Nouvelles du parc

Note : Les fermetures et les restrictions peuvent survenir à tout moment, à n’importe quel endroit et sans préavis. Consultez la page des Bulletins importants pour obtenir une liste à jour.

Feu dirigé du parc national des Lacs-Waterton : complexe Red Rock

Les équipes d’incendie brûlent des zones de fétuque des prairies
L’équipe d’incendie de Parcs Canada s’affaire au feu dirigé de Red Rock.
© Parcs Canada

Le 4 avril 2016

Parcs Canada a terminé la deuxième partie de son plan de feu dirigé pour le parc national des Lacs-Waterton cette saison-ci.

Les équipes d’incendie ont brûlé des tronçons de fétuque des prairies ainsi que certains trembles dans le complexe Red Rock (la zone entre le ruisseau de Blakiston et les terres élevées au nord de la vallée de Blakiston, depuis la colline Bellevue jusqu’au canyon Red Rock).

Ensuite, Parcs Canada ciblera certaines terres forestières à mi-pente et en basse pente dans le complexe Red Rock.

Dans les parcs nationaux, l’objectif de la gestion des incendies consiste à rétablir et à maintenir la fréquence historique des feux tout en protégeant les gens et les installations contre les feux irréprimés. Le rétablissement des incendies est important à la santé de l’écosystème et de la vie sauvage qu’il renferme.

Les objectifs de ce feu ont également trait à la conservation et à la restauration de l’habitat de la fétuque des prairies et du pin à écorce blanche. Les feux dirigés ne sont effectués que par des spécialistes chevronnés dans un ensemble de conditions prédéterminées en matière de conditions météorologiques, de terrain, de comportement du feu, de maîtrise du feu et de gestion de la fumée.

D’importantes préparations sont effectuées afin de minimiser les risques en ne faisant des brûlages que dans des conditions qui permettent au feu d’être dirigé et contenu dans des limites déterminées à l’avance. Cela a pour effet de minimiser la quantité et la durée de la fumée qui touche les terres avoisinantes.

Les équipes d’incendie allument le feu lorsque les conditions du vent sont bonnes afin que la majorité de la fumée se disperse dans la haute atmosphère.

Nouveau Centre d’accueil des visiteurs au parc national des Lacs-Waterton

Le 7 mars 2016

Parcs Canada confirme aujourd’hui que le nouveau Centre d’accueil des visiteurs sera situé dans une aire ouverte du village, le long de l’avenue Windflower, près de l’entrée du terrain de camping Townsite, adjacent aux terrains de tennis et au terrain de jeu.

Cet emplacement au village permettra aux visiteurs d'avoir facilement accès au centre à partir de n'importe quel endroit du village, à travers lequel passent tous les visiteurs du parc national. Parcs Canada sera en mesure d’entrer en contact direct et à maintes reprises avec le plus grand nombre de visiteurs possible au cours d’un même séjour, en commençant par l’accueil et l’orientation, puis en passant par toute la gamme de programmes d’interprétation, du début de la matinée jusqu’en soirée.

En 2016, Parcs Canada entamera des séances de consultation au sujet de la conception de la nouvelle installation. Les travaux de construction du nouveau Centre d’accueil des visiteurs commenceront en 2018 et devraient prendre fin en 2019.

Pour en savoir davantage, allez à Communiqué de presse

Travaux à venir au parc national des Lacs-Waterton

Le 3 mars 2016

Parcs Canada tient à informer les visiteurs et les résidents du parc national des Lacs-Waterton des projets d’infrastructure suivants qui auront lieu dans le parc national ce printemps et cet été.

  • Aire de fréquentation diurne du lac Cameron - Fermée d'avril à novembre 2016
  • Promenade Akamina - Fermée d’avril à novembre 2016
  • Promenade Red Rock - Fermée jusqu’en mai 2016
  • Plateformes d’observation des chutes Blakiston
  • Hébergement du personnel
  • Remplacement de l’infrastructure du village de Waterton

Pour en savoir davantage, allez à projets d'infrastructure dans le parc national des Lacs-Waterton

Travaux à l’aire de fréquentation diurne du lac Cameron : accès restreint aux zones de travail en raison du projet d'enlèvement des arbres du terrain de stationnement

Janvier 2016

Tel qu’annoncé précédemment, Parcs Canada remplacera les installations de l’aire de fréquentation diurne du lac Cameron dans le cadre du programme fédéral d’investissement dans les infrastructures du parc national des Lacs-Waterton.

Les travaux comprennent le resurfaçage de la promenade Akamina sur toute sa longueur, des mesures d’atténuation des inondations, la reconfiguration des débuts de sentiers (qui sont très congestionnés en ce moment) et le remplacement des installations de l'aire de fréquentation diurne du lac Cameron.

L’hiver est le meilleur moment de l’année pour faire les préparatifs en vue des travaux d’enlèvement des arbres du terrain de stationnement du lac Cameron. Pendant cette période, les incidences sur les oiseaux migrateurs nicheurs sont réduites, la perturbation du sol est minimisée et les zones marécageuses adjacentes sont protégées. Par conséquent, à partir du 18 janvier 2016, les arbres du terrain de stationnement du lac Cameron seront enlevés, dont la majorité se trouve dans un îlot situé au centre du terrain de stationnement, îlot entouré d'une chaussée. La reconfiguration de l’aire de fréquentation diurne du lac Cameron aura pour effet d’augmenter la densité du terrain de stationnement tout en minimisant la perturbation de la zone environnante, y compris les marécages adjacents.

De plus, en ayant plus de places de stationnement, il faudra moins de stationnements auxiliaires et il y aura moins de dégradation de l’environnement causée par les véhicules se garant sur le bord de la route. La nouvelle configuration du terrain de stationnement comprendra également des avantages pour l'environnement, ce qui permettra de mieux gérer les eaux pluviales et de les éloigner des terres marécageuses. Parcs Canada vise la conservation en réduisant l’écoulement direct des eaux pluviales dans ces zones sensibles.

Les travaux d’enlèvement des arbres devraient durer trois semaines. Ils se dérouleront du lundi au jeudi, de 7 h 00 à 17 h 30. L'aire de fréquentation diurne et le bord du lac seront ouverts au grand public pendant cette période, mais l'accès aux environs des zones de travail sera restreint afin d'assurer la sécurité des visiteurs. Les lieux inaccessibles et les déviations seront bien indiqués. Les travaux feront du bruit et il y aura de faibles incidences sur la circulation de l'endroit.

Parcs Canada entretiendra les pistes de ski de fond le long de la promenade Akamina, depuis l’aire de fréquentation diurne de Little Prairie jusqu’au lac Cameron.

L’hiver dans le parc national des Lacs-Waterton : une expérience à vivre

Chalet du Club alpin du Canada près du lac Cameron
L’ancien chalet des gardes du parc, situé près du lac Cameron, est maintenant un chalet du Club alpin du Canada
© Parcs Canada / Edwin Knox

Décembre 2015

Grâce à ses nouvelles randonnées guidées en raquettes et à l’hébergement dans l’arrière-pays, le parc national des Lacs-Waterton propose un programme hivernal exceptionnel.

Les visiteurs à la recherche de la quiétude qu’offre l’arrière-pays peuvent passer la nuit dans l’ancien chalet des gardes du parc, qui a récemment été rénové par le Club alpin du Canada. Une courte randonnée en ski ou à pied à partir de l’aire de pique-nique Little Prairie permettra aux amateurs des plaisirs d’hiver d’accéder au plus vieux chalet de l’arrière-pays à avoir survécu dans le parc. Il est possible de faire une réservation du 1er décembre au 30 avril sur le site Web du Club alpin du Canada (en anglais seulement).

La fin de semaine, des membres du personnel de Parcs Canada sont présents aux guérites de l’entrée du parc et peuvent vous donner des renseignements sur les conditions et les installations du parc. Les laissez-passer quotidiens donnent droit à un rabais l’hiver. Pendant la semaine, les visiteurs peuvent se procurer les laissez-passer quotidiens et les bulletins d'information au bâtiment de l’exploitation.

Période critique pour les wapitis

Septembre 2015

Wapiti
© Parcs Canada

Observer les wapitis pendant la saison du rut peut se révéler une expérience extraordinaire pour les visiteurs. Cependant, si on dérange ces animaux
pendant cette période critique, on peut nuire à leur capacité de se reproduire.

Afin de réduire les perturbations causées par les déplacements d’humains dans le cône Blakiston Parcs Canada se voit dans l’obligation d’interdire l’accès à ce secteur aux randonneurs et aux cavaliers. Les visiteurs doivent rester dans leur véhicule et réduire au minimum le nombre de fois qu’ils déplacent leur véhicule afin de perturber les wapitis le moins possible et de permettre à tous les visiteurs d’avoir la meilleure vue possible.

Votre collaboration fera en sorte que d’autres visiteurs pourront eux aussi profiter de cette occasion extraordinaire d’observer les wapitis en toute sécurité.

Restriction saisonnière relative à des sentiers : Cône Blakiston

Projet sur les déplacements de la faune

Juin 2015

Les scientifiques du parc national des Lacs-Waterton recueillent de l’information sur les déplacements de la faune le long du périmètre de la communauté du parc Waterton de même qu’entre les vallées Waterton et Akamina.

Un ours grizzly marchant sur un sentier Les corridors de la faune revêtent de l’importance pour le maintien des populations fauniques
© Parcs Canada

Les corridors de la faune revêtent de l’importance pour le maintien des populations fauniques. Les déplacements de la faune dans les corridors de cette région peuvent être influencés par des caractéristiques naturelles et humaines telles que le canyon se trouvant au-dessus des chutes Cameron et le Centre d’accueil des visiteurs.

L’objectif de ce projet quinquennal consiste à fournir de l’information susceptible d’aider à prendre des décisions au sujet des déplacements de la faune dans cet endroit. Les gros carnivores et les ongulés seront le point de mire de cette étude.

Diverses sources d’information seront employées, dont des caméras à distance. Ces caméras permettent de repérer les déplacements de la faune. Des avis publics seront affichés au début des sentiers ainsi que dans d’autres lieux où les caméras sont utilisées. Aucune caméra ne sera installée dans le cœur de la communauté.

Le respect de votre vie privée vous inquiète? Nous aussi. Les images des personnes seront classées en fonction du nombre de personnes et du type d’utilisation des sentiers, puis elles seront supprimées. Cependant, les images qui permettent de voir des activités illégales ayant de graves incidences sur la faune ou mettant la sécurité des visiteurs en jeu pourront servir aux enquêtes policières.

Ce projet fait partie du programme de conservation et de restauration du parc national des Lacs-Waterton.

Restez branché

Nous partageons à l’aide de Facebook nos mises à jour sur ce qui se passe dans le parc et sur ce que nous faisons ici. Vous pouvez aussi nous suivre sur Twitter et YouTube.