bayshore Inn Resort and Spa et Tamarack Outdoor Outfitters) ont fait don de prix qui ont été tirés au sort dans le courant de la journée. Encore une fois, Alpine Stables nous a permis d’utiliser son superbe emplacement pour un pique-nique gratuit composé de bœuf sur petit pain, de wraps aux légumes et de toutes sortes d’accompagnements.

Les 29 bénévoles se sont adonnés à une compétition féroce, mais amicale, pour essayer de gagner l’une de nos trois boucles de ceinture de même que le nouveau prix Heavy Hitter remis à la personne ou à l’équipe qui a arraché la plus grande quantité de centaurées.

Un papillon de nuit prend la vedette au dénombrement des papillons

Le 12 juillet 2016

Deux grands experts de l’Alberta en la matière (John Acorn et Ted Pike), trois expertes de la région (Mira Vanhala, Kim Pearson et Jen Carpenter) et 44 bénévoles enthousiastes se sont amusés à identifier des papillons, dont le damier anicia, le croissant perlé, le bleu mélissa, le cuivré bleu, le coliade de Christina, la petite vanesse et le papillon tigré du Canada. Un bénévole a aussi aperçu un amiral, sans toutefois le capturer. Ce dénombrement annuel des papillons (attrapés et relâchés) permet de dresser l’inventaire des espèces présentes ici.

Au bout du compte, c’est un papillon nocturne qui a pris la vedette. Même s’il ne s’agit pas d’un papillon en soi, l’Hemileuca eglanterina revêt une grande importance en ce sens qu’il est flamboyant et qu’en Alberta, on ne le trouve qu’à Waterton. Il est plus courant au Montana et en Colombie-Britannique.

Peinture de la clôture du cimetière Kootenai-Brown

Le 7 juillet 2016

Du point de vue de la météo, la journée se prêtait parfaitement à la peinture de la clôture en lattis du lot de cimetière de la famille Brown, sur les rives du lac Waterton Inférieur. Trois bénévoles ont réussi à décaper et à repeindre la partie de la clôture se trouvant au fond des pierres tombales à temps pour la Journée des parcs et pour le 100e anniversaire du décès de Kootenai Brown le 18 juillet. John George « Kootenai » Brown (embauché en 1901) a été le premier représentant officiel du gouvernement au parc national des Lacs-Waterton. Il a d’abord été inspecteur des pêches, puis est devenu le premier directeur du parc. En 2006, l’association d’histoire naturelle de Waterton a placé des stèles pour les deux épouses de Kootenai Brown, soit Olivia et Isabella, sur le lot de la famille Brown. Ils ont été les premiers pionniers de ce qui représente maintenant le parc.

Ces travaux ont permis de remarquer que la clôture n’est plus en très bon point. C’est pourquoi on discute maintenant de la possibilité de la remplacer par une clôture qui demande moins d’entretien.

Les bénévoles se démarquent pendant la fête du Canada

Le 1er juillet 2016

Quinze bénévoles ont joué un rôle dans la célébration réussie de la fête du Canada à Waterton en dirigeant la circulation, en assurant la sécurité de tout le monde le long de la route du défilé et en servant du gâteau. Les responsables de la circulation ont agi rapidement quand l'itinéraire du défilé a bifurqué de son tracé original. Environ 200 participants l’esprit à la fête enfourchant des vélos hauts en couleur ou déambulant à pied et vêtus d’un costume étaient de la partie. Le gardien de parc monté à cheval et la GRC formaient l'arrière-garde. Au moins 300 personnes ont assisté à la cérémonie officielle près du centre communautaire.

Des observations hors du commun à l’occasion du 32e dénombrement annuel des oiseaux du printemps

Le 4 et 5 juin 2016

Depuis les colibris jusqu’aux grues du Canada : il est évident que les dix-sept bénévoles ont eu du bon temps à observer les oiseaux pendant cette fin de semaine. Les bénévoles, certains venant de près comme le sud de l’Alberta et d'autres venant d’aussi loin que l’Ontario ont dénombré 120 espèces d’oiseaux, en plus de cinq autres espèces dans le courant de la semaine du dénombrement. Au fil des ans, le nombre moyen d’oiseaux observés s’est chiffré à 106 espèces.

Aucune espèce n’a été ajoutée à la liste générale, mais après une absence de plus de dix ans, le grève esclavon, le faucon émerillon, le viréo de Philadelphie et le martinet ont été repérés. L’oriole de Bullock et le viréo de Philadelphie n’ont été aperçus que pour la quatrième fois, tandis que le tétras sombre n’a été aperçu que pour la cinquième fois. Pendant les jours de dénombrement, deux espèces n’ont pas été répertoriées pour la toute première fois : le colibri roux et le mésangeai du Canada! Pendant la semaine du dénombrement, deux oiseaux rarement aperçus dans le parc, soit le geai bleu et le bruant à gorge blanche ont été répertoriés. Durant la fin de semaine, 17 espèces de mammifères ont également été aperçues, la moins commune étant la martre d’Amérique. Une partie du parc où s’effectue normalement le dénombrement n’était pas accessible en raison de la fermeture de la promenade Akamina, où des travaux de réfection s’imposent. Le dénombrement reprendra là en 2017.

Parcelles renouvelées et nouvelles parcelles réservées

Le 28 mai 2016

Sept bénévoles ont participé à la séance d’orientation du programme Adoptez une parcelle, ce qui leur a permis soit d’adopter une nouvelle parcelle, soit de renouveler leur morceau de parc samedi dernier, le 28 mai. Nous avons travaillé sur une des parcelles de l’éventail panoramique de Blakiston et pendant que nous arrachions la centaurée, nous avons été émerveillés par les fleurs sauvages et la chance de voir des oiseaux de proie en plein vol. Nous nous sommes dirigés vers la rivière Waterton à partir de la bande de 300 mètres de longueur longeant la route d’accès du parc, là où les équipes de rétablissement ont vapori-sé, un à la fois, les plants de centaurées, soit l’une des méthodes employées pour contenir cette mauvaise herbe envahissante.

Des parcelles se trouvant le long de la route du Mont-Chief peuvent également être adoptées, vers le sud à partir du terrain de camping de la rivière-Belly. Chaque parcelle prend la forme d’une bande de terrain d’un kilomètre le long de la route. Lois a décidé de se retirer de la parcelle qu’elle avait à cet endroit-là, après l’avoir entretenue pendant six ans. Cette parcelle a été adoptée par un autre bénévole le 28 mai, ce qui porte à huit le nombre de bénévoles du programme Adoptez une parcelle.

Le jardinage des plantes indigènes bat son plein

Le 28 mai 2016

La jardinière en chef du parc, Lois, et Gina, jardinière d’expérience ont donné une séance d’information à l’intention des nouveaux bénévoles. Ensemble, les bénévoles achèvent le nettoyage du printemps et prépa-rent le jardin du parc international de la paix pour le Festival des fleurs sauvages de Waterton qui aura lieu du 19 au 24 juin.

Ils ont également installé une dizaine de nouvelles étiquettes de plantes dotées de leur nom scientifique ainsi que de leur nom commun, en français et en anglais. Il nous reste de la place pour quelques bénévoles de jardinage en 2016 au seul jardin de démonstration de plantes indigènes de Parcs Canada. Le jardin est situé entre le bâtiment administratif du parc et l’aire du stationnement de la marina, près du monument du parc de la paix.

Les bénévoles, nouveaux et anciens, au lancement de la saison de bé-névolat

Le 28 mai 2016

Pour nos 400 bénévoles et plus, la saison de bénévolat de cette année a été lancée au moyen d’un dîner à la bonne franquette au centre communautaire de Waterton. Ce dîner a été accompagné d’une brève présentation audiovi-suelle donnant un aperçu des progrès qui ont été réalisés par nos bénévoles l’an dernier et une vue d’ensemble des projets prévus pour cette année. Les bénévoles, des nouveaux et des anciens, certains venant de près et d’autres, de loin (jusqu’à Calgary) ont eu beaucoup de plaisir à se rencontrer et à se raconter des histoires.

Même si certains des projets de bénévolat sont déjà terminés pour cette année, la plupart des activités de bénévolat ont lieu de la fin de mai jusqu’en septembre. Pour bien des bénévoles, l’activité de lancement de la saison de bénévo-lat est l’une des deux chances structurées de rencontrer d’autres bénévoles, car les horaires des travaux bénévoles varient pendant la saison. Les bénévoles auront l’occasion de se rencontrer de nouveau au dîner de reconnaissance des bénévoles au début d’octobre.

Nettoyage des rivages

Le 30 avril 2016

Le grand ménage du printemps n’a jamais été aussi agréable ou amusant. Merci à nos bénévoles des plus enthousiastes. Des plongeurs dont les services ont été organisés par Awesome Adventures et 35 bénévoles sur les rives ont parcouru cinq kilomètres de plages et plongé dans les lacs pour ramasser les déchets et les objets tombés hors bord au fil des ans. Le grand ménage des rives populaires des lacs Waterton a permis de ramasser 184 kg d’objets dans le cadre du Grand nettoyage des rivages canadiens. Des chaussures débordantes d’eau, une vadrouille et un gros morceau de tuyau font partie des objets inusités que nous avons trouvés. Parmi les articles les plus courants, notons des morceaux de styromousse et des mégots de cigarette.

Projet d’exclos de la grenouille léopard

Le 20 avril 2016

Moyennant un court préavis, cinq bénévoles sont passés à l’action pour aider à créer 15 nouveaux exclos destinés aux masses d'œufs de la grenouille léopard. Les bénévoles et le personnel se sont servi de nouilles de piscine, de grillage métallique, de seaux et de toiles moustiquaires pour fabriquer des structures qui favoriseront la réintroduction de la grenouille léopard dans le parc national des Lacs-Waterton.

La dernière fois que la grenouille léopard a été aperçue dans le parc national des Lacs-Waterton, c’était en 1980. Le personnel de Parcs Canada déplacera les masses d’œufs de grenouille léopard en provenance de populations vigoureuses pour les installer dans des sites du PNLW ce printemps afin d’établir des populations autonomes de cette espèce à risque. Les exclos protégeront les œufs et les larves contre les prédateurs avant d'être relâchés.

Nous remercions tous les bénévoles qui ont participé à cette activité de même que le personnel de Parcs Canada pour son expertise. Nous n’aurions pas réussi à construire un si grand nombre d’exclos sans votre aide étant donné le court préavis.

Entretien du passage des salamandres

Le 11 mars 2016

Nos treize bénévoles ont passé la matinée à préparer le passage des salamandres en vue de la migration à venir. Tous les printemps, la salamandre à longs doigts se déplace de Salamander Hill en direction du village de Waterton, empruntant le chemin d’accès vers le lac Linette pour sa reproduction. Cette infrastructure constituée d’une clôture basse permet de diriger les salamandres (et autres amphibiens et reptiles) vers quatre passages inférieurs spécialement construits pour qu’elles puissent traverser en toute sécurité sous la route, vers le lac. Les bénévoles ont travaillé de façon consciencieuse le long des clôtures et autour de l’entrée des tunnels pour s’assurer qu’il n’y a pas d’issues ou de trous par lesquels les amphibiens en migration pourraient s’échapper et se retrouver sur la route. Avant midi, le passage était fin prêt pour la migration prochaine des salamandres.

Un gros merci à tous les bénévoles dévoués et à Kim Pearson pour le partage de son expertise. Nous referons l’exercice l’automne prochain en prévision de la migration inverse des salamandres qui passeront l’hiver à Salamander Hill.

Dénombrement des oiseaux de Noël

Le 15 décembre 2015

Des observations inhabituelles ont été faites en raison du temps plus chaud que la normale au cours des jours précédant le dénombrement, de même qu’en raison de l’excellent travail des bénévoles. Des remerciements particuliers ont été formulés lors de la rencontre du samedi. Il n’y a eu de la neige au sol que deux jours avant le 15 décembre, si bien que les lacs et les cœurs d’eau étaient toujours accessibles. Cinq observations « très rares » pour l’hiver ont été faites : pluvier kildir, épervier de Cooper, pic flamboyant, pie-grièche grise (très rare ici, peu importe la saison) et bruant chanteur. Pendant la semaine du dénombrement (soit trois jours avant et trois jours après le jour du dénombrement), on a aperçu deux autres espèces « très rares » aux observations d’hiver : cygne trompette et grand harle. Le jour du dénombrement, un nombre normal d’espèces a été consigné, soit 26 en tout. Six autres espèces ont été répertoriées pendant la semaine du dénombrement.

Teresa Dolman de la Lethbridge Naturalist Society a reçu une épinglette pour service bénévole de Parcs Canada afin de souligner ses 24 années de service à titre de coordonnatrice du dénombrement des oiseaux de Noël à Waterton et d’autres activités bénévoles qu’elle a fait dans le parc. Son mari, Doug Dolman a également reçu une épinglette pour ses nombreuses heures de bénévolat. Merci, Teresa et Doug! Merci aussi à la Crowsnest Conservation Society et à Pat Lucas, qui a compilé les résultats et remplacé Teresa qui a pris sa retraite et a cessé de faire le dénombrement de Noël.