Parc national Jasper

Mont Whistlers

Vue sur le sommet du mont The Whistlers © Adam Zier-Vogel Vue sur le sommet du mont The Whistlers © Adam Zier-Vogel


Au sud-ouest du lotissement urbain de Jasper, une grosse montagne arrondie domine le paysage. Il s'agit du mont The Whistlers, le sommet le plus accessible de la région (à ne pas confondre avec Whistler, situé près de Vancouver).

Le chalet niché au sommet constitue le terminus supérieur d'un téléphérique qui grimpe 960 mètres en sept minutes. Cette excursion vers le sommet permet aux visiteurs de traverser trois zones de végétation, à commencer par la zone montagnarde, soit le fond de la vallée légèrement boisée de l'Athabasca, où vivent la plupart des gros animaux de Jasper. À 1 350 m au-dessus du niveau de la mer, la végétation se transforme en d'épaisses et denses forêts d'épinettes d'Engelmann et de sapins appelées « forêts subalpines ». Au terminus supérieur, le mélange de roche stérile, d'arbres rabougris et de petites plantes délicates est appelé « zone alpine », refuge de la marmotte « siffleuse » et du lagopède dont le plumage lui permet de se camoufler.

La zone alpine est la plus fragile des zones de végétation. En raison des conditions extrêmes, seuls certains animaux et certaines plantes peuvent y survivre, et seulement en l'absence de toute perturbation. Ainsi, sur le sommet du mont The Whistlers, veuillez rester sur les sentiers désignés. Résistez à l'envie de cueillir ou de perturber des plantes ou encore de nourrir des animaux.