Parc national des Lacs-Waterton

Un paysage de verdure - Plantes indigènes et partenariats

Graphique floral de la pancarte de bienvenue au jardin
Pancarte de bienvenue au jardin © Parcs Canada

Les plantes indigènes offrent un magnifique paysage qui exige peu d'entretien et contribue de bien des façons positives à l'environnement de Waterton. L'utilisation de plantes indigènes pour rétablir des lieux perturbés constitue un élément essentiel de la gestion de l'écosystème sain d'un parc. Parmi les avantages, notons l'amélioration de l'habitat faunique et la réduction de la propagation possible de plantes envahissantes non indigènes.

Waterton crée également des jardins de démonstration afin que les résidents et les visiteurs puissent constater la beauté naturelle des plantes indigènes dans le paysage.

Groupe de fleurs jaunes ressemblant à des marguerites Gaillarde © Parcs Canada

Dans l'esprit du Parc international de la paix Waterton-Glacier , Waterton travaille avec le parc national Glacier au Montana (É.-U.) afin d'utiliser des plantes indigènes dans le cadre d'initiatives de rétablissement des lieux et d'aménagement paysager.

La collaboration des deux parcs se manifeste dans plusieurs domaines, notamment la collecte de graines, la propagation et la plantation, ainsi que dans la planification et la conception de projets de restauration et de jardins de plantes indigènes.

Les employés et les bénévoles de Waterton et de Glacier ont ramassé des milliers de graines de diverses espèces de plantes indigènes.

Seules les espèces jugées appropriées pour les projets à venir ont été sélectionnées. Par exemple, aucunes graines de plantes alpines n'ont été ramassées puisque la plupart de ces plantes se trouvent dans l'écorégion de la forêt-parc des contreforts du parc.

Les graines ont été plantées dans la pépinière de West Glacier et on a rapporté les semis à Waterton en 2003 pour les planter.

On s'est servi de plants repiqués au Centre d'accueil de Waterton pour remplacer les plantes non indigènes et transformer une partie de la pelouse en jardin de plantes indigènes.

En 2004, une aire créée par la démolition de l'arrière du bâtiment de l'administration du parc a été transformée en jardin de plantes indigènes du Parc de la paix.

Une fois de plus, les employés des parcs nationaux Waterton et Glacier ont collaboré à la planification et à la plantation du jardin. Celui-ci met en valeur l'utilisation de plantes indigènes, particulièrement dans le but d'encourager les gens de la collectivité à les utiliser dans leur propre jardin.

Une fois établis, les jardins exigent peu ou pas d'eau supplémentaire et de pesticides. Étant donné qu'elles sont naturellement adaptées au climat, les plantes indigènes résistent mieux aux maladies et aux ennemis des cultures que la plupart des autres plantes.

Les jardins du Centre d'accueil et du bâtiment de l'administration du parc illustrent l'aménagement paysager diversifié et coloré qu'on peut réaliser à l'aide de plantes indigènes.

Dictionnaire | Table des matières