Parc national Jasper

Secteur des sources thermales Miette

Mouflon d'Amérique   Mouflon d'Amérique © R. Gruys

Si vous aimez faire de la randonnée sur les hauts sommets du parc, vous devez normalement attendre la fonte des neiges jusqu'à la mi-juin – sauf aux sources thermales Miette, où les sentiers sont habituellement dégagés à la fin de mai. La route qui mène à la piscine d'eau chaude ouvre à cette période et ferme à la mi-octobre. Adressez-vous au personnel du parc pour connaître les dates exactes d'ouverture et de fermeture.

Prenez la route 16 Est en direction d'Edmonton et roulez sur une distance de 42 km, puis tournez à droite vers les sources thermales. La route Miette, qui fait 17 km, est étroite et sinueuse, mais les paysages y sont magnifiques. En chemin, vous voudrez peut-être vous arrêter au belvédère du Chaînon?Ashlar, qui se trouve à 8,9 km de l'intersection avec la route 16.

La route Miette est également reconnue pour ses ours noirs. Si vous en voyez, demeurez dans votre voiture. Ne leur donnez jamais à manger. Les bêtes qui prennent goût à la nourriture humaine causent rapidement de graves problèmes. Il est possible de les transplanter dans un autre secteur, mais, d'ordinaire, elles ne font que revenir et doivent bien souvent être abattues. Comme le disent les gardes de parc, « nourrir un ours, c'est le faire mourir ».

Les mouflons d'Amérique broutent près de la piscine pendant tout l'été. Ils sont habitués à la présence des humains. Vous pouvez les observer et les photographier à loisir, mais abstenez-vous de leur donner à manger.

Accessible  Sentier de la Mine-de-Pocahontas

facile
Sentier 31 (facile); Boucle inférieure :  sentier pour fauteuils roulants, 800 m , 20 minutes

modéré
Sentier 32 (modéré); Boucle supérieure : 1,7 km, 45 minutes


Faites une promenade dans l’ancien site minier de Pocahontas et remontez dans le temps.

Sentier du Poste-Jasper House

facile 
Sentier 33 (facile); 700 m aller-retour, 20 minutes

Cette courte promenade menant à un belvédère vous offre une vue s’étendant au-delà de la rivière Athabasca en direction du lieu historique Jasper House.

Col Utopia

modéré
Sentier 140 (modéré); 6 km aller-retour; gain /perte d'altitude de 482 m; 2-3 heures
Point de départ : En pénétrant dans le terrain de stationnement de la piscine, vous remarquerez une petite aire de pique-nique à la droite. Garez-vous à cet endroit, tout au fond, là où un sentier asphalté descend en pente douce vers le ruisseau Sulphur.

Vous n'aurez qu'à parcourir 500 m pour arriver à l'ancienne piscine, aujourd'hui abandonnée. Serpentez à travers les ruines et longez le ruisseau sur une distance de 200 m pour monter jusqu'aux sources thermales, où l'eau sulfureuse émerge de la roche. Des panneaux d'interprétation vous expliquent ce processus naturel. Plus loin, le sentier traverse le ruisseau – qui devient parfois infranchissable en période de crue – avant de décrire une ascension de 150 m jusqu'au col. À cet endroit, la forêt cède le pas à une clairière remplie de jolies fleurs sauvages.

Vous pouvez continuer au-delà du col et redescendre jusqu'à la rivière Fiddle par un parcours abrupt. Ce secteur est surtout fréquenté par les grands randonneurs qui font des excursions de plusieurs jours.

Sulphur Skyline

difficile
Sentier 30 (difficile); 8 km aller-retour; gain d'altitude de 700 m; 4-6 heures
Point de départ : Garez-vous dans le stationnement de la piscine et gravissez les marches menant à l'entrée, près de l'aire de débarquement. De là s'étend un large sentier asphalté qui disparaît dans la colline, derrière le kiosque d'information du point de départ.

Sentier Sulphur Skyline   Sentier Sulphur Skyline © C. Roy

Si votre objectif consiste à atteindre la cime d'une montagne, ce sentier exigeant est en plein ce que vous cherchez. Le gain d'altitude total frôle les 700 m. Vous devrez d'abord grimper le long versant dégagé qui se dresse devant vous – une distance de 2,2 km. Après avoir atteint le col Shuey, à 1 815 m d'altitude, le sentier décrit une fourche; prenez l'embranchement de droite. Le sentier monte en lacets, traverse en oblique une autre pente herbeuse et arrive enfin à la limite forestière. Vous verrez alors un gros rocher de quartzite blanc – un bloc erratique que les glaces ont charrié depuis Jasper pendant la dernière glaciation. Ici, la chaussée nivelée du sentier se transforme en une piste pierreuse et escarpée. Prenez votre mal en patience; vous atteindrez le sommet de la montagne, à 2 050 m d'altitude, plus tôt que vous ne le pensez. Une fois rendu, prenez garde à vos provisions : les spermophiles à mante dorée qui vivent sur les rochers du sommet n'ont pas froid aux yeux!

Le paysage est véritablement spectaculaire. À l'est, vous pouvez admirer les avant-monts par-delà les sommets les plus proches. Au sud-est, c'est la vallée graveleuse de la rivière Fiddle que vous voyez; tout près, au sud et à l'ouest, se dressent le mont Utopia (2 563 m) et les autres pics de calcaire gris qui forment le chaînon Miette; enfin, au nord, les promontoires majestueux du chaînon Ashlar montent la garde dans la vallée.

Mise en garde :
Ce secteur est connu pour ses fréquents orages d'après-midi. Partez de bonne heure, et restez sous la limite forestière si le temps paraît menaçant.

Pocahontas

Vous pouvez faire un voyage dans le temps – à l'époque où le parc en était encore à ses débuts – tout en profitant d'une agréable promenade sur les sentiers d'interprétation de Pocahontas, près de la limite est du parc, sur la route 16.

« Poco », comme l'appellent les résidents de la région, doit son nom au champ houiller Pocahontas, sur la frontière entre les États de la Virginie et de la Virginie-Occidentale, où se trouvait le siège social d'une compagnie américaine qui a exploité deux mines dans le parc national Jasper de 1910 à 1921. À l'époque, le gouvernement canadien encourageait le secteur privé à exploiter les ressources des jeunes parcs nationaux. Pourquoi? Le charbon extrait de Pocahontas et de la mine Miette, située de l'autre côté de la rivière Athabasca, lui rapportait des redevances de 10 cents la tonne.
Tout au long de la Grande Guerre, les trains du Grand Trunk Pacific transportaient le charbon de Poco vers l'Est, où il servait à alimenter les navires des troupes qui traversaient l'Atlantique. Comme les autres houillères des Rocheuses canadiennes, les mines du parc national Jasper et des environs produisaient du charbon à forte teneur en anthracite qui dégageait beaucoup de chaleur. De plus, ce charbon avait l'avantage de ne produire aucune fumée, ce qui rendait les navires alliés indétectables par les sous-marins allemands. Des centaines de mineurs, principalement des immigrants de l'Europe, ont peiné dans les gisements houillers inclinés de la roche Miette.

Après la guerre, la demande de charbon a chuté, forçant la mine à cesser ses activités en 1921. Les mineurs et leurs familles ont quitté Pocahontas, ne laissant derrière eux qu'une poignée de résidents acharnés. En 1930, le gouvernement a adopté une nouvelle loi protégeant le parc national Jasper contre tout autre projet d'exploitation houillère.

De nos jours, seule la résidence du directeur de la mine demeure en bon état. Vous pouvez l'explorer de près en empruntant le sentier autoguidé qui serpente parmi les ruines des autres bâtiments. Ici, la végétation reprend peu à peu ses droits. Depuis la route 16, prenez la route des sources thermales Miette, bifurquez sur le premier chemin de droite et garez-vous dans le stationnement de Pocahontas. Lisez les panneaux d'exposition pour vous orienter. Le long de ce sentier en boucle, des panneaux d'interprétation vous donnent des précisions sur les vestiges de ce village minier. La boucle la plus fréquentée est asphaltée et accessible en fauteuil roulant.

Explorez les sentiers

Réseau de sentiers faciles de Jasper              Terrasse Pyramid
De l'autre côté de la rivière Au sud de la ville
À l'ouest et au sud-ouest de la ville Secteur du mont Edith Cavell
Secteur du lac Maligne Promenade des Glaciers
Secteur des lacs Geraldine Secteur des sources thermales Miette