Parc national des Lacs-Waterton

L'histoire de Waterton

  • Le 30 mai, 1895, le governement fédéral désignait parc forestier du Dominion une aire de 140 km2. Après une série de changements de statut, de périmètre et de nom, ce territoire est devenu le parc national du Canada des Lacs-Waterton. Il s'agit du quatrième parc national du pays et il est le plus petit des Rocheuses canadiennes : 505 km2 (195 miles2).
  • C'est un éleveur de Pincher Creek, F.W. Godsal, qui a fait les premiers pas en vue de la préservation de Waterton. En 1893, il soumet une proposition à Ottawa pour recommander que la région des lacs Waterton soit constituée en aime protégéé.
    Kootenai Brown Kootenai Brown © Parcs Canada
  • Le parc doit son nom aux lacs Waterton, châine de bassins d'eau qui ont été baptisés par le lieutenant Blakiston, membre de l'expédition Palliser, en l'honneur d'un naturaliste et gentilhomme britannique, Charles Waterton (1782-1865).
  • John George Kootenai Brown etait le premier colon de la région du parc, le premier garde-chasse et l'agent des pêches, et le premier directeur du parc en 1911.
  • En 1902, le premier gisement est découvert, produisant 300 barils par jour de pétrole de haute qualité, au chantier baptisé Original Discovery No. 1, dans la vallée Cameron. En 1904, la Western Coal and Oil Company de Vancouver creuse près des chutes Cameron et trouve un gisement qui donne un baril par jour. Elle est responsable de l'arrivée des premiers habitants de la ville actuelle de Waterton, où elle construit une cuisine de chantier, une baraque, une forge, des bureaux administratifs, une étable et une salle des machines.
  • On arpente les premières parcelles dans le village en 1910 et on offre 150 lots en tenure à bail. Le loyer est de 15 $ par année au bord de l'eau et 10 $ par année ailleurs. Le Hazzard Hotel (emplacement du Bayshore Inn actuel) et l'écurie de louage sont deux des premiers commerces de la petite ville.
    Premier Puits de Pétrole de l'Ouest Canadien Premier Puits de Pétrole de l'Ouest Canadien © Glenbow NA-1585-3
  • En 1927, on ouvre l'hôtel Prince of Wales et on commence le service de transport par autobus vers le parc national Glacier (É-U). La même année, on construit un bateau pouvant accueillir 250 passagers, le M.V. International, qui commence, un an plus tard, à circuler sur le lac Upper Waterton. Les visiteurs peuvent encore faire un tour sur le lac Waterton Supérieur sur ce navire historiquel.
  • En 1931, le lotissement urbain possède la plupart des installations modernes de l'époque, notamment un garage, un terrain de golf, un terrain de tennis, un terrain de camping, un bureau de poste, des hôtels, une salle de danse, une pharmacie, deux boucheries, cinq restaurants, deux églises, un poste de la GRC, une piscine, une école, un terrain de jeux, service téléphonique et plusieurs chalets d'été.
  • Le parc international de la paix Waterton-Glacier est créé en 1932 pour commémorer la paix, la bonne volonté et la coopération entre le Canada et les É.-U. Le parc est maintenant à la fois un symbole et un exemple concret de la collaboration positive sur le plan de la gestion du patrimoine au-delà des frontières.
  • En 1979, Waterton devenait la deuxième réserve de la biosphère du Canada et le premier parc national canadien à participer à ce programme de l'UNESCO. Les réserves de la biosphère sont créées pour aider les gens à mieux comprendre les rapports qui unissent l'être humain au milieu naturel. Ses principaux objectifs sont les suivants : appuyer l'échange d'information, la recherche, l'éducation, la formation et la gestion améliorée des terres, principalement par la coopération et le lancement de projets communs avec des propriétaires fonciers privés de la région et des autres organismes gouvernementaux. Waterton Biosphere Reserve (anglais seulement).
    L’hôtel Prince of Wales L’hôtel Prince of Wales
    © Parcs Canada
  • En 1995, le parc international de la paix Waterton-Glacier a été classé site du patrimone mondial.
  • Le parc possède deux lieux historiques nationaux : le lieu historique national du Premier-Puits-de-Pétrole-de-l'Ouest-Canadien (désigné en 1965) et le lieu historique national Prince of Wales Hotel (désigné en 1995).
  • L'hôtel Prince of Wales ouvre ses portes dans le parc national des Lacs-Waterton en 25 juillet 1927. Juché sur une falaise, il offre une vue imprenable sur les montagnes, les lacs, la ville et les prairies. Son style particulier et son emplacement exceptionnel en font le symbole visuel le mieux connu de Waterton.
  • En 1910, le président de la Great Northern Railway of the United States, James Hill, a une vision : faire des parcs nationaux des Lacs-Waterton et Glacier le « terrain de jeu du Nord-Ouest ». Aidé de son fils Louis, il conçoit et construit une chaîne d'hôtels, des camps, des chalets, des embarcations, des routes et des sentiers destinés à attirer les touristes dans la région. Pour se rendre dans ces parcs, ceux-ci doivent emprunter la Great Northern . Louis Hill visite Waterton pour la première fois en 1913 et choisit le promontoire qui domine la ville et le lac Upper Waterton pour y bâtir le nouvel hôtel. Le 1er février 1926, la toute nouvelle Canadian Rockies Hotel Co. Ltd . obtient un bail de 42 ans de l'administration du parc.
  • Construit en 1926-1927, l'hôtel sera le seul maillon canadien de cette chaîne américaine d'hôtels de villégiature. Ses toits pentus, ses pignons et ses balcons lui donnent l'air d'un immense chalet alpin et son magnifique intérieur en bois évoque encore l'atmosphère rustique des chalets montagnards de l'époque.
    Camping à Waterton Camping à Waterton © Parcs Canada
  • À partir de 1927, après être arrivés par train à East ou à West Glacier, au Montana, les voyageurs entament des vacances excitantes dans des hôtels, des chalets et sous la tente. À la fin du voyage, ils prennent place à bord du MV International sur le lac Upper Waterton, pour aller de Goat Haunt, aux États-Unis, jusqu'au parc national des Lacs-Waterton, au Canada. Ils passent la soirée à l'hôtel Prince of Wales avant de retourner au parc national Glacier en autocar. C'est là un des nombreux itinéraires offerts dans le parc par la Great Northern aux visiteurs " bien nantis " : en effet, une semaine de vacances - déplacements et repas inclus - peut coûter plus de mille dollars, une fortune dans les années 1920 et 1930.
  • Situé dans le parc national du Canada des Lacs-Waterton, l'hôtel Prince of Wales est un des grands survivants de l'âge d'or des établissements de villégiature associés au développement du réseau ferroviaire au Canada et aux États-Unis.