Parc national Elk Island

Les cinq meilleures choses à faire

1) Un embouteillage créé par des bisons pendant que vous observez la faune.


Un troupeau de bisons des plaines sur la route du parc national Elk Island.
© Parcs Canada

Des castors dans les étangs aux oiseaux dans les arbres, le parc national Elk Island est grouillant de vie. Lorsque vous conduisez dans le parc, vous pourriez vous trouver en plein milieu d’un embouteillage créé par des bisons. Rangez-vous sur le côté de la route, sentez votre cœur battre la chamade et ouvrez la fenêtre. Inspirez l’odeur de la laine de bison et écoutez le doux grognement à mesure que vous vous rapprochez des bisons que vous pourrez observer dans la sécurité de votre véhicule. Fermez les yeux, vous pourriez même avoir l’impression de faire partie du troupeau.

2)  En canot la découverte des nombreuses îles du lac Astotin.


Des pagayeurs contemplent le coucher du soleil en canot sur le lac Astotin.
© Parcs Canada

Avec le soleil qui vous réchauffe le visage, une brise fraîche qui souffle sur le lac et le doux clapotis de l’eau, explorez les nombreuses îles du lac Astotin. Les baies reculées et les rives abritées offrent des conditions idéales pour vous exercer à pagayer. Vous pourriez entendre le cri particulier du grèbe jougris qui sautille sur les nénuphars et suivre du regard des pélicans qui pagaient tranquillement. Découvrez la diversité de la sauvagine et des oiseaux de rivage qui nichent dans le lac Astotin. Une journée de rêve…

3)  Randonnées sur les sentiers du parc national Elk Island à découvrir toute l’année.


Des randonneurs traversent le paysage d’automne sur un sentier du parc national Elk Island.
© Parcs Canada

Imaginez-vous en promenade dans le paysage ombragé d’une tourbière d’épinettes noires; l’odeur aromatique des épinettes qui se mêle à l’odeur terreuse de la mousse et de la tourbe sous vos pieds. Tout semble paisible autour de vous alors que vous montez une petite côte. Puis, le paysage se transforme. L’ombre des épinettes cède la place au couvert forestier d’une tremblaie lumineuse. Le sentier se rétrécit, et le sol mousseux donne lieu à des arbustes de rosiers sauvages et de noisette. Laissez-vous emporter par le bruissement des feuilles mortes sous vos pas, puis écoutez le cri sinistre du majestueux wapiti à la recherche d’une compagne. Une randonnée au parc national Elk Island c’est s’enivrer d’odeurs, d’images et de sons nouveaux. L’aventure vous attend en toute saison.

4) Faites un  pique-nique avec votre famille et vos amis au lac Astotin.


Des visiteurs du parc font un pique-nique près d’un terrain de jeu au lac Astotin. 
© Parcs Canada

Situé en bordure du lac dans un décor paisible, le secteur du lac Astotin du parc national Elk Island offre aux visiteurs des aires de pique-nique pour pouvoir profiter de la bonne compagnie et du crépitement d’un feu de camp. Ces aires comprennent : des abris et des tables de pique-nique, des foyers et du bois, de l’eau potable et des toilettes, ce qu’il faut pour vous offrir une expérience confortable et agréable. Prenez le temps de découvrir le terrain de camping, le terrain de golf, le théâtre d’interprétation et les sentiers pédestres du lac Astotin, et n’oubliez pas de terminer votre journée en admirant un coucher de soleil à vous couper le souffle.

5) Laissez derrière vous les lumières de la ville et observez la splendeur d’un ciel étoilé.


La Grande Ourse et les aurores boréales illuminent le ciel étoilé du parc national Elk Island.
© Parcs Canada

À quand remonte la dernière fois que vous avez levé les yeux pour admirer la Voie lactée? Au parc national Elk Island, contemplez la beauté du ciel étoilé loin des lumières de la ville. Le parc fait partie de la réserve de ciel étoilé des Collines-Beaver qui vous propose un ciel à l’abri de la « pollution lumineuse » de la ville. Étendez-vous sur une couverture et offrez-vous le spectacle des pluies de météores saisonnières, des aurores boréales, ou comptez les étoiles avec vos enfants, qui seront ravis de veiller plus tard qu’à l’habitude, tout en vous réchauffant près d’un feu de camp.