Parc national des Lacs-Waterton

Espèces sauvages

Papillon Papillon
© Parcs Canada

Aucun autre parc National au Canada n'abrite autant d'espèces sauvages sur une si petite superficie. En effet, sur seulement 505 kilomètres carrés (195 milles carrés), le parc Waterton accueille plus de 250 espèces d'oiseaux, plus de 60 espèces de mammifères, 24 espèces de poissons, dix espèces de reptiles et d'amphibiens, de même que des milliers 'espèces d'insectes, d'arthropodes et d'autres invertébrés.

Cette diversité résulte en partie du chevauchement d'habitats que l'on trouve dans le parc, - véritable lieu de rencontre entre la montagne et de la prairie. Comme les plantes, les animaux subissent l'influence du milieu ( relief , climat et présence d'eau et de nourriture).

Ours brun Ours brun
© Parcs Canada

Le Parc international de la paix Waterton-Glacier est l'un des rares endroits en Amérique du Nord où tous les carnivores indigènes ont survécu. Les gros prédateurs, comme les loups, les cougars et les carcajous témoignent de la santé du milieu, qui compte des proies en abondance, des habitats intacts et& des gens tolérants. Les ours grizzlis et noirs se nourrissent le long des cours d'eau et des couloirs d'avalanche, ou se régalent des baies sauvages omniprésentes dans le parc et la région avoisinante. La Southwest Alberta Grizzly Strategy est une initiative innovatrice de ce genre.

Bighorn Sheep Mouflon d'Amérique
© Parcs Canada

Partout dans le parc, les nombreux ongulés (orignaux, wapitis, cerfs-mulets et cerfs de Virginie, bisons, mouflons d'Amérique et chèvres de montagne) offrent aux visiteurs parmi les meilleures occasions d'observation de la faune. La prairie, notamment sur le cône alluvial du ruisseau Blakiston , est une importante aire d'hivernage pour le cerf-muletet le cerf de Virginie, le bison et le wapiti.

Spermophile de Colombie Spermophile de Colombie
© Parcs Canada

Les petits mammifères se retrouvent également partout dans le parc, depuis le spermophile du Columbia qui creuse dans la prairie, jusqu'au pika qui s'affaire sur les pentes des talus, et à la chauve-souris brune qui chasse les insectes dans la lumière du couchant en été.

La grenouille maculée La grenouille maculée
© Parcs Canada

Les reptiles et amphibiens n'y sont par contre pas très nombreux, mais n'en sont pas moins importants que les animaux plus gros et plus visibles. Ils font d'ailleurs l'objet d'aventures intéressantes, dont la moins étonnante n'est pas le drame vécu par la salamandre à longs doigts , qui a débuté le long d'une route sombre lors d'une nuit chaude et humide.

Geai de Steller Geai de Steller
© Parcs Canada

Les oiseaux sont présents partout, à toutes les altitudes, depuis les oies et les cygnes sur le lac Maskinongé lors de la migration d'automne, jusqu'aux petits roselins bruns, qui chantent haut et fort sur les crêtes montagneuses. Tous ces oiseaux sont intéressants pour les ornithologues amateurs qui participent chaque année aux recensements des oiseaux .

Les plans d'eau du parc constituent un habitat de haute qualité pour tout un éventail d'animaux qui y vivent ou en fréquentent les abords : petits invertébrés, comme les corises et les araignées d'eau; poissons, comme le touladi et le brochet; oiseaux (échassiers, plongeurs et volants), comme les chevaliers grivelés, les grands hérons et les balbuzards; et mammifères, comme les rats musqués et les castors. Les froids cours d'eau abritent également le poisson-emblème de l'Alberta - l'omble à tête plate.

Le parc Waterton est l'un des parcs nationaux les plus utilisés et les plus développés de l'Ouest canadien, mais il ne constitue qu'une partie du vaste paysage de l'écosystème Couronne du Continent. Les animaux qui le fréquentent, fréquentent aussi les terres privées et provinciales avoisinantes. Pour nous, cela constitue tout un défi, car nous nous efforçons tous de vivre en harmonie avec les espèces sauvages.

Dictionnaire | Table des matières