Mesures d’atténuation découlant de l’évaluation environnementale du projet de promenade de la Découverte-du-Glacier

SOMMAIRE

À l’issue du processus d’évaluation environnementale, Parcs Canada a établi que le projet de promenade de la Découverte-du-Glacier n’est pas susceptible d’avoir de graves effets environnementaux, sous réserve de la mise en œuvre d’une série de mesures d’atténuation.

L’évaluation environnementale a mis en lumière deux sources d’inquiétude à atténuer : d’une part, les impacts possibles du projet sur la faune (en particulier sur la chèvre de montagne et le mouflon des Rocheuses) et, d’autre part, ses impacts possibles sur les visiteurs, notamment la modification de l’accès au belvédère, l’intensification de la circulation, la congestion et l’altération de l’esthétique.

Les mesures d’atténuation énumérées dans la décision de Parcs Canada permettront de réduire à un minimum les impacts possibles du projet.

Les mesures d’atténuation liées aux chèvres de montagne et aux mouflons s’appliqueront à tous les aspects du projet : conception, construction, exploitation et entretien de la promenade. Les voici :

  • Les travaux de construction seront exécutés en une seule saison afin de réduire au minimum les problèmes de circulation et les perturbations connexes;
  • Le dynamitage et la construction sur les falaises seront interdits pendant la période de mise bas (de la mi-mai à la mi-juillet);
  • La promenade sera conçue de manière à réduire au minimum toute intrusion sensorielle, notamment les perturbations visuelles et sonores, afin de nuire le moins possible aux mouflons et aux chèvres vivant sur les parois rocheuses en contrebas;
  • Les heures d’ouverture de la promenade de la Découverte-du-Glacier seront adaptées pendant la saison de mise bas et après la mi-juillet. L’objectif consistera à éviter les périodes du matin et du soir, périodes pendant lesquelles les animaux effectuent le gros de leurs déplacements;
  • L’utilisation du sel de déglaçage dans le domaine à bail sera réduite au minimum. Elle sera régie par un plan de gestion de la neige et de la glace, lequel sera élaboré et mis en œuvre en collaboration avec Parcs Canada;
  • La société Brewster devra élaborer un guide des pratiques exemplaires pour l’observation des chèvres de montagne et des mouflons sur la promenade. Ce guide devra traiter de questions telles que la consommation de nourriture et de boissons, la gestion des ordures, les distances sûres pour l’observation de la faune, les déplacements hors-site et la perturbation des corridors de déplacement;
  • La société Brewster élaborera, à l’intention de son personnel et du public, des programmes de sensibilisation aux pratiques exemplaires pour l’observation des chèvres de montagne et des mouflons. Les programmes destinés au public seront exécutés avant l’arrivée des visiteurs sur les lieux; les messages seront communiqués à nouveau à leur arrivée à la promenade par des moyens personnalisés et non personnalisés.

Moyennant l’application de ces mesures d’atténuation, les effets du projet sur la faune – en particulier sur la chèvre de montagne et le mouflon – devraient demeurer dans la gamme de variabilité naturelle pour ce qui est de l’abondance, de la répartition et du comportement des animaux. Les changements apportés au milieu naturel risquent d’avoir un impact sur le profil d’occupation du secteur par les deux espèces, mais il n’est pas prévu qu’ils entraînent l’abandon du secteur ou qu’ils nuisent à la viabilité des hardes locales.

La société Brewster devra concevoir et mettre en œuvre un programme de surveillance qui lui permettra d’évaluer les mesures d’atténuation tout au long de la construction et de l’exploitation et de les adapter en fonction des besoins, de manière à réduire au minimum les impacts sur la faune et à assurer la sécurité des populations. Ce programme portera sur les profils d’occupation du secteur par les chèvres, la mortalité faunique, l’accoutumance et la sûreté de l’habitat à l’échelle régionale.

Si le programme de surveillance révèle que les résultats souhaités pour la faune ne se matérialisent pas, Parcs Canada travaillera de concert avec la société Brewster afin d’élaborer et d’appliquer de nouvelles mesures d’atténuation. Il pourrait s’agir par exemple de limiter davantage les heures d’ouverture pour tenir compte de périodes de vulnérabilité accrue chez les animaux ou de peaufiner les pratiques exemplaires pour l’observation de la faune en vue de réduire les perturbations sensorielles aux environs de la promenade.

Comme suite à la décision de Parcs Canada sur l’évaluation environnementale, la société Brewster sera également tenue d’investir dans des mesures précises pour atténuer les impacts du projet sur les visiteurs. Voici les mesures d’atténuation prévues à cet égard :

  • Procéder à une évaluation de la sécurité routière et mettre en œuvre les recommandations qui en découlent pour remédier aux problèmes de circulation et de congestion aux points d’accès et dans les terrains de stationnement de la colline Tangle;
  • Apporter des améliorations (p. ex. réparation de terrains de stationnement, installation de nouveaux moyens d’interprétation et ajout d’éléments d’infrastructure de base, tels que des poubelles) à d’autres installations du secteur, en particulier aux belvédères du Glacier-Stutfield et des Chutes-Tangle;
  • Appuyer l’exécution d’un programme Gardiens de la faune et d’un programme d’interprétation itinérante dans le secteur du champ de glace;
  • Élaborer et mettre en œuvre une stratégie pour enrichir l’expérience du visiteur;
  • Aménager un sentier pour reliant le Centre du Champ-de-Glace aux campings des environs (sous réserve d’une évaluation environnementale favorable);
  • Élargir la portée du service de navette en transportant les visiteurs vers d’autres installations du secteur du champ de glace, dans le but de diminuer la congestion, d’accroître la sécurité publique et de réduire les émissions de carbone.

Parcs Canada reporte à plus tard l’examen d’un projet de sentier entre les chutes Tangle et la promenade de la Découverte-du-Glacier jusqu’à ce que les résultats du programme de surveillance lui permettent de déterminer si la fréquentation d’un tel sentier entraverait les déplacements des chèvres.

En outre, Parcs Canada exigera de la société Brewster qu’elle élabore un plan de gestion de la croissance et de l’aménagement pour ses activités dans le secteur du champ de glace Columbia, qu’elle adopte des pratiques exemplaires pour l’exploitation de la promenade et qu’elle montre l’exemple dans la gestion de l’environnement, l’intendance et la prestation d’expériences d’apprentissage qui amènent les visiteurs à mieux apprécier le secteur et le parc dans son ensemble.