Parc national des Lacs-Waterton

Le climat de Waterton: Humide et venteux

Le climat de Waterton: Humide et venteux
Les plus abondantes précipitations annuelles moyennes de l'Alberta
© Parcs Canada / Stephen Harrington

Le parc Waterton n'est qu'une petite partie de l'écosystème international Couronne du Continent . Son climat est fortement influencé par une masse d'air maritime du Pacifique. L'air chaud et humide passe au-dessus de la chaîne Côtière et du plateau du Columbia avant d'envahir la pointe la plus étroite des Rocheuses. Cet air humide rencontre souvent une masse d'air continental arctique, moins dominante. La rencontre de cette masse d'air froid de l'Arctique avec la masse d'air chaud du Pacifique pousse l'air chaud vers le haut, ce qui se traduit par d'abondantes précipitations de neige ou de pluie.

C'est ainsi que le parc reçoit les plus abondantes précipitations annuelles moyennes de l'Alberta - 1072 mm (42 pouces). L'influence des systèmes se fait également sentir dans les énormes différences de taux d'humidité entre l'ouest et l'est dans le parc. Au lac Cameron, situé à la ligne de partage des eaux , les précipitations moyennes s'élèvent à 152 cm (60 po) par année, tandis que plus à l'est, dans le lotissement urbain, elles sont de 107 cm (42 po) et qu'à l'entrée du parc, elles ne sont plus que de 76 cm (30 po)!

Comme dans la majorité des endroits situés le long de la ligne de partage des eaux, la plupart des précipitations tombent sous forme de neige (575 cm/225 po dans le lotissement urbain). Les vents jouent un rôle important dans la redistribution de cette neige. Les versants exposés du parc sont à nu tandis que, sur les versants abrités, la neige s'accumule. Les versants et la prairie exposés au vent constituent des aires d'alimentation critiques et des corridors de déplacement pour la faune. Les accumulations neigeuses, qui fondent lentement, et les vallées alpines approvisionnent les cours d'eau durant les mois d'été.

Un homme se fait repousser par le vent à Waterton © Parcs Canada Les vents sont forts et fréquents! © Parcs Canada

La plupart des années, les cours d'eau et les lacs parviennent à contenir le ruissellement printanier, et l'eau est ensuite absorbée par les sols et les plantes. À l'occasion, des inondations se produisent par suite de pluies abondantes en juin, de températures élevées ou lorsque la couverture neigeuse est très épaisse.

À cause de l'influence prononcée et persistante des masses d'air provenant du Pacifique, avec leurs précipitations élevées et leurs températures plus modérées, certaines plantes et certains animaux plus souvent associés aux régions situées à l'ouest de la ligne de partage des eaux se sont propagés à Waterton. Le xérophyle en est un bon exemple. De son côté, le climat continental arctique sec influe sur la dispersion et l'établissement des plantes et des animaux le long des Rocheuses en direction sud et vers l'est à partir des Prairies. Ensemble, ces deux masses d'air opposées favorisent la création d'un lieu de rencontre unique pour les communautés végétales et animales .

Le vent, dont la vitesse quotidienne moyenne est de 30 km/h, est un élément remarquable et important du climat du parc. Les rafales dépassant 100 km/h (60 milles à l'heure) sont fréquentes en automne et en hiver; on a même enregistré dans la vallée principale des rafales supérieures à 150 km/h (90 milles à l'heure). Les vents sont forts et fréquents parce que le parc est situé dans une trajectoire de tempête concentrée, qui longe grossièrement le 49e parallèle. Les nombreuses vallées d'orientation est-ouest canalisent ces vents sud-ouest dominants dans les vallées plus larges, comme celles du lac Waterton supérieur et de la rivière Blakiston. Les fortes rafales de vent se précipitent ensuite dans la prairie.

Les Chinooks sont un autre type de vent fréquent à Waterton, en particulier en hiver. Ils apparaissent lorsque l'air froid descend rapidement du sommet des montagnes vers la prairie.

À Waterton, les étés sont courts et frais, avec quelques épisodes de chaleur (maximum de 35 ºC/94 ºF), et les hivers longs et relativement doux, marqués par de fréquents redoux (maximum 10 ºC/50 ºF) souvent causés par les chinooks. Le parc est l'un des endroits les plus chauds de l'Alberta en hiver, malgré des températures qui peuvent parfois chuter jusqu'à -40 ºC.

Bref, on peut dire du climat de Waterton qu'il est doux, humide et venteux, et que le temps y est toujours variable et prompt à changer.

Dictionnaire | Table des matières