Parc national du Canada Jasper

Projet du mât totémique de Jasper

Un nouveau legs... pour Jasper

Pendant 94 ans, un magnifique mât totémique haïda a fièrement monté la garde près de la voie ferrée de Jasper. Ce mât aux couleurs vives était à la fois un repère important et un rappel de l’histoire ferroviaire de la collectivité. Au fil des ans, les éléments ont fait leurs ravages, et le mât est devenu instable. Les spécialistes de la conservation de Parcs Canada ont tenté de le sauver, mais l’imposante sculpture en bois n’était plus réparable et présentait un danger pour la sécurité publique. Le superbe mât totémique a donc été enlevé le 3 avril 2009.

Le 21 juin 2010, le célèbre mât totémique du Corbeau de Jasper a été rapatrié à Haida Gwaii. Les résidents n’oublieront jamais ce repère historique unique en son genre, et bon nombre d’entre eux ressentent son absence à Jasper.


Bonjour nouveau mât totémique

full carving in progress 
Le nouveau mât totémique en cours de fabrication à Haida Gwaii.
© Parcs Canada

Reconnaissant que les mâts totémiques des Haïdas sont un important symbole de l’art canadien, le ministre de l’Environnement a promis, en septembre 2009, que l’ancienne sculpture de Jasper serait remplacée par un nouveau mât.

Parcs Canada a par la suite commandé un nouveau mât totémique, qui a été fabriqué à Haida Gwaii. Le mât totémique des Deux Frères, porteur d’une nouvelle histoire, a été érigé le 16 juillet 2011 et marque le début d’un nouveau legs pour Jasper.


Chronologie

  • En avril 2010, Parcs Canada a commandé un nouveau mât totémique.
  • Le 21 juin 2010, le mât totémique du Corbeau de Jasper a été rapatrié à Haida Gwaii.
  • Des festivités et une cérémonie traditionnelle de lever du mât totémique ont eu lieu à Jasper le 16 juillet 2011, dans le cadre des célébrations locales marquant la Journée des Parcs.


Choisir un sculpteur

Jaalen et Gwaai Edenshaw; sculpteurs en chef 
Jaalen et Gwaai Edenshaw; sculpteurs en chef.
© Parcs Canada

Dix sculpteurs haïdas ont soumis un dessin de totem en réponse à la commande de Parcs Canada. En avril 2010, selon la recommandation du parc national Jasper, le conseil du village d’Old Massett a retenu Jaalen et Gwaai Edenshaw comme sculpteurs en chef du nouveau mât totémique de Jasper.

Les mâts totémiques peuvent prendre de nombreuses formes et sont sculptés pour diverses raisons. Certaines familles se servent d’emblèmes héraldiques et de personnages de légendes – des animaux ou des êtres surnaturels – pour représenter leur lignée. D’autres choisissent des emblèmes et des symboles illustrant les grands exploits de la vie d’une personne et s’en servent comme monument commémoratif. Les mâts totémiques sont devenus depuis peu une simple forme d’expression artistique pour les Haïdas. Le nouveau mât totémique de Jasper illustrera des figures qui racontent un récit.





Le récit des deux frères

Ce récit est celui de deux frères haïdas qui, par curiosité, quittèrent Haida Gwaii et traversèrent le continent jusqu’aux Rocheuses. Après un certain temps, l’un des frères trouva dans les montagnes un coin qui remua quelque chose en lui. Il y demeura, tandis que son frère retourna à Haida Gwaii. Après de longues années, l’homme qui était rentré chez lui commença à ressentir douloureusement l’absence de son frère. Il reprit la route pour rejoindre son frère et fit le même trajet jusqu’aux Rocheuses.

Le mât totémique des Deux Frères en cours de fabrication 
Le mât totémique des Deux Frères en cours de fabrication. © Parcs Canada

À l’endroit où les deux frères s’étaient séparés, l’homme vit une maison. Il s’avança jusqu’à la porte et cria en haïda : « Naa hl gwaa nangis? » (« Y a-t-il quelqu’un à l’intérieur? »). La voix d’une femme se fit entendre : « Aangaa. Kaajiihlaa » (« Oui. Entrez. »). Lorsqu’il pénétra dans la maison, il vit que la jeune femme était sa nièce. Son frère était décédé bien des années auparavant, mais il avait transmis son savoir à sa fille.

Le récit crée un lien entre le peuple haïda et les Autochtones de la région. Il n’évoque en rien l’appartenance du secteur aux Haïdas, ni n’établit de filiation. La lignée des Haïdas est transférée par la mère, ce qui confirme que la fille n’aurait pu en hériter de son père.


Les figures illustrées sur le mât totémique des Deux Frères

Bon nombre des animaux du parc national Jasper se retrouvent dans les emblèmes haïdas. Ces animaux, à savoir le grizzli, la libellule, la chèvre de montagne et le corbeau, figureront sur le nouveau mât totémique.

Dessin du mât totémique des Deux Frères 
Dessin du mât totémique des Deux Frères.  
© Parcs Canada






L’un des deux frères est assis au sommet du mât et scrute le nouveau territoire.




La prochaine figure est celle du corbeau, ambassadeur emblématique des Haïdas.

Corbeau 




Les plumes de la queue du corbeau soutiennent le visage de la nièce.


Chèvre de montagne 




La prochaine figure sera celle de la chèvre de montagne, qui représente fondamentalement les Rocheuses.



Ours 



L’autre frère repose entre les genoux de l’animal.

 





 

Libellule 

La figure du bas sera celle d’un grizzli tenant une libellule dans ses pattes.